publicité

jeudi 02 juillet 2015

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Le vaccin contre la grippe ne protège quasiment pas les personnes âgées

Moins de 10% des plus de 65 ans auraient bénéficié de la vaccination

LaNutrition.fr - Lundi 25 Février 2013
Partagez |
Le vaccin contre la grippe ne protège quasiment pas les pers...
AugmenterRéduireTaille du texte
Mots-clés grippe, vaccination

Chaque année entre septembre et fin janvier, une campagne de l’Assurance maladie invite les personnes plus âgées à se faire vacciner contre la grippe saisonnière. Le vaccin est remboursé pour les personnes de plus de 65 ans. Selon l’Assurance maladie, « il faut environ deux semaines après le vaccin pour être protégé ». La réalité de cette « protection » est contestée depuis l’origine par LaNutrition.fr, qui a mis à plusieurs reprises en garde contre l’impression de fausse sécurité que peut procurer la vaccination chez les plus âgés. En effet, comme nous l’avons écrit « le système immunitaire perd de son efficacité au fur et à mesure que les années passent. Cela se traduit par exemple par le fait qu’après vaccination, le corps ne produit pas suffisamment d’anticorps pour se protéger en cas d’exposition au virus. Beaucoup d'internautes de plus de 65 ans qui se font vacciner chaque année contre la grippe saisonnière seront surpris d’apprendre que vaccination ne signifie pas protection. » Cette protection varie donc d’une souche à l’autre et d’une personne à l’autre, mais elle est globalement de plus en plus faible avec l’âge.

Pourquoi le vaccin contre la grippe est peu efficace

Une étude du gouvernement américain publiée jeudi, a recensé les conséquences de la vaccination sur 2697 enfants et adultes. Résultat : la vaccination contre la grippe 2012-2013 aurait apporté un bénéfice à seulement 9% des plus de 65 ans. Cette analyse se base sur la fréquence des consultations chez un médecin (et non les complications de l’infection ou la mortalité). Les Centers for Disease Control, qui ont mené cette étude, expliquent le résultat par la baisse de la réponse immunitaire avec l’âge, et par une moindre réaction immunitaire à la composante de la grippe A (H3N2) du vaccin. Les CDC ont appelé au développement de « meilleurs vaccins, plus puissants et plus modernes. »

LaNutrition.fr demande à l’Assurance maladie d’informer les patients plus âgés et les médecins qui les soignent de la réalité de la protection du vaccin contre la grippe.

Chaque année, les campagnes massives de vaccination contre la grippe coûtent à la collectivité 700 à 800 millions d’euros.

Pour aller plus loin, lire : Prévenir et guérir la grippe de Thierry Souccar et Vaccins, mensonges et propagande de Sylvie Simon.

Source

CDC : Interim Adjusted Estimates of Seasonal Influenza Vaccine Effectiveness — United States, February 2013. Morbidity and Mortality Weekly Report (MMWR), February 22, 2013 / 62(07);119-123.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Le lait et le cancer

L'idée que les produits laitiers pourraient favoriser certains cancers a longtemps été niée par les autorités sanitaires et bien sûr l'industrie laitière. Quels sont les liens réels entre laitages et cancers ? Par quels mécanismes ? LaNutrition.fr fait le point sur les preuves scientifiques et vous explique les risques possibles selon les cancers ainsi que les portions quotidiennes à ne pas dépasser

>> Lire le dossier (Abonnés)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires