publicité

vendredi 19 décembre 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

La protéine de soja est-elle aussi bonne que la viande?

  • La valeur nutritionnelle de la protéine de soja serait aussi bonne que celle de la viande
  • Oui, mais...
Jacques Robert - Mercredi 07 Décembre 2011
Partagez |
La protéine de soja est-elle aussi bonne que la viande?
AugmenterRéduireTaille du texte
Mots-clés PDCAAS, protéines, soja, viande

La mesure de la qualité nutritionnelle d'une protéine est source de grandes discussions depuis longtemps. Depuis une vingtaine d'années la méthode de référence pour déterminer la qualité d'une protéine est la méthode du PDCAAS. Elle détermine si l'apport en acides aminés (les constituants des protéines) est adapté au besoin d'un être humain et si la digestibilité est bonne.

Des chercheurs du Missouri aux Etats-Unis ont mesuré le PDCAAS de trois "isolats de protéine de soja" et d'un "concentrat de protéines de soja", deux méthodes utilisées dans la fabrication de concentrés de protéines en poudres, utilisées dans l'industrie alimentaire ou en tant que complément alimentaire pour les sportifs. Verdict? Tous les produits obtiennent la valeur de 1,00, la note maximale! Une valeur similaire à celle des oeufs ou du lait.

Malheureusement, il semble qu'il faille nuancer ces résultats:

  • L'étude a été sponsorisée par Solae, le leader mondial dans la création de produits dérivés du soja. Cette étude n'est peut-être pas complètement impartiale.
  • Le PDCAAS souffre d'un certain nombre de défauts et est de plus en plus contesté sur sa précision: les besoins humains en acides aminés sont déterminés de manière contestable et n'ont cessé d'évoluer au fil des années dans les critères de l'OMS. De plus le PDCAAS ne prend pas en compte la manière dont s'est faite la digestion (par exemple une fermentation bactérienne).
  • Les études menées sur les sportifs montrent que les protéines laitières et en particulier la whey protéine stimulent la synthèse protéique et donc le gain et le maintien de la masse musculaire plus efficacement que le soja. Une différence pouvant atteindre 31%.

En définitive, si la protéine de soja n'est pas une protéine parfaite elle reste une protéine végétale d'excellente qualité pour les végétaliens ou les végétariens. De nombreux bodybuilders ou sportifs de haut niveau végétariens l'utilisent.

Références:
Hughes GJ, Ryan DJ, Mukherjea R, Schasteen CS. Protein Digestibility-Corrected Amino Acid Scores (PDCAAS) for Soy Protein Isolates and Concentrate: Criteria for Evaluation. J Agric Food Chem. 2011 Nov 16.
Phillips SM, Tang JE, Moore DR. The role of milk- and soy-based protein in support of muscle protein synthesis and muscle protein accretion in young and elderly persons. J Am Coll Nutr. 2009 Aug;28(4):343-54.
Tang JE, Moore DR, Kujbida GW, Tarnopolsky MA, Phillips SM. Ingestion of whey hydrolysate, casein, or soy protein isolate: effects on mixed muscle protein synthesis at rest and following resistance exercise in young men. J Appl Physiol. 2009 Sep;107(3):987-92.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Commentaires  

 
-7 1 15-09-2012 09:58
Vous oubliez aussi un autre aspect: on ne mange pas des nutriments mais des aliments.
Les protéines de soja, dans la graine, sont imbriquées dans une maille de fibres végétales pas facilement accessibles aux enzymes, et contenant des anti-nutriments. Leur disponibilité digestive est donc moins forte que celle de la viande ou des produits laitiers.
Manger 20g de protéines de soja en mangeant du soja, apporte in fine donc moins de protéines que manger 20g de protéines en mangeant un steak ou un yaourt.
 

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires