publicité

jeudi 24 juillet 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Les isoflavones contre le cancer de l'endomètre

  • Une consommation importante d'isoflavones est associée à un risque plus faible de cancer de l'endomètre.
Jacques Robert - Vendredi 16 Décembre 2011
Partagez |
Les isoflavones contre le cancer de lendomètre
AugmenterRéduireTaille du texte

Le cancer de l'endomètre touche le corps de l'utérus. Il ne doit pas être confondu avec le cancer du col de l'utérus. C'est un cancer fréquent chez la femme, en particulier après la ménopause. La majorité de ces cancers sont considérés comme liés à un déséquilibre hormonal, en particulier, un excès d'oestrogènes.

Les isoflavones sont des molécules qui agissent comme des phytoesrogènes, c'est-à-dire des formes d'oestrogènes d'origine végétale mais ayant des effets distincts des oestrogènes une fois dans l'organisme.

Dans une étude prospective menée auprès de plus de 46 000 femmes et suivies pendant 16 ans, des chercheurs ont évalué leurs apports alimentaires en isoflavones puis ont regardé le nombre de cancers de l'endomètre qui sont survenus au cours de cette période. Résultat: les femmes dont l'apport en isoflavones alimentaires est élevé ont 33% moins de risques de développer un cancer de l'endomètre.

Les isoflavones sont des molécules que l'on retrouve dans tous les légumes de la famille des légumineuses: les haricots rouges, les lentilles, les haricots coco, les pois chiches entre autres et bien sûr le soja qui représente une des sources les plus importantes.

L'avis de LaNutrition.fr: Voilà de quoi relancer la polémique sur la dangerosité du soja que certains experts pointent constamment du doigt. En France, c'est la chercheuse Catherine Bennetau-Pelissero, missionnée pour un rapport sur l'évaluation de la dangerosité du soja à l'ANSES (anciennement AFSSA) qui s'est montrée la plus en pointe dans ces mises en garde, évoquant notamment le risque de cancer de sein (la plupart des études publiées à ce jour sont en réalité rassurantes). Il serait donc bien que les recommandations sur le soja dans l'alimentation humaine soient soumises à une nouvelle évaluation.

Pour tout savoir sur les isoflavones et les sources alimentaires: cliquez ici.
Pour tout savoir sur le soja et ses récentes polémiques, cliquez ici.

Référence: Ollberding NJ, Lim U, Wilkens LR, Setiawan VW, Shvetsov YB, Henderson BE, Kolonel LN, Goodman MT. Legume, Soy, Tofu, and Isoflavone Intake and Endometrial Cancer Risk in Postmenopausal Women in the Multiethnic Cohort Study. J Natl Cancer Inst. 2011 Dec 12.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires