publicité

jeudi 17 avril 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Julien Venesson : « Le blé moderne est un OGM toxique »

Julien Venesson est journaliste scientifique, spécialisé en nutrition et santé. Il est l’auteur de « Gluten, comment le blé moderne nous intoxique ».

LaNutrition.fr - Mardi 11 Juin 2013
Partagez |
Julien Venesson : « Le blé moderne est un OGM toxique »
AugmenterRéduireTaille du texte

LaNutrition.fr : De plus en plus de gens et même de sportifs décident de suivre un régime alimentaire sans gluten. N’est-ce pas un effet de mode ?

Julien Venesson : Les études menées par les chercheurs dans de nombreux pays sont formelles : le nombre des intolérances au gluten ne cesse d’augmenter. Elles ont été multipliées par 6 à 11 selon les régions, ce qui est considérable. Et l’intolérance au gluten reste encore une maladie mal connue et mal diagnostiquée : beaucoup de gens ne tolèrent pas le gluten sans le savoir. Donc on ne peut pas dire que ce soit une mode, scientifiquement parlant.

Quels peuvent être les symptômes de l’intolérance ou de la sensibilité au gluten ?

Ce sont deux troubles différents mais alors qu’on sait diagnostiquer relativement facilement l’intolérance, il est beaucoup plus difficile de diagnostiquer la sensibilité. Dans les deux cas, les symptômes peuvent être tellement généraux qu’il est parfois presqu’impossible de penser que cela peut venir du gluten, à moins bien sûr de faire l’essai du sans gluten pendant quelques temps. Les symptômes vont de la simple migraine chronique, à l’arthrose, le reflux gastro-œsophagien, la fatigue, les troubles du sommeil, l’anxiété, l’eczéma, les allergies et bien d’autres choses !

Comment le gluten et le blé peuvent-ils produire autant d’effets néfastes alors qu’on en mange depuis si longtemps ?

C’est exactement la question que je me suis posée en écrivant mon livre ! Au départ je voulais simplement faire prendre conscience aux gens des nombreux problèmes de santé engendrés par une intolérance au gluten non diagnostiquée et puis je me suis rendu compte que j’ouvrais une boîte de Pandore. J’ai alors mené une enquête et ce que j’ai découvert est un véritable scandale : le blé que nous mangeons actuellement est un pur produit des manipulations génétiques, c’est un OGM toxique ! Aujourd’hui tout le monde s’indigne à propos du maïs OGM mais en réalité il y a plus grave : la céréale la plus consommée en France détruit notre santé.

Quelles solutions lorsqu’on est sensible ou intolérant au gluten ?

J’ai listé les maladies les plus importantes en lien avec l’intolérance ou la sensibilité au gluten, que ce soit au niveau articulaire, immunitaire (certaines maladies auto-immunes, allergies), cutané (problèmes de peau), intestinal ou même psychiatrique. Bien sûr, la suppression du gluten améliore souvent ces problèmes, mais comme la plupart des maladies sont multifactorielles, cela suffit rarement pour guérir. J’ai donc tâché de présenter des pistes concrètes supportées par la science pour venir à bout d’un grand nombre de maladies ou tout simplement pour conserver la santé quand on n’est pas malade.

Les personnes en bonne santé peuvent-elles encore manger du gluten ?

Compte tenu de ce que je sais maintenant sur le gluten, mon avis est de limiter, voire supprimer le gluten, même si l’on est en bonne santé. Le gluten actuel est un ensemble de molécules qu’aucun être humain n’est capable de digérer complétement. Pour les plus chanceux, les fractions de gluten vont passer par le tube digestif et ressortir inchangées, mais pour les autres, le gluten va perturber le fonctionnement de l’estomac, des morceaux pourront même passer dans le sang via l’intestin et c’est là que des effets catastrophiques sur la santé pourront voir le jour…

Les variétés de blé anciennes (petit épeautre) sont-elles plus fréquentables ?

Les chercheurs ne savent pas encore répondre à cette question. Une étude, la seule conduite sur le sujet, a trouvé que ces variétés sont moins nocives.

Site de Julien Venesson : http://www.julienvenesson.fr/

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Commentaires  

 
+1 11 09-12-2013 18:54
bonsoir,

peut-on dire aujourd'hui que le blé ayant subit toute ces modifications comporterait une toxine qui devient nuisible à l'homme

si oui y-a t-il eu des recherches à ce niveau

merci
Citer
 
 
-3 10 30-09-2013 19:57
Les blés actuels n'ont jamais été OGM. Un peu de sérieux dans le choix du vocabulaire.La sélection est une sélection tout a fait conventionnelle
Citer
 
 
+5 9 14-08-2013 22:03
Je viens de lire votre livre, que de vérités,

Il faut espérer que ce livre sensibilisera les mamans surtout

Merci a vous
Citer
 
 
+4 8 18-06-2013 22:05
Par contre il est très important de savoir la cause de l'intolérance au gluten et à la caséine qui est l'intoxication aux métaux lourds, articles et rapports scientifiques sur mon blog http://www.fibroetmetaux.canalblog.com/
Citer
 
 
+7 7 13-06-2013 10:49
@Vincent:

Vous n'avez pas compris pas le fond de mon propos: réalisez qu'il y a dans la nature énormément de cœliaques que l'on pourrait diagnostiquer facilement. En attendant, ils errent...ils tentent des régimes sans les suivre à fond, régimes qui peuvent fausser des sérologies ultérieures, et ils n'auront pas de suivi médical sérieux des comorbidités associés.

Oui, les cas à sérologie négative, dsu à une sensibilité imparfaite des tests séro, ont des signes à la biopsie plus légers mais des signes quand même. Cependant, peu de médecins vont prescrire une biopsie sauf lors d'une clinique ou d'antécédents familiaux fortement évocateurs. Cela reste le diagnostic de certitude, et tout médecin le sait.

Dans ces cas limites, vu que l'investigation médicale classique va souvent s'arrêter prématurément, il ne restera qu'à tester soi-même les effets d'un régime d'exclusion, avec la même rigueur que pour tout coeliaque...
Citer
 
 
+9 6 13-06-2013 08:45
A Nanatura :
En fait pour le blé, il faudrait parler d'OGS : Organismes Génétiquement sélectionnés. On ne l'a pas modifié en introduisant un gène en laboratoire, on l'a sélectionné en jouant sur sa capacité à croiser facilement des variétés différentes et sur sa structure génétique complexe qui, lors de certains croisements, a conservé un nombre "anormal" de chromosomes. C'est ainsi que le blé moderne est dit "hexaploïde" et contient 6 jeux de 7 chromosomes, soient 42 au total au lieu de 2x7=14 pour les variétés anciennes (petit épeautre, mais pas épeautre et encore moins Kamut !). Dans les années 50, il a été sélectionné sur cette base pour produire + de gluten, et des épis plus courts, moins fragiles. L'agriculture bio exploite malheureusement ces mêmes semences. Mais des agriculteurs bio se tournent vers le petit épeautre ou l'épeautre. Le problème est du reste le même pour les poulets bio (produits avec des poussins sélectionnés) ou le lait bio de vaches Holstein...
Citer
 
 
+6 5 13-06-2013 08:33
A Bruno : le quinoa n'est pas une céréale au sens botanique. A priori il ne mute pas facilement comme le blé et n'a pas fait l'objet de sélections drastiques comme le blé. L'Avoine a été sélectionnée, mais, ne mutant pas comme le blé, ne présente pas les mêmes dangers que le blé bien que contenant du gluten (qui n'est pas exactement le même que celui du blé).
Citer
 
 
+6 4 12-06-2013 21:19
Bruno ne sait pas qu'un grand nombre d’intolérant au gluten on une sérologie négative, malgré les symptômes décrit !
J'en suis un exemple parmi beaucoup d'autre.
Seul l'exclusion total permet de le voir, tout comme la caséine.
Citer
 
 
+4 3 12-06-2013 20:48
Bonjour,

Et qu'en est-il des cultures de blé bio? Est-ce que ce sont aussi des OGM malgré le fait que les produits soient labellisés "bio"?
Les seules farines bio tolérables seraient alors celles qui ne seraient pas récentes donc OGM donc des blés anciens??

Si qq peut nous éclairer la dessus

Merci
Citer
 
 
+1 2 12-06-2013 18:25
Bonjour
cette réflexion concerne-t-elle d'autres céréales, notamment l'avoine et le quinoa ?
merci
Philippe
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires