publicité

mercredi 25 mai 2016

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Comment le sucre fait flamber les cancers

Le sucre fait proliférer des cellules cancéreuses et favorise les métastases en activant l'inflammation

Thierry Souccar - Vendredi 29 Janvier 2016
Partagez |
Comment le sucre fait flamber les cancers
AugmenterRéduireTaille du texte

Le Fonds mondial de recherche sur le cancer reconnaît qu’un régime alimentaire riche en sucre est un facteur indirect de cancers, via la résistance à l’insuline et l’activation des facteurs de croissance qui lui sont liés.

Mais des chercheurs texans viennent de trouver un lien direct entre sucre et cancers : le sucre est pro-inflammatoire et cette inflammation est responsable de la croissance des tumeurs et de leurs capacités à former des métastases. 

Dans l’étude, des chercheurs de l’université du Texas MD Anderson Cancer Center ont donné du fructose et du sucre (saccharose) à des souris génétiquement modifiées pour exprimer des cancers mammaires, dans des proportions qui reflètent la consommation occidentale. Les souris ont été séparées en 4 groupes, chacun recevant des doses différentes, jusqu’à l’âge de 6 mois.

Le saccharose est composé pour moitié de glucose et de fructose. On trouve des ratios proches dans le sirop de glucose-fructose, lui aussi utilisé par l'industrie.

Revenons à l'étude : après 6 mois, les chercheurs ont constaté qu’un régime apportant du sucre à des niveaux similaires à ceux que nous consommons augmente la croissance des tumeurs et entraîne des métastases aux poumons. Parmi les souris nourries avec du sucre, 50 à 58% ont développé des tumeurs mammaires, contre 30% des souris consommant des aliments riches en amidon comme la pomme de terre ou le pain (ne pas oublier que l’amidon est constitué de glucose).

Le responsable principal serait le fructose. Il agit en provoquant un processus inflammatoire, plus précisément en activant une enzyme appelée 12-lipoxygénase (12-LOX), qui transforme l’acide arachidonique de l’alimentation en un autre acide appelé hydroxyeicosatétraénoique (12-HETE), dont dépendent les cellules cancéreuses pour métastaser. Cependant la même équipe a montré récemment que le glucose (l'autre larron du sucre) pousse lui aussi les tumeurs à s'étendre selon le même mécanisme.

Pour mieux comprendre, il faut savoir que l’acide arachidonique est un acide gras oméga-6 présent naturellement dans l’alimentation, mais surtout fabriqué par l'organisme à partir du précurseur oméga-6, l’acide linoléique, qu’on trouve en quantité dans les huiles et margarines de tournesol, maïs, pépins de raisin, argan, et dans la viande, les oeufs d'animaux nourris aux céréales. Des études ont d’ailleurs incriminé un régime riche en acide linoléique dans le risque de cancer du sein et la mortalité par cancer. Le fructose favoriserait la transformation de l'acide arachidonique (issu du linoléique) en 12-HETE.

Le message à retenir : suivre les conseils de LaNutrition.fr rassemblés dans notre guide alimentaire familial La Meilleure Façon de Manger qui recommande d’éviter les corps gras trop riches en acide linoléique, de leur préférer l’huile de colza (canola) et d'autres graisses plus fréquentables et de limiter bien sûr sucre et aliments sucrés

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Le lait et le cancer

L'idée que les produits laitiers pourraient favoriser certains cancers a longtemps été niée par les autorités sanitaires et bien sûr l'industrie laitière. Quels sont les liens réels entre laitages et cancers ? Par quels mécanismes ? LaNutrition.fr fait le point sur les preuves scientifiques et vous explique les risques possibles selon les cancers ainsi que les portions quotidiennes à ne pas dépasser

>> Lire le dossier (Abonnés)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires