publicité

jeudi 31 juillet 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Les graisses du lait favoriseraient l'apparition des maladies inflammatoires de l'intestin

  • Certaines graisses des produits laitiers pourraient favoriser l'apparition de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) en modifiant la flore intestinale.
Jacques Robert - Lundi 18 Juin 2012
Partagez |
Les graisses du lait favoriseraient l'apparition des ma...
AugmenterRéduireTaille du texte

Alors qu'une récente étude de grande qualité a mis en évidence que les produits laitiers pouvaient augmenter le risque de diabète de type 1 chez l'enfant, une nouvelle étude suggère que certaines graisses du lait pourraient initier une chaîne d'évènements déclencheurs de maladies inflammatoires de l'intestin comme la maladie de Crohn ou la rectocolite chez les personnes génétiquement prédisposées.

Les chercheurs de l'université de Chicago ont utilisé un modèle de souris fréquemment utilisé dans ce domaine car il possède les caractéristiques des maladies inflammatoires de l'intestin chez l'homme. Les rats ont suivi une alimentation riche en graisses polyinsaturées ou une alimentation riche en graisses saturées d'origine laitière. 25% des souris prédisposées ont développé une maladie de l'intestin dans le premier groupe alors que 60% des souris sont touchées dans le deuxième groupe.

Pour comprendre la raison de cette différence, les chercheurs ont analysé la flore intestinale des souris et ont constaté que l'alimentation riche en graisses d'origine laitière favorisait la croissance d'une bactérie nommée Bilophila wadsworthia et qui est normalement peu présente dans le tube digestif. Bilophila wadsworthia a déjà été retrouvée chez l'homme en plus grande quantité chez les personnes souffrant de maladie inflammatoire de l'intestin que chez les autres.

En conclusion les chercheurs estiment que ces résultats pourraient expliquer pourquoi les maladies inflammatoires de l'intestin sont de plus en plus fréquentes dans les pays industrialisés. Selon eux, des changements diététiques pourraient être efficace en changeant la composition de la flore intestinale mais ils manquent de recul et avouent que peu de malades se sentent capables de faire des changements. Ils travaillent actuellement sur d'autres moyens de modifier la flore intstinale.

Référence : Suzanne Devkota, Yunwei Wang, Mark W. Musch, Vanessa Leone, Hannah Fehlner-Peach, Anuradha Nadimpalli, Dionysios A. Antonopoulos, Bana Jabri, Eugene B. Chang. Dietary-fat-induced taurocholic acid promotes pathobiont expansion and colitis in Il10−/− mice. Nature, 2012; DOI: 10.1038/nature11225.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Commentaires  

 
+1 1 16-03-2013 05:40
Ce serait interessant de savoir de quels produits laitiers on parle. S agit il de lait pasteurise provenant de vaches nourries au grain et aux antibiotiques? Ou bien s agit t il de lait non pasteurise provenent de vaches saines nourries a l herbe? Car la difference est enorme et pourrait donner des conclusions differentes.
 

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires