publicité

mercredi 23 juillet 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Les “laits” pour bébés les plus riches en protéines favorisent l'obésité

Faites le bon choix du lait artificiel pour bébé. Les nourrissons et enfants en bas-âge consommant une alimentation riche en protéines ont un indice de masse corporelle plus élevé à l’âge de 6 ans et un risque d’obésité augmenté.

juliette POUYAT - Mercredi 21 Mai 2014
Partagez |
Les “laits” pour bébés les plus riches en protéines favorise...
AugmenterRéduireTaille du texte

La façon dont on se nourrit dans l’enfance a des répercussions sur notre santé à l’âge adulte. Et cela commence très tôt ! Une étude parue dans l’American Journal of Clinical Nutrition (1) rapporte que les enfants nourris avec des “laits” pour bébés riches en protéines ont un indice de masse corporelle plus élevé à l’âge de 6 ans que ceux ayant reçu une alimentation moins riche en protéines. Leur risque d’obésité est multiplié par 2,5.

Les préparations pour nourrissons (0 à 4-6 mois) et les préparations de suite (4-6 mois à 12 mois) sont des préparations à base de lait de vache, un lait à l'origine bien plus riche en protéines que le lait maternel.  La composition de ces laits est modifiée pour s’adapter aux besoins de l’enfant. Le but est d’essayer de se rapprocher le plus possible de la composition du lait humain. En ce qui concerne les protéines, la différence entre préparations pour nourrissons/préparations de suite et lait humain est quantitative et qualitative. Les bébés nourris avec des préparations infantiles ingèrent sur une journée plus de protéines qu’un enfant nourri au sein. Ceci expliquerait que leur prise de poids la première année est plus rapide. Selon certaines études, ce facteur -prise de poids la première année- est un prédicteur de l’obésité plus tard (2).

Cette étude est un essai clinique randomisé réalisé en double-aveugle qui s’inscrit dans le cadre du projet européen multicentrique (Belgique, Italie, Allemagne, Pologne et Espagne) “The Childhood Obesity Project”. 1090 enfants en bonne santé ont été nourris - lors de leur première année- avec des préparations contenant plus ou moins de protéines. Dans un premier temps, jusqu’à l’âge de 5 mois environ, les nourrissons ont reçu des préparations contenant soit 2,05 g de protéines/dL soit 1,25g/dL. A partir de 5 mois, les préparations de suite contenaient soit 3,2 g de protéines/dL soit 1,6 g/dL. Le lait humain contient en moyenne 1g de protéines/dL. Les enfants appartenant au groupe recevant les préparations riches en protéines ingéraient environ 6 à 8 g de protéines de plus par jour.

588 enfants nourris avec le lait de leur mère ont servi de groupe de référence. Les premiers résultats montrent que les enfants nourris avec des préparations infantiles plus riches en protéines prennent plus de poids la première année de leur vie et sont plus lourds à deux ans.

A l’âge de 6 ans, les enfants nourris avec les préparations infantiles contenant plus de protéines ont un indice de masse corporelle plus élevé. Leur risque de devenir obèse est près de 2,5 fois plus élevé que pour les enfants ayant reçu des préparations contenant moins de protéines. Les enfants ayant reçu le moins de protéines et ceux nourris au sein ont des mesures anthropométriques similaires.

Lire : Les enfants allaités seront minces, à condition de manger suffisamment de graisse avant 2 ans

Cette étude réalisée sur le long terme montre que, dès le plus jeune âge, les choix en matière d’alimentation affectent l’indice de masse corporelle à l’âge scolaire et le risque d’obésité. De nombreuses études rapportent les mêmes résultats concernant les effets sur la santé d’un gain de poids trop rapide (3) lié à une prise excessive de protéines. Pour les auteurs, ceci doit inciter à mieux ajuster l’apport protéique des nourrissons pour atténuer un gain de poids trop rapide dans la première année de vie. L’allaitement est une alternative idéale, qui sans être imposée, doit être encouragée.

Le conseil de LaNutrition.fr. Dans Le bon choix pour les enfants, nous avons analysé et classé les laits er âge, 2ème âge et de croissance. Il y a d'une marque à l'autre des variations de la teneur en protéines, et nous conseillons de choisir les laits dont la teneur en protéines est la plus basse possible, avec un rapport caséine/protéines solubles le plus bas possible, et un rapport acides gras oméga-6/oméga-3 lui aussi le plus bas possible. 

Sources

(1) Martina Weber, Veit Grote, Ricardo Closa-Monasterolo, Joaquı´n Escribano, Jean-Paul Langhendries,Elena Dain, Marcello Giovannini, Elvira Verduci, Dariusz Gruszfeld, Piotr Socha, and Berthold Koletzkofor The European Childhood Obesity Trial Study Group. Lower protein content in infant formula reduces BMI and obesity risk at school age: follow-up of a randomized trial. Am J Clin Nutr 2014;99:1041–51.

(2) Druet C, Stettler N, Sharp S, Simmons RK, Cooper C, Davey Smith G, Ekelund U, Le´vy-Marchal C, Jarvelin M-R, Kuh D, et al. Prediction of childhood obesity by infancy weight gain: an individual-level metaanalysis.Paediatr Perinat Epidemiol 2012;26:19–26.

(3) Skilton MR1, Marks GB, Ayer JG, Garden FL, Garnett SP, Harmer JA, Leeder SR, Toelle BG, Webb K, Baur LA, Celermajer DS. Weight gain in infancy and vascular risk factors in later childhood. Pediatrics. 2013 Jun;131(6):e1821-8. doi: 10.1542/peds.2012-2789. Epub 2013 May 27.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires