publicité

vendredi 01 août 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Les troubles déficitaires de l'attention en constante augmentation chez l'enfant

  • La prévalence des troubles déficitaires de l'attention avec ou sans hyperactivité serait en constante augmentation depuis 10 ans.
Jacques Robert - Jeudi 24 Janvier 2013
Partagez |
Les troubles déficitaires de l'attention en constante a...
AugmenterRéduireTaille du texte
Mots-clés hyperactivité, TDAH
Les dernières news

Des chercheurs ont observé l'incidence des troubles déficitaires de l'attention avec ou sans hyperactivité au cours des 10 dernières années en utilisant les registres de Californie du Sud entre 2001 et 2010. Des données sur plus de 850 000 enfants ont été amassées.

Les résultats montrent que le diagnostic des troubles déficitaires de l'attention a concerné 2,5% des enfants âgés de 5 à 11 ans en 2001 contre 3,1% en 2010, une augmentation relative de 24%. Cette augmentation a concerné plus particulièrement les enfants noirs : 2,6% en 2001 contre 4,1% en 2010, soit une augmentation relative de 70%. Globalement les garçons sont 3 fois plus touchés par la maladie que les filles. Ces résultats sont conformes à ceux obtenus dans d'autres pays.

Le chercheur à l'origine de l'étude déclare : "Notre étude suggère qu'il y a un grand nombre de facteurs qui affectent la prévalence de ces troubles, y compris des facteurs culturels qui pourraient influencer la recherche d'un traitement. Ces résultats sont particulièrement solides compte tenu de la taille très importante de l'échantillon analysé et de sa diversité ethnique. De plus nous nous sommes basés sur des critères diagnostics toujours identiques sur cette période." puis il conclut : "Bien qu'on ne sache pas exactement pourquoi il y a de plus en plus de troubles déficitaires de l'attention certains facteurs pourraient contribuer à cette augmentation comme une plus grande connaissance de cette maladie par les professionnels de santé et le grand public, ce qui pourrait avoir engendré plus de dépistages et de diagnostics.

A lire également : Les 10 produits chimiques en lien avec l'autisme et les troubles neurologiques

Référence

Getahun D, Jacobsen SJ, Fassett MJ, Chen W, Demissie K, Rhoads GG. Recent Trends in Childhood Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder. JAMA Pediatr. 2013;():1-7. doi:10.1001/2013.jamapediatrics.401.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires