publicité

vendredi 31 octobre 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Maladie de Lyme : patients et médecins interpellent les pouvoirs publics

  • Des centaines de milliers de Français seraient atteints de borréliose de Lyme, transmise par les tiques, souvent sans le savoir
  • L'association Lyme Sans Frontières qui représente les malades a été reçue lundi 3 septembre 2012 au Ministère de la Santé. Elle demande que l'information sur la maladie, le dépistage et la prise en charge soient améliorés.
  • Une manifestation est organisée le 15 septembre à Strasbourg pour appuyer ces demandes
LaNutrition - Vendredi 07 Septembre 2012
Partagez |
Maladie de Lyme : patients et médecins interpellent les pouv...
AugmenterRéduireTaille du texte
Mots-clés maladie de Lyme

L'association Lyme Sans Frontières, présidée par Judith Albertat, a été reçue lundi 3 septembre 2012 au Ministère de la Santé, à Paris. L'objet de cette demande concernait le déni relatif à la Borréliose de Lyme et aux Maladies Vectorielles à tiques (MVT) en France.

Voici le compte-rendu qu’a fait l’association LSF de cette rencontre.

"M. Laurent Chambaud, Conseiller, chef du Pôle santé publique et sécurité sanitaire au Cabinet de Madame Touraine, a reçu la délégation constituée:

  • de plusieurs médecins cliniciens dont certains font référence en France et à l'étranger sur ce sujet de la Maladie de Lyme et des MVT de par leur expertise de terrain et leurs publications médicales internationales;
  • de Madame Viviane Schaller - la biologiste alsacienne actuellement aux prises avec l'Administration française pour non application des protocoles consensuels de sérodiagnostics, et à qui l'on reproche de "trouver trop de sérologies de Lyme positives";
  • de Judith Albertat.

Au cours de cette audience, qui a duré 1H30 environ, M. Chambaud a écouté avec attention les diverses approches du sujet exposé par les intervenants présents. Il a découvert en profondeur un sujet dont il avait entendu parler mais qu'il connaissait mal.

Ainsi a-t-il pu découvrir, par l'exposé et les publications présentées entre autre par le Dr Philippe Bottero - spécialiste international en Rickettsiologie et Infections Froides depuis 30 ans- que la France a été pionnière en matière de recherches sur les infections bactériennes à rickettsie, chlamydiae et mycoplasmes (études datant des années 60), puis sur les maladies vectorielles à tiques, et sur leurs dramatiques conséquences. Mais aussi que la France a depuis longtemps largement publié sur ces maladies, et décrit une réalité qui fait jour seulement maintenant dans le contexte des Maladies Infectieuses Émergentes.

L'approche de terrain sur le plan biologique, présentée par Madame Schaller, mais aussi celle relatée par les différents médecins venus de plusieurs régions (Bretagne, Alsace, IDF, Rhône-Alpes), et l'association LSF, ont fait prendre conscience à Monsieur Chambaud d'une situation  qu'il a qualifiée de "grave et choquante" dans la France d'aujourd'hui.

Ont été soulignés:

  • la méconnaissance totale du sujet de la part des praticiens de santé;
  • le déni des autorités faisant référence en France, mais aussi à l'étranger;
  • le diktat  sur lequel s'appuie aujourd'hui le consensus obsolète de diagnostic et de soins relatifs aux MVT;
  • la réalité de terrain vécue par les médecins qui se sont informés par leurs propres moyens sur cette maladie afin de répondre à la détresse de milliers de malades rejetés par le système de santé actuel - le nombre de malades étant très sous-estimé et se chiffrant plutôt en centaines de milliers et même davantage, supposition maintenant admise dans de nombreux pays de par les maladies auto-immunes et autres complications générées par une maladie de Lyme non soignée;
  • la réalité dramatique de la vie des milliers de malades affectés par la Borréliose de Lyme et ses coïnfections;
  • le fait que les caisses d'assurance maladie ne jouent par leur rôle d'enquêteur de la santé publique face aux bénéfices obtenus par les pratiques de médecins aujourd'hui de plus en plus nombreux à soigner les MVT hors consensus de la HAS;
  • mais au contraire, que ces mêmes caisses se complaisent dans une chasse aux sorcières inacceptable vis à vis de médecins de terrain qui, par leurs pratiques - statistiques et publications à l'appui - démontrent que de nombreuses pathologies classées comme idiopathiques et dont les conséquences sont des cancers, maladies cardiaques, neurologiques ( dont SEP, Alzheimer, dépression chronique, schizophrénie,....)  et maladies auto-immunes, sont en fait directement liées aux MVT et à la maladie de Lyme. Ces dernières, soignées par de nouvelles approches thérapeutiques intégratives, aboutissant à 80% d'amélioration et/ou guérison des patients;
  • le même manque d'enquête objective de la part du CNR face aux alertes lancées et aux évidences publiées, lequel CNR n'a pas alerté le Gouvernement;
  • le fait qu'en Grande Bretagne, de même qu'aux USA, des mesures ont été prises tout récemment, qui prennent en considération les nouvelles données factuelles et statistiques, les retours d'expérience des personnes de terrain -y compris les malades et leurs associations- afin que les sanctions et humiliations envers les médecins soignant la maladie de Lyme/les MVT et les patients cessent immédiatement.
  • l'inqualifiable acharnement à l'encontre du Laboratoire Schaller, lequel a souligné une faille dans le protocole de diagnostic de la Borréliose de Lyme. Madame Schaller ayant à plusieurs reprises demandé aux experts en la matière, et pour éclairage scientifique, qu'une confrontation ait lieu afin qu'un vrai débat permette de lever le voile sur l'omerta et le déni ambiants, au profit de la sécurité sociale et des malades.
  • les économies sans précédent que l’organisme de Sécurité Sociale pourrait faire en se basant sur une reforme des connaissances et pratiques préventives, diagnostiques et thérapeutiques relative aux MVT.

Monsieur Chambaud a parfaitement compris la faille du système de santé en ce qui concerne la maladie de Lyme. Il a eu l'air ouvert et surpris. Il a affirmé qu'il mènerait une enquête de fond sur le sujet. Pour ce faire, les autorités compétentes seraient interrogées: la HAS et le CNR. Les participants ont signifié que ces autorités étant à la source même du déni en France, et demandé que l'enquête soit conduite également auprès de la Sécurité Sociale, des médecins de terrain, des associations de malades, et que les retours d'expérience soient expressément pris en compte.

Une réponse devrait être adressée dans une quinzaine de jours.

Le Gouvernement, qui dit ne plus vouloir s'appuyer sur les dogmes et les lois, mais sur le vécu; le Gouvernement, qui prône une santé égalitaire et solidaire: le Gouvernement qui veut agir "autrement": ce Gouvernement saura-t-il transformer l'essai, faire cesser la kabbale et le déni, saura-t-il à minima suivre l'exemple des USA et de la Grande Bretagne, et même, au delà, être le moteur d'une réforme qui servira d'exemple pour les autres pays?"

Une manifestation est organisée le samedi 15 septembre à Strasbourg

Pour rejoindre l'association, soutenue par LaNutrition.fr

www.associationlymesansfrontieres.com

Pour en savoir plus sur la maladie de Lyme

L'interview du Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine

Cet article sur la prévention de la maladie

Le témoignage de Judith Albertat

Le livre écrit par Judith Albertat

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Commentaires  

 
+3 3 13-09-2012 07:45
J'ai été piqué par une tique en 2010,avec une énorme réaction locale.Tout est rentré dans l'ordre en 15 jours avec l'emploi d'argent colloïdal,et à la grande surprise de mon toubib, pourtant ouvert aux alternatives.A quand une expérimentation officielle.Jamais, je le crains!
 
 
+5 2 07-09-2012 14:18
1ere utilisateur de Pesticides d'Europe ,3ème Mondial, dont on commence seulement à connaitre les effets totalement délétères, chimie envahissante partout, paninis, viennoiseries et "grignoteries" qui ont envahi le pays au détriment d'ados de plus en plus gros...

Une ministre de la santé inexistante et une politique de prévention à la ramasse ...

La maladie de Lyme n'est qu'un exemple parmi tout ce que la France laisse à la dérive: Inertie, manque de réactivité, manque d'audace ....

Je lirais le livre "Une ordonnance pour la France" ... M Touraine le lira-t-elle ???
 
 
+5 1 07-09-2012 14:17
A écouter l'interview du Pr Montagnier et à lire cet article, je suis à nouveau sidérée par l'attentisme en France ...

Nous faudra-t-il 10 à 15 ans de recul pour avaliser ce qui a déjà émergé ailleurs, tant les médecins restent figés dans ce qu'on leur a appris il y a parfois 20à 30 ans de ça , où même dix ans ...???!!!

Rien en nutrition, rien en psychologie, mais une surinformation relayée par les labos pharma sur le terrain par le biais des visiteurs médicaux - dont j'étais ...-.
 

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires