publicité

mercredi 17 septembre 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Moins de sodium et plus de potassium pour les maladies cardiovasculaires

  • Nos apports alimentaires en sodium et en potassium influenceraient fortement le risque de maladies cardiovasculaires.
Jacques Robert - Mardi 21 Février 2012
Partagez |
Moins de sodium et plus de potassium pour les maladies cardi...
AugmenterRéduireTaille du texte

Une large étude menée sur 28 880 personnes a examiné leur excrétion urinaire de sodium et de potassium entre novembre 2001 et mars 2008, l'excrétion urinaire étant un témoin fiable et direct de l'apport alimentaire. Ils ont ensuite comparé ces données avec la mortalité et le nombre d'événements cardiovasculaires survenus pendant cette période.

L'excrétion moyenne de sodium quotidienne (reflet de la consommation habituelle) au cours de cette étude était de 4,77 g contre seulement 2,19 g de potassium ! En mars 2008, 2057 personnes étaient mortes suite à un problème cardiovasculaire, 1412 ont eu une insuffisance cardiaque, 1282 ont eu un accident vasculaire cérébral et 1213 ont été hospitalisées pour infarctus du myocarde.

Au terme de l'étude les chercheurs ont constaté que la survenue d'un événement cardiaque était en lien direct avec l'excrétion de sodium, en suivant une courbe sous forme de J : une excrétion de sodium située entre 4 et 6 g par jour offrant le plus faible risque, les valeurs au delà de 7 g ou en-dessous de 3 g augmentant le risque de troubles cardiaques ou de décès. Par ailleurs, une excrétion élevée de potassium (reflétant un apport élevé) semble protéger du risque d'accident vasculaire cérébral. Ce lien a déjà été vérifié dans d'autres études.

Les sources principales de sodium dans notre alimentation sont les plats préparés et produits industriels riches en sels ainsi que le sel de table. Du côté du potassium, les sources majeures sont les fruits et légumes. Lire ce dossier.

Ces résultats vont dans le sens de ce qu'affirme le docteur Michel de Lorgeril: Les infarctus et les AVC peuvent être éradiqués.

Références: O'Donnell MJ, Yusuf S, Mente A, Gao P, Mann JF, Teo K, McQueen M, Sleight P, Sharma AM, Dans A, Probstfield J, Schmieder RE. Urinary sodium and potassium excretion and risk of cardiovascular events. JAMA. 2011 Nov 23;306(20):2229-38.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Commentaires  

 
0 8 kiloway 21-02-2012 10:44
Citation en provenance du commentaire précédent de colot :
Citation en provenance du commentaire précédent de Thierry Souccar :
Bonjour,

En lisant l'article, il est clair que l'on parle ici de potassium issu des aliments. A la différence des injections de chlorure de potassium, il n'y a aucun risque d'overdose à manger des aliments qui contiennent du potassium (fruits et légumes, légumineuses).

Pouvez-vous me dire ce qu'il advient du potassium ingurgité en plus grande quantité? Est-il éliminé par les urines. Par ailleurs, le titre reste faux, relisez l'article...

Nous avons remplacé "coeur" par "maladies cardiovasculair es" dans le titre. Puisque d'autres très nombreuses études documentent les effets du potassium alimentaire non seulement sur le risque d'AVC mais aussi d'autres maladies cardiovasculair es. Le potassium alimentaire ne présente pas de danger pour des personnes en bonne santé, car il existe des mécanismes de régulation du potassium sérique - c'est le sens de notre réponse. Dans les maladies rénales, les insuffisances cardiaques, ces mécanismes peuvent ne plus être en place et les taux sériques de potassium doivent être contrôlés.
 
 
0 7 20-02-2012 14:22
Par ailleurs: http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperkali%C3%A9mie

Souffrant d'un problème de rein, je persiste à m'étonner de votre réponse...
 
 
0 6 20-02-2012 14:16
Citation en provenance du commentaire précédent de Thierry Souccar :
Bonjour,

En lisant l'article, il est clair que l'on parle ici de potassium issu des aliments. A la différence des injections de chlorure de potassium, il n'y a aucun risque d'overdose à manger des aliments qui contiennent du potassium (fruits et légumes, légumineuses).

Pouvez-vous me dire ce qu'il advient du potassium ingurgité en plus grande quantité? Est-il éliminé par les urines. Par ailleurs, le titre reste faux, relisez l'article...
 
 
+1 5 kiloway 20-02-2012 13:05
Bonjour,

En lisant l'article, il est clair que l'on parle ici de potassium issu des aliments. A la différence des injections de chlorure de potassium, il n'y a aucun risque d'overdose à manger des aliments qui contiennent du potassium (fruits et légumes, légumineuses).
 
 
0 4 20-02-2012 12:49
Le titre de cet article est faux. Il ne faut pas confondre infarctus du myocarde et AVC. Trop de potassium peut entraîner un arrêt cardiaque. Le titre fait un amalgame, il ne correspond pas aux thèses de l'article. Quelq'un qui ne lirait que le titre serait trompé et induit en erreur. Merci de modifier la titraille.
 
 
0 3 kiloway 08-02-2012 17:24
Citation en provenance du commentaire précédent de ippo :
"une consommation de sodium située entre 4 et 6 g par jour offrant le plus faible risque"

Il s'agit plus probablement de la consommation de sel ? (donc 1.5 à 2.5g de sodium)

Citation en provenance du commentaire précédent de ippo :
"une consommation de sodium située entre 4 et 6 g par jour offrant le plus faible risque"

Il s'agit plus probablement de la consommation de sel ? (donc 1.5 à 2.5g de sodium)


Erreur corrigée : il s'agissait de la quantité de sodium excrétée.
 
 
0 2 08-02-2012 15:52
"une consommation de sodium située entre 4 et 6 g par jour offrant le plus faible risque"

Il s'agit plus probablement de la consommation de sel ? (donc 1.5 à 2.5g de sodium)
 
 
0 1 jacques.brounais 27-11-2011 12:10
Bonjour,
Est-ce que vous conseillez le Sel Liquide de Formentor qui réduit le Sodium de 80 pour cent ?
Merci de votre avis.
Jacques.
 

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires