publicité

vendredi 19 septembre 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Un médicament de l’ostéoporose accusé de provoquer des infarctus

Le Protelos de Servier est accusé de provoquer des infarctus et d'autres problèmes de santé.

Marc Gomez - Jeudi 18 Avril 2013
Partagez |
Un médicament de l’ostéoporose accusé de provoquer des infar...
AugmenterRéduireTaille du texte
Mots-clés ostéoporose

Les ennuis se suivent pour le ranélate de strontium, un médicament du laboratoire Servier, vendu sous le nom de Protelos. Le Comité de pharmacovigilance et d'évaluation des risques de l'Agence européenne du médicament (EMA) a recommandé le 11 avril de nouvelles restrictions du Protelos en raison du risque de problèmes cardiaques qu’entraîneraient la prise du médicament. L'EMA doit prendre une décision définitive avant la fin du mois.

Cette recommandation intervient après que des résultats issus d'études cliniques portant sur près de 7500 patients ont montré un risque accru d'infarctus chez les femmes post-ménopausées prenant du ranélate de strontium par rapport à celles qui prenaient un placebo sans augmentation du risque de décès.

Le Protelos a été autorisé en 2004 par l’EMA pour le traitement de l’ostéoporose chez les femmes ménopausées, dans des conditions douteuses (lire encadré ci-dessous). En 2012, l’autorisation a été étendue à l’ostéoporose masculine.

A ce jour, les indications thérapeutiques ouvrant droit à la prise en charge ou au remboursement sont le: « traitement de l'ostéoporose post-ménopausique pour réduire le risque de fractures vertébrales et de hanche chez les patientes à risque élevé de fracture ayant une contre-indication ou une intolérance aux bisphosphonates ou n'ayant pas d'antécédent d'événement thromboembolique veineux ou d'autres facteurs de risque d'événement thromboembolique veineux, notamment l'âge supérieur à 80 ans. »

L’avis de Thierry Souccar, auteur du Mythe de l’ostéoporose. « Ce médicament est emblématique des dérives et manipulations qui ont conduit des millions de femmes à prendre des traitements globalement inefficaces et risqués dans l’espoir d’éviter les fractures. Ces traitements ont rapporté et continuent de rapporter des milliards aux laboratoires pharmaceutiques. L’autorisation de mise sur le marché a été accordée à Servier par l’Agence européenne du médicament sur la base d’une analyse tronquée, qui est d’ailleurs contestée aujourd’hui encore par les autorités britanniques - lesquelles parlent à propos du Protelos d’une « inflation artificielle » de l’efficacité du médicament. Avec la complaisance de la presse médicale, Servier s’est livré à une promotion effrénée de son médicament, allant même jusqu’à réécrire des articles entiers dans Impact Médecine, comme je le raconte en citant le témoignage d'une journaliste. Ce médicament à l’efficacité plus que douteuse est aujourd’hui lié à des cas graves d’hypersensibilité qui se traduisent par des lésions de la peau, du foie et des reins (le syndrome DRESS), ainsi que des cas de thrombose veineuse. Une réussite. »

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Commentaires  

 
0 3 03-10-2013 17:43
Mon rhumatologue m'a dit que j'ai de l'ostéoporose à cause des corticoïdes que je prends pour ma polyarthrite.
Il voudrait que je participe à une étude de 2 ans avec du dénosumab(PROLI A)en injection ainsi que du calcium et de la vitamine D.
j'ai peur des effets secondaires.
Que me conseillez-vous? Merci pour votre aide.
 
 
0 2 04-05-2013 21:11
Je vous serais très reconnaissante de me parvenir par mail tout sur le protelos et par quel mécanisme entraine t'il les infarctus
 
 
0 1 sylvain.duval 24-04-2013 19:25
SERVIER n'est pas le pire. Il s'est juste fait prendre.
Mais tous les labos font comme SERVIER : menaces sur les journalistes, pressions sur le gouvernement, corruption des médecins, embellissement des données, propagande et marketing, etc.

Cependant, il est intéressant de chercher les médicaments efficaces et novateurs, produits par SERVIER.
Cherchez bien...
Cherchez mieux...
Cherchez encore...
 

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires