publicité

dimanche 26 février 2017

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Une nouvelle maladie prévenue par le régime FODMAPs

Le régime FODMAPs qui a fait ses preuves contre le syndrome de l’intestin irritable pourrait être essayé dans le cadre de la diverticulite.

Marie-Céline Jacquier - Vendredi 17 Février 2017
Partagez |
Une nouvelle maladie prévenue par le régime FODMAPs
AugmenterRéduireTaille du texte

Un article paru dans World Journal of Gastrointestinal Phamacology and Therapeutics propose de tester le régime faible en FODMAPs pour les patients souffrant de diverticulite. Les FODMAPs (oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles) sont des glucides qui ne sont pas digérés ou absorbés par l’intestin grêle. La consommation de FODMAPs augmente la présence de liquide dans l’intestin, par pression osmotique. Les FODMAPs conduisent aussi à la production de gaz par fermentation dans le côlon. Le régime faible en FODMAPs est proposé aux patients souffrant du syndrome de l’intestin irritable.

Lire : FODMAPs et côlon irritable : enfin des preuves

Le syndrome de l’intestin irritable est considéré comme étant un trouble fonctionnel, tandis que la diverticulite est une maladie organique. Elle correspond à une hernie de la paroi intestinale qui peut bloquer les matières fécales et favoriser infections et douleurs. La douleur ressentie par les patients est associée à la pression de l’air dans l'intestin.

Un régime riche en fibres peut favoriser les symptômes de diverticulite car les fibres alimentaires, inuline et cellulose en particulier, augmentent les gaz dans le côlon. Un régime faible en FODMAPs, en limitant ces glucides fermentescibles, permettrait de réduire la pression dans le côlon. 

Lire : Côlon irritable : pourquoi il faut essayer le sans gluten

Le régime pauvre en FODMAPs limite les fibres à l'origine des gaz mais aussi les aliments contenant du lactose. Le lactose augmente la quantité d’eau dans l’intestin ; il est fermenté par la flore intestinale du côlon, ce qui conduit à la production de gaz (comme le méthane) et d’acides gras à courte chaîne. Dans les pays asiatiques, on observe une forte incidence de l’intolérance au lactose et de la diverticulite du côlon droit. Et la diverticulite du côlon droit semble liée à l’intolérance au lactose.

Pour toutes ces raisons, les deux auteurs proposent de tester le régime pauvre en FODMAPs pour la prévention de la diverticulite.

Pour en savoir plus, lire un extrait de La solution FODMAP 

Source

Uno Y, van Velkinburgh JC. Logical hypothesis: Low FODMAP diet to prevent diverticulitis. World J Gastrointest Pharmacol Ther. 2016 Nov 6;7(4):503-512.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Le lait et le cancer

L'idée que les produits laitiers pourraient favoriser certains cancers a longtemps été niée par les autorités sanitaires et bien sûr l'industrie laitière. Quels sont les liens réels entre laitages et cancers ? Par quels mécanismes ? LaNutrition.fr fait le point sur les preuves scientifiques et vous explique les risques possibles selon les cancers ainsi que les portions quotidiennes à ne pas dépasser

>> Lire le dossier (Abonnés)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires