20 millions de Français auraient une maladie chronique

Par Juliette Pouyat Publié le 24/01/2018 Mis à jour le 05/02/2018
Actualité

Les maladies chroniques concerneraient 35% de la population français, un chiffre qui ne cesse d’augmenter, constituant au passage un gouffre financier pour l’assurance maladie. La clé : des modifications du mode de vie.

Cancers, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires chroniques ou encore diabète sont toutes des maladies chroniques c’est-à-dire des affections de longue durée qui en général évoluent lentement. A l’origine de 63% des décès dans le monde, elles sont devenues la première cause de mortalité dans le monde. En cause, essentiellement notre mode de vie et notre environnement : alimentation, sédentarité, pollution…

De plus en plus de malades

Selon les chiffres 2016 de l’Assurance Maladie, plus de 10 millions de personnes sont atteintes par une Affection de Longue Durée (ALD), un très bon indicateur pour évaluer le nombre de personnes touchées par une maladie chronique. Cela représente une personne sur six souffrant d’une maladie chronique et 16,9% des assurés qui bénéficient d’une prise en charge à 100%. Chaque année le nombre de nouvelles personnes atteintes par une ALD est en augmentation : l’Assurance maladie a dénombré 1,3 million de nouveaux cas en 2014, 1,4 million en 2015 et 1,6 million en 2016.

Le diabète est la maladie qui touche le plus de personnes (2,6 millions) mais la plus grande progression revient aux maladies cardiaques (+18,6%) suivies de près par les tumeurs malignes (+17,1%). Les maladies psychiatriques -hors maladie d’Alzheimer- concernent quant à elles 1,3 million de personnes.

Mais en tenant compte du nombre de personnes consommant des soins apparentés à une maladie chronique, avec ou sans reconnaissance d'affection de longue durée, l'Assurance-maladie a calculé que 20 millions de personnes étaient concernées en 2015, soit 35% de la population.

Des dépenses exorbitantes

Ces maladies au long cours coûtent cher à l’Assurance maladie puisque les patients sont pris en charge à 100%. En 2015, les dépenses liées aux maladies chroniques ont atteint 95,2 milliards d’euros avec en tête des dépenses les maladies psychiatriques qui ont coûté 22,5 milliards d’euros suivis par le cancer (16,8 milliards d’euros) et les maladies cardiovasculaires (15,8 milliards d’euros). En France, 5 millions de personnes consomment des anti-dépresseurs ou anxiolytiques sans forcément être inscrites en ALD. 

Comment expliquer le boom des maladies chroniques?

Si certains avancent le vieillissement de la population, mais notre environnement au sens large est propice à l'augmentation du nombre de personnes souffrant de maladies chroniques. Les perturbateurs endocriniens, la pollution de l’air, notre alimentation ( trop de sucre et d'aliments ultra-transformés) ou encore la sédentarité sont autant de facteurs - dont certains sont facilement modifiables -qui favorisent les maladies chroniques.

En pratique

L’alimentation et l’activité physique sont deux facteurs facilement modifiables. Privilégiez les fruits et les légumes - bio de préférence pour limiter l’exposition aux pesticides, choisissez des aliments à index glycémique bas, évitez les aliments ultra-transformés et sucrés, limitez la viande, mettez les légumineuses au menu. Le régime méditerranéen regroupe l’ensemble de ces recommandations. Faites du sport régulièrement, privilégiez la marche à pied dès que vous le pouvez. Enfin, choisissez bien vos produits cosmétiques et ménagers pour limiter votre exposition aux produits chimiques et au perturbateurs endocriniens. Prudence avec les matières plastiques.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top