Fibromyalgie : 6 aliments sous surveillance

Par Lanutrition.fr Publié le 09/10/2011 Mis à jour le 03/04/2017
Conseils

Même si les données scientifiques manquent, certains aliments ou groupes d'aliments, semblent avoir une influence sur l’évolution de la fibromyalgie.

Aspartame

Chez certaines personnes atteintes de fibromyalgie, les aliments édulcorés à l'aspartame pourraient exacerber les symptômes de la maladie. Plusieurs cas ont été décrits dans la littérature scientifique qui laissent penser que l’élimination de l’aspartame peut entraîner une amélioration sensible. Pour l’expliquer, on considère que l’aspartame est un agoniste d’un récepteur des cellules nerveuses appelé NMDA (N-méthyl-D-aspartate), qui agit notamment sur la perception de la douleur. Dans une étude publiée dans le Journal of Rheumatology en 2006, des chercheurs ont trouvé que les patients atteints de fibromyalgie  ont une surexpression des récepteurs NMDA dans la peau, signe d’une augmentation générale de l'activité des nerfs périphériques.

Additifs alimentaires dont MSG (glutamate monosodique) et nitrates

Le MSG est un exhausteur de goût que l'on retrouve dans de nombreux aliments transformés et congelés, et dans la plupart des restaurants asiatiques. Les chercheurs pensent que le MSG peut intensifier les symptômes de la douleur chez de nombreux individus. Comme l'aspartame, le MSG active les récepteurs NMDA.D’autres chercheurs pensent qu’il en irait de même pour les nitrates et les nitrites qu’on trouve en quantité significative dans les charcuteries.

Sucre, fructose et glucides raffinés

Il n'ya pas de preuve que les sucres simples et les glucides raffinés - comme le sucre, les gâteaux, les viennoiseries ou le pain blanc - ont un impact néfaste sur ​​les symptômes de fibromyalgie. Cependant, de nombreux patients rapportent une amélioration lorsqu’ils évitent ces aliments. L’une des explications avancées est que ces aliments entraînent une élévation brutale du sucre sanguin, suivie d’une chute aussi brutale, ce qui contribue à la perception de fatigue et de manque d’énergie, puis à des fringales de sucre, elles-mêmes suivies de plus de fatigue, permettant à un cercle vicieux de développer.

Café

Parce qu'il est stimulant, de nombreux patients atteints de fibromyalgie se tournent vers le café. Mais cette stimulation est brève et elle peut aggraver ensuite la fatigue. Sans compter que le café fait monter durablement les hormones du stress. Selon des travaux préliminaires, la plupart des patients qui renoncent au café voient une différence rapide dans leur niveau de fatigue. Le thé apporte aussi de la caféine, mais dans des quantités moins importantes et on peut continuer d’en consommer modérément.

Levure et gluten

Ces deux substances apparaissent souvent ensemble en particulier dans les produits de boulangerie comme le pain, les pâtes, les pizzas. Le gluten est un ensemble de protéines du blé, de l’orge et du seigle, responsable chez une petite partie de la population, de la maladie céliaque – et chez une partie plus importante, de ce qu’on appelle l’intolérance au gluten. Il ne semble pas que les fibromyalgiques souffrent plus que les autres de maladie céliaque, mais là encore, plusieurs médecins rapportent une diminution de la fatigue avec l’élimination des aliments à base de gluten.

Dans le cas de la levure, certains médecins assurent qu’elle favorise les infections fongiques (candidoses) qui peuvent provoquer ou aggraver une grande partie des douleurs articulaires et musculaires vécues par les personnes souffrant de fibromyalgie. La recherche pour l’instant n'a pas confirmé ce lien.

Laitages

La problématique est la même que pour le gluten : activation réelle ou supposée de phénomènes d’auto-immunité en raison de leur teneur en protéines qui peuvent se comporter dans l’organisme comme des antigènes. De nombreux médecins assurent que l’élimination des laitages et du gluten (le régime Seignalet) est bénéfique dans la fibromyalgie. A ce jour, aucune étude n’a confirmé ces affirmations.

Pour aller plus loin : Fibromyalgie (Dr Jean-Paul Curtay)

 

Références

Ciappuccini R, Ansemant T, Maillefert JF, Tavernier C, Ornetti P. Aspartame-induced fibromyalgia, an unusual but curable cause of chronic pain. Clin Exp Rheumatol. 2010 Nov-Dec;28(6 Suppl 63):S131-3. Epub 2010 Dec 22. PubMed PMID: 21176433.

Offenbaecher M, Ackenheil M. Current trends in neuropathic pain treatments with special reference to fibromyalgia. CNS Spectr. 2005 Apr;10(4):285-97. Review. PubMed PMID: 15902759.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top