Quand le travail vous épuise

Par Lanutrition.fr Publié le 16/11/2009 Mis à jour le 17/02/2017

Le travail peut mener à un véritable épuisement qui peut être lourd de conséquence : le syndrome du burn out. LaNutrition.fr vous explique comment l’identifier pour mieux le prévenir.

Si vous vous sentez littéralement épuisé, considérablement stressé par le travail, démotivé et irritable, méfiez-vous, vous souffrez peut-être du syndrome d’épuisement professionnel, plus connu sous le terme anglais de burn out.

Quand le travail vous brûle les ailes

Décrit dès la fin des années 1960, le burn out est défini par l’Organisation mondiale de la santé comme « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ». Il est difficile de quantifier cette souffrance, mais les chiffres montrent que 28 % des travailleurs européens affirment vivre un stress quotidien élevé au travail, ce qui est toujours une des causes du burn out.

Le burn out pour tous

Dans les premiers temps on pensait que le syndrome d’épuisement professionnel était caractéristiques des professions impliquées dans la relation d’aide où la charge émotive est importante comme par exemple les infirmières, les médecins, les travailleurs sociaux ou encore les enseignants. On admet désormais que tous les travailleurs, quelle que soit leur profession, peuvent être victimes de burn out.


Quelles sont les causes d’épuisement professionnel ?

Le burn out s’explique toujours par une association de différents facteurs, mais le stress au travail fait toujours partie des explications. Les études pointent notamment :

- Une surcharge de travail constante

- Un manque d’autonomie

- Le fait de ne pas prendre part aux décisions

- Une mauvaise définition des responsabilités

- Un déséquilibre entre les efforts fournis et la reconnaissance obtenue

Qui peut souffrir de burn out ?

Tout le monde et dans toutes les professions, cependant certains traits de caractères sont associés à une plus grande sensibilité à l’épuisement professionnel. Par exemple :

- Les perfectionnistes

- Ceux qui manquent d’estime de soi

- Les employés qui assument de lourdes responsabilités familiales

- Les personnes souffrant de solitude

- Ceux qui ne savent pas déléguer ou travailler en équipe

- Les gens qui ne savent pas poser de limites quand ils sont surchargés de travail

Comment reconnaître un syndrome d’épuisement professionnel ?

Etant multifactoriel, l’épuisement professionnel peut, de fait, être parfois difficile à diagnostiquer. Il est d’ailleurs souvent confondu par les médecins avec une dépression, qui peut d’ailleurs accompagner le burn out. L’épuisement se produit souvent insidieusement sans que la personne ne s’en rende compte. Le déni est d’ailleurs caractéristique des patients souffrant de burn out. Certains symptômes sont pourtant reconnus et leur présence doit être un signe d’alerte.

Symptômes psychologiques

- Fatigue mentale intense et persistante

- Grande démotivation par rapport au travail

- Tempérament irritable avec accès de colère

- Cynisme

- Sentiment de frustration, d’échec, de manque de confiance en soi, d’incompétence

- Anxiété

- Troubles de la mémoire et de la concentration

- Besoin d’isolement

- Difficulté dans la prise de décision, confusion

Symptômes physiques

- Fatigue persistante

- Troubles du sommeil

- Variation de poids

- Maux de dos

- Douleurs musculaires

- Migraines

- Problèmes digestifs, ulcères

- Réactions cutanées

Quand le travail vous épuise le week-end

Vous vous réjouissiez de l’arrivée du week-end ou des vacances pour enfin couper avec le travail mais – pas de chance – vous passez toujours vos repos au lit avec une bonne migraine ou un lumbago ? Peut-être souffrez-vous du « syndrome du bourreau de travail ». Ce trouble qui atteindrait 3 % des travailleurs serait lié à une trop forte sécrétion d’adrénaline sous l’effet du stress qui réduirait les défenses immunitaires et vous laisserait « patraque » dès que vous relâchez la pression pour le week-end ou pour les vacances.

 

Comment soigner le burn out ?

L’arrêt de travail est très souvent nécessaire mais ne doit pas être trop prolongé, au risque de rendre la reprise du travail encore plus difficile.

Dans un premier temps, l’objectif est de traiter les symptômes, mais il est important également de revoir son attitude par rapport au travail afin de ne pas retrouver les mêmes causes qui ont créé l’épuisement professionnel. « En l’absence de traitement causal approprié, l’intensité et la durée de la souffrance des personnes touchées vont augmenter. Le comportement à la base du problème restera inchangé, voire se renforcera » souligne le docteur Rolf Heim, psychiatre et auteur de l’étude « Syndrome du burn out: à propos du traitement professionnel d’un nouveau défi clinique » (1).

Impliquer l’entreprise dans le traitement

Rolf Heim souligne également l’importance de prendre en compte l’entreprise lorsqu’on traite un patient souffrant d’épuisement professionnel. « Un traitement efficace inclut des interventions individuelles (patient), mais aussi structurelles (entreprise). Sur ce dernier plan, des entretiens avec le supérieur hiérarchique et éventuellement le service des ressources humaines sont importants ».

La TCC et l’appui des médicaments

Sur le plan des thérapies personnelles, la thérapie cognitive et comportementale se révèle souvent la plus efficace pour gérer l’épuisement professionnel. Un traitement médicamenteux faisant appel aux antidépresseurs ou aux hypnotiques peut aussi s’avérer utile mais « uniquement dans un but de soutien symptomatique et certainement pas à visée curative », souligne Rolf Heim.

Mieux vaut prévenir que guérir

Si vous vous sentez vulnérable au burn out, n’hésitez pas à consulter le dossier de LaNutrition.fr sur les meilleurs moyens de gérer son stress et lisez les article « Guérir le stress sans médicament » et "Les meilleurs compléments alimentaires contre le stress".

(1) Rolf Heim, Beate Schulze, Syndrome du burn out: à propos du traitement professionnel d’un nouveau défi clinique Forum Med Suisse 2008;8(32):569–573

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top