Aluminium dans les vaccins : la prudence est de mise

Par Lanutrition.fr Publié le 09/09/2015 Mis à jour le 14/04/2017 Edition Abonné
Point de vue

Utilisé comme adjuvant dans les vaccins, l'aluminium présente expérimentalement un risque neurologique. Si les conséquences cliniques chez l'homme ne sont pas démontrées, il est souhaitable de réduire le niveau de ce métal dans l'organisme.

Les sels d’aluminium (hydroxyde et phosphate) sont les adjuvants les plus utilisés dans les vaccins. Ils sont là, selon les fabricants, pour stimuler les défenses immunitaires et améliorer la réponse aux agents pathogènes contenus dans les vaccins. En mai 2015, le Pr Henri Joyeux, dans une pétition controversée,...

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Retrouvez la suite de votre article en vous connectant à votre espace personnel.

Je m'identifie
Pas encore abonné ?

Accédez à des articles et conseils exclusifs en vous abonnant pour seulement 39 € / an.

Je m'abonne
Publicité

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top