Le pomélo en pratique

Par Marie-Charlotte Rivet Bonjean - Diététicienne-nutritionniste Publié le 09/08/2010 Mis à jour le 09/01/2018
Choisir ses aliments

Comment le choisir, le conserver et le cuisiner ?

Comment le choisir ?

Pour un pomélo le plus juteux possible, il faut que la peau soit bien lisse, ferme et brillante. Lorsque vous le prenez en main, il doit être lourd, une garantie d'une pulpe bien dense.

Si vous préférez le pamplemousse acidulé, tournez-vous vers ceux à pulpe jaune. Pour des versions plus sucrées, préférez ceux à pulpe rosée ou rouge.

Comment le conserver ?

Vous pouvez le conserver soit dans le bac du réfrigérateur pendant une douzaine de jours, soit à l’air libre pendant 8 jours environ.

Par contre, lorsque vous ouvrez le pomélo, il est préférable de le consommer immédiatement sinon la pulpe de sèche et perd toutes ses vitamines. 

Comment le préparer ?

Le pomélo est un fruit qui se consomme la plupart du temps cru, car sa chair supporte très mal la cuisson.

Pour prélever les quartiers, utilisez de préférence un couteau pointu.

Vous pouvez également le vider. Pour cela, coupez le fruit en deux, puis, à l’aide d’une petite cuillère ou d’une petite fourchette récupérez la pulpe.

Pour récupérer des zestes, lavez bien le fruit et séchez-le. Ensuite à l’aide d’un couteau à zeste ou d’un économe, prélevez des zestes sur la peau de l’agrume.

Pour extraire le jus, coupez le fruit en deux puis utiliser un presse-agrume.

Si vous voulez le cuisiner, vous pouvez réaliser une confiture avec sa pulpe à l’aide d’un confiturier, il faut compter environ 20 à 40 minutes.

Pour réaliser une sauce afin d’accompagner des viandes blanches, poissons ou crustacés, vous pouvez faire saisir le jus du pomélo dans une casserole ou une poêle afin de le réduire pendant 5 à 10 minutes.

Le pomélo peut se faire une place dans vos assiettes côté sucré comme côté salé :

  • Ajoutez sa chair à vos salades composées, aux crudités.
  • Il peut servir en accompagnement des poissons, crustacés, jambon cru ou encore viande blanche.
  • Vous pouvez également rajouter des quartiers dans votre riz ou votre semoule.
  • Utilisez son jus pour remplacer le citron dans vos assaisonnements avec de l’huile d’olive.
  • Ou vous pouvez aussi tout simplement le mettre dans une salade de fruits.

Comment le consommer ?

Il faut prendre des précautions lorsque l'on suit un traitement médicamenteux. La liste des médicaments avec lesquels le jus de pamplemousse peut interagir est assez longue : certaines statines, des médicaments anti-hypertenseurs, des immunosuppresseurs (contre le rejet de greffe), certains médicaments contre l’anxiété, les troubles du rythme cardiaque ou encore des anti-histaminiques. Le jus de pamplemousse n’affecte pas tous les médicaments de ces différentes catégories et l’importance de l’interaction varie selon les individus, le médicament et la quantité de jus de pamplemousse consommée. Le jus de pamplemousse peut multiplier par 15 l’absorption de certaines statines, augmentant significativement le risque d’atteintes musculaires.

Pour aller plus loin, lire : Les aliments qui influencent l’absorption des médicaments

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top