Le gingembre est-il aphrodisiaque ?

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 26/11/2008 Mis à jour le 29/10/2021
Article

Considéré planétairement comme un stimulant sexuel, le gingembre resistera-t-il au verdict de la science ? Réponse dans cet article. 

Qu'est-ce que le gingembre ?

Utilisé depuis des siècles pour relever les plats, ce rhizome (tige souterraine) de la plante Zingiber officinale, contient de nombreuses substances, dont le gingérol qui lui confère cette odeur particulière. Le gingembre a d’autres sérieux atouts pour la santé. Il contient de nombreuses molécules aux vertus antioxydantes. Il est anti-inflammatoire et soulage la migraine. En prise régulière, il aide à lutter contre l'arthrose, les troubles digestifs et les nausées, notamment celles qui sont liées à la grossesse.

Mais le gingembre est aussi connu comme tonique sexuel. Mme Du Barry en servait à ses amants. En Malaisie, il est utilisé pour gagner le cœur des femmes. Au Maghreb, on l'utilise pour raviver la flamme amoureuse. Au Sénégal, les femmes s'en entourent les hanches pour exciter leur mari. Indéniablement, le gingembre a une réputation planétaire d'aphrodisiaque. Est-elle méritée ?

Gingembre aphrodisiaque ? Le verdict

Aucune étude scientifique n'a montré que le gingembre est aphrodisiaque chez l'homme.

Mais plusieurs études ont étudié son effet sur la fertilité. Dans une étude de 2016, des hommes infertiles ont utilisé des gélules de 250 mg de poudre de gingembre deux fois par jour pendant 3 mois. Les résultats de cette étude ont montré que le taux de dommages à l'ADN dans le groupe qui avait reçu du gingembre était significativement plus faible que dans le groupe témoin. Cependant, il n'y avait pas de différence statistiquement significative dans le nombre total et la motilité des spermatozoïdes entre les groupes traités et témoins. 

Dans une étude similaire, un extrait de gingembre a été étudié pour ses effets sur les paramètres du sperme (nombre total, motilité, viabilité et morphologie normale des spermatozoïdes) chez des hommes infertiles de 19 à 40 ans. Dans cette étude, l'utilisation de gingembre pendant 3 mois aurait entraîné une augmentation significative du nombre total de spermatozoïdes , une amélioration significative de la motilité des spermatozoïdes, une augmentation de la viabilité des spermatozoïdes. De plus, le volume total de sperme chez les patients traités avec de l'extrait de gingembre aaurait augmenté de 36 %. Les chercheurs ont signalé que les dommages à l'ADN (fragmentation de l'ADN) étaient considérablement réduits. Cependant, cette étude ne comprenait pas de groupe de contrôle, ce qui la rend moins fiable.

Restent ces études intrigantes chez l'animal où il améliore la viabilité et la motilité des spermatozoïdes et augmente la testostérone !

Conclusion : le gingembre a peut-être un effet sur la fertilité, par diminution des phénomènes oxydatifs qui nuisent à la qualité des spermatozoïdes, mais il ne faut pas compter sur lui pour faire de la nuit de votre partenaire un typhon (sauf si vous êtes un rongeur).

À lire : La meilleure alimentation pour protéger la fertilité masculine

Où se cache la potion magique ?

De tous temps, les hommes ont cherché l'élixir miracle, l'aphrodisiaque ou la potion qui pourrait accroître la vitalité sexuelle. La pharmacopée mondiale regorge de substances pseudo aphrodisiaques et de stimulants en tout genre. Poudre de défense de rhinocéros ou d'éléphant, noix de kola, ginseng, caféine, miel, mouche cantharide, maca, guarana, bois bandé, pavot, sarriette... : tous ces supposés aphrodisiaques ne se valent cependant pas. Si certains d'entre eux provoquent quelques effets placebo parfois équivalents à ceux recherchés, il est scientifiquement démontré que d’autres déclenchent réellement une érection ou stimulent une libido en berne.

C'est le cas de l'écorce de yohimbe en Afrique qui contient de la yohimbine, une substance capable d'accroître l'apport sanguin vers les organes génitaux et de stimuler leur excitation nerveuse. Malheureusement la yohimbine peut aussi avoir des effets néfastes sur les systèmes nerveux, cardiaque, respiratoire et digestif ! 

À lire aussi : Huit aphrodisiaques qui marchent vraiment (Abonné)

A découvrir également

Back to top