Chondroïtine et glucosamine pour soulager l’arthrose du genou

Par Juliette Pouyat Publié le 14/06/2017 Mis à jour le 21/12/2017
Article

Les suppléments de chondroïtine, de préférence associés à la glucosamine, seraient aussi efficaces que les anti-inflammatoires pour soulager des patients souffrant d’arthrose du genou.

Une supplémentation de sulfate de chondroïtine, associée ou pas à de la glucosamine serait efficace pour traiter l’arthrose du genou. C'est la conclusion d'une nouvelle étude et d'une revue de la littérature scientifique. D'autres travaux n'ont pas trouvé de bénéfices.

Lire aussi : Médicaments ous substances naturelles contre l'arthrose ? (Réservé abonnés)

La chondroïtine est un composant de la matrice du cartilage ; il contribue à l’hydratation du cartilage, et donc à sa flexibilité et à son élasticité. En effet, la chondroïtine (tout comme la glucosamine) est nécessaire pour la fabrication des protéoglycanes qui sont eux-mêmes indispensables à la bonne santé du cartilage car elles assurent la souplesse et l’élasticité de ce tissu. Normalement, chondroïtine et glucosamine sont synthétisées par les cellules spécialisées du cartilage, les chondrocytes, à partir du glucose alimentaire. Mais en cas d’arthrose, les chondrocytes n'accomplissent plus correctement cette tâche. D'où l'idée d’apporter de la chondroïtine et/ou de la glucosamine sous forme de suppléments.

Dans cette étude, 604 patients souffrant d’arthrose du genou ont suivi un des trois traitements suivants : 199 patients ont reçu chaque jour 800 mg de sulfate de chondroïtine et un faux comprimé d’anti-inflammatoire, 200 patients ont reçu un anti-inflammatoire et un faux comprimé de sulfate de chondroïtine, et enfin 205 patients ont reçu 2 comprimés factices. Les patients ont été suivis pendant 6 mois.

Par rapport au groupe ayant pris un placebo, les patients traités avec le sulfate de chondroïtine ou l’anti-inflammatoire ont obtenu de meilleurs résultats en terme de diminution de la douleur et de l’amélioration de la fonction articulaire. Après 6 mois de traitement, il n’y avait pas de différence significative entre l’efficacité du sulfate de chondroïtine et celle de l’anti-inflammatoire.

Ces résultats doivent cependant être pris avec précaution car ils sont issus d’une étude financée par un fabricant de sulfate de chondroïtine.

Dans une autre étude, menée sur 120 participants, une supplémentation de 800 mg par jour de sulfate de chondroïtine pendant 3 mois, renouvelée une fois dans l'année a permis de diminuer la douleur et de ralentir l’évolution des lésions du cartilage, chez des personnes souffrant d’arthrose du genou. L’effet positif de la chondroïtine se prolongeait après l’arrêt du traitement.

Le sulfate de chondroïtine utilisé dans la nouvelle étude est de qualité pharmaceutique. Il faut être vigilant car les suppléments sont de qualité variable et ne contiennent pas les mêmes quantités de composés actifs, les résultats obtenus peuvent donc varier. 

Chondroïtine plus glucosamine

Le sulfate de chondroïtine est très bien toléré par les patients. Pour plus d’efficacité, on prescrit généralement en même temps des suppléments de glucosamine. Chondroïtine et glucosamine agiraient en effet en synergie. Il subsiste malgré tout des doutes sur l'intérêt de ces substances, car toutes les études n'ont pas démontré de bénéfices. Cependant, une revue de la littérature scientifique publiée en 2015, qui prend en compte 54 études avec au total 16427 participants a conclu que glucosamine plus chondroïtine diminuent la douleur et la raideur articulaires lorsqu'on les compare à un placebo. Elles sont quasiment dénuées d'effets indésirables, ce qui n'est pas le cas des médicaments anti-inflammatoires. Ces substances pourraient donc remplacer les traitements habituels à base d’anti-inflammatoires dont l’utilisation à long terme n’est pas sans risque, ou aider à en diminuer les doses. 

Nos conseils si vous souffrez d'arthrose du genou

Il faudrait perdre du poids si vous êtes en surpoids, pour soulager l'articulation. Parallèlement, poursuivre ou reprendre l'activité physique car cela limite la progression de l'arthrose, suivre un régime alimentaire équilibré, riche en végétaux, avec des oméga-3 qui sont anti-inflammatoires (graines de lin, huile de colza, noix, poisson le cas échéant).

Lire : 13 conseils pour soulager les articulations

Si vous décidez d'essayer des suppléments, sachez que dans son livre Arthrose, les solutions naturelles pour vos articulations, le Dr Veroli recommande la posologie suivante pour la chondroïtine : 1200 mg par jour en 2 ou 3 prises, pendant les repas. L'effet peut être constaté après 4 à 8 semaines de traitement. Pour la glucosamine, il est recommandé de prendre 1500 mg par jour en 2 ou 3 prises, pendant les repas. L'effet peut être constaté après 2 à 8 semaines de traitement. Des doses plus faibles (imposées par la réglementation européenne), soit 1200 mg de sulfate de glucosamine et 800 mg de sulfate de chondroïtine peuvent être également efficaces. Chondroïtine et glucosamine sont moins efficaces sur la douleur si l'arthrose est très avancée, mais il subsisterait malgré tout un effet anti-inflammatoire et antioxydant qui peut soulager.

Sources

Uebelhart D : Intermittent treatment of knee osteoarthritis with oral chondroitin sulfate : a one-year, randomized, double-blind, multicenter study versus placebo. Osteoarthritis Cartilage. 2004 Apr;12(4):269-76.

Pavelka K, Gatterova J, Olejarova M, Machacek S, Giacovelli G, Rovati LC. Glucosamine sulfate use and delay of progression of knee osteoarthritis: a 3-year, randomized, placebo-controlled, double-blind study.Arch Intern Med 2002 Oct 14;162(18):2113-23.

 

 

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top