Des diabétiques britanniques rejettent les conseils nutritionnels officiels

Par Lanutrition.fr Publié le 16/03/2017 Mis à jour le 11/04/2017
Article
Des dizaines de milliers de diabétiques britanniques se sont convertis aux régimes riches en graisses, pauvres en glucides (low carb). L'inverse des conseils officiels.

Des patients britanniques atteints de diabète de type-2 sont en guerre ouverte contre les conseils nutritionnels officiels − peu de graisses, peu de sucre, beaucoup de féculents (glucides). Ces préconisations, disent-ils, n’ont fait qu’accélérer la progression de leur maladie. Ils se tournent donc massivement vers les régimes pauvres en glucides ou "low-carb".

Glycémie en baisse après 10 semaines de "low carb"

Plus de 185 000 d’entre eux se sont ainsi inscrits sur le forum diabetes.co.uk qui propose des conseils et des recettes low-carb. 70% d’entre eux ont vu leur glycémie chuter après 10 semaines de cette alimentation. En rejetant les conseils officiels qui favorisent les aliments riches en amidon, et en adoptant au contraire un régime riche en bonnes graisses (huile d’olive, noix), plus de 80% ont aussi perdu du poids, dont 10% autour de 9 kilos.

En France aussi, les autorités sanitaires conseillent aux diabétiques de privilégier les produits céréaliers complets et d’autres glucides dits « complexes ». Dans les régimes « low-carb », ces glucides sont remplacés par des légumes et des graisses.

20% de ceux qui ont suivi le régime low-carb du forum ont déclaré qu’ils n’avaient plus besoin de prendre des médicaments pour réguler leur glycémie.

Les conseils officiels ont semble-t-il créé colère et frustration chez de nombreux diabétiques : beaucoup assurent ne pas parvenir à équilibrer leur sucre sanguin sans médicaments, et stabiliser leur poids.

En mai 2016, un organisme britannique, le Forum National contre l’Obésité, a publié un rapport critiquant la place des glucides dans les conseils officiels, encourageant la population, pour lutter contre obésité et diabète à ignorer ces recommandations et plutôt à « limiter les glucides, manger des graisses et éviter le grignotage. »

Dr Unwin : "La biscotte, le toast aussi néfastes que le sucre"

Le Dr David Unwin, un généraliste anglais, traite lui aussi ses patients diabétiques en leur prescrivant un régime « low-carb » et un soutien psychologique pour les aider à s’y tenir. Depuis qu’il a adopté cette approche, son cabinet économise chaque année 45 000 livres en prescriptions pour des anti-diabétiques.

« Pendant des années, dit-il, j’ai suivi les recommandations officielles. Mais ça ne donnait pas de bons résultats. Les patients avaient du mal à maigrir, leur glycémie restait élevée et beaucoup avaient besoin de médicaments. »

Ce médecin a conduit une étude sur 18 patients et trouvé qu’ils avaient perdu en moyenne 8 kilos après avoir suivi un régime pauvre en glucides. La plupart ont vu leur sucre sanguin revenir à des niveaux normaux.

Pour David Unwin, «beaucoup de patients savent qu’ils ne doivent pas sucrer leur café, mais peu sont conscients du fait que la biscotte du petit déjeuner, ou le riz du midi ou du soir, peuvent perturber leur glycémie tout autant, puisque les féculents sont convertis en sucre après digestion.»

Notre avis : les régimes pauvres en glucides étaient prescrits aux diabétiques jusque dans les années 1960, avant que des études montrent qu’une alimentation glucidique aide au contrôle de la glycémie, et qu’elle est plus facile à suivre. Les conseils ont donc changé dans les années 1980. Lorsqu’on regarde l’ensemble des données cliniques, on voit que sur le court terme, les régimes "low-carb" sont supérieurs aux régimes glucidiques pour ce qui est du contrôle du sucre sanguin, de la perte de poids et du risque cardiovasculaire. Cependant, ces différences ne se retrouvent plus à long terme, peut-être parce que les régimes « low-carb » demandent trop d’efforts. Reste que la meilleure stratégie pour inverser le diabète consiste probablement à réduire fortement ses calories pendant quelques semaines, afin d’éliminer la graisse du foie et du pancréas, comme dans le protocole de l’université de Newcastle. Comme le "low-carb" fait plus maigrir que les régimes glucidiques, il est possible que ses bénéfices tels qu’ils ont été enregistrés par les patients britanniques qui le suivent assez longtemps, soient dus à cette perte de poids. 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top