Des noix contre les fringales

Par Marie-Céline Ray Publié le 04/09/2017 Mis à jour le 21/11/2017
Actualité

Les noix pourraient aider à mieux contrôler sa faim et les fringales en agissant sur le cerveau.

Les noix et graines oléagineuses sont bonnes pour la santé, mais elles aident aussi à contrôler son poids. Cela fait d'ailleurs longtemps qu'à LaNutrition.fr on vous conseille les noix, amandes et noisettes en collation, pour leur effet satiétant dû à leur teneur en protéines et lipides essentiellement. Des chercheurs du Beth Israel Deaconess Medical Center de Boston ont découvert que cet effet satiétant pourrait aussi être lié au fait qu’elles activent une aire du cerveau liée au contrôle de la faim.

La consommation de noix, noisettes, amandes, etc. semble associée à la longévité et à un risque moindre de diabète ou de cancer. Dans d’autres études, il a été montré que des personnes qui consomment des smoothies contenant des noix ont moins faim. Mais comment l’expliquer ?

Dans cet article paru dans Diabetes, Obesity and Metabolism, 10 personnes obèses ont participé à deux séries d’expériences sur cinq jours. Pendant une série d’expériences, chacun devait boire un smoothie contenant 48 g de noix chaque jour, ce qui correspond à la quantité recommandée par l’American Diabetes Association. Pour l’autre série d’expériences, les mêmes participants ont eu un smoothie sans noix, mais d'une composition nutritionnelle similaire et de même goût.

Au bout de cinq jours de consommation de smoothies, les participants ont passé une IRM fonctionnelle. L'IRM détecte les régions du cerveau avec plus d'oxygène et donc plus de flux sanguin. L’équipe a montré aux participants des images de « junk food » (des hamburgers ou des desserts), mais aussi des photos plus neutres comme des fleurs, et enfin des aliments qui sont moins nocifs à la santé (des légumes) afin de déterminer quelles aires du cerveau étaient activées par ces images.

Les participants réagissaient aux images d’aliments gras et sucrés : une aire du cerveau associée au contrôle de la faim (le cortex insulaire droit) était plus active quand les participants avaient pris le smoothie aux noix et regardaient les aliments gras et sucrés. Cette aire du cerveau sert au contrôle cognitif : cela signifierait que les participants faisaient plus attention à leurs choix alimentaires.

Les noix semblaient donc avoir un impact sur l’activité du cerveau. Pour Christos Mantzoros, directeur de l'Unité de nutrition humaine au Beth Israel Deaconess Medical Center et professeur de médecine à Harvard, « Nous savons qu'il n'y a pas d'ambiguïté en termes de résultats de l'étude. Lorsque les participants mangent des noix, cette partie de leur cerveau s'allume, et nous savons que cela est lié au fait qu'ils nous disent avoir moins faim ou se sentent plus rassasiés ». Alors les noix et les noisettes, définitivement l'arme anti-fringales idéale ?

Lire aussi : 4 raisons de manger des noix et graines oléagineuses

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top