Diversifier son alimentation serait bénéfique au microbiote

Par Didier Souccar - Pharmacien Publié le 18/10/2022 Mis à jour le 18/10/2022
Actualité

Une alimentation diversifiée est liée à une meilleure qualité de la flore intestinale, facteur de santé.

Notre experte : le Dr Martine Cotinat, auteure de Je rééquilibre mon microbiote

Les milliards de microbes qui résident dans le corps humain participent activement au maintien de la santé humaine. Le microbiote intestinal exerce des fonctions essentielles telles que la biosynthèse de vitamines, ou la génération de produits de dégradation de substances non digérées, qui peuvent avoir un impact sur l’immunité et la santé humaine y compris hors de l'intestin. « Ce que nous mangeons détermine pour une bonne partie le type de microbes qui peuplent nos intestins, puisqu’on estime que 20 % au moins de la variation de diversité de la flore intestinale est directement liée à l’alimentation », dit le Dr Martine Cotinat, médecin gastro-entérologue. « Les perturbations du microbiote, dit-elle, et en particulier la perte de diversité de la flore intestinale ont été associées à de nombreuses maladies chroniques liées à l'alimentation, sinon à toutes. » 

Une étude récente parue dans l'American Journal of Clinical Nutrition suggère que la diversité alimentaire pourrait favoriser la diversité du microbiote et la santé humaine. 

Ce que les chercheurs ont trouvé

Des chercheurs chinois ont analysé les données de 1916 participants à l'étude sur la nutrition et la santé de Guangzhou, une étude de cohorte prospective d'adultes âgés en bonne santé (âge moyen, 59,2 ans) vivant à Guangzhou, une ville du sud de la Chine, et les données de 1320 participants à l'enquête sur la santé et la nutrition en Chine, une enquête longitudinale conduite auprès d'adultes (âge moyen, 48,2 ans) de 11 provinces et mégapoles chinoises. 

Les participants des deux cohortes ont rempli des questionnaires alimentaires portant sur la consommation de plus de 70 aliments au cours de l'année précédente, chaque aliment ayant été classé dans l’une  des 6 familles suivantes : céréales, légumes, fruits, produits laitiers et produits laitiers, légumineuses et produits à base de légumineuses, et viande et assimilés (dont le poisson et les œufs). 

Les groupes d'aliments dont les participants ont déclaré manger au moins 2 portions par semaine se sont vus attribuer 1 point, et les points ont été additionnés pour chaque participant afin de générer un score de diversité alimentaire allant de 0 à 6. Les participants des deux études ont également fourni des échantillons de selles pour le profilage du microbiote.

Dans les deux cohortes, une proportion importante des participants mangeaient régulièrement des aliments issus des 6 groupes d'aliments (53 % des participants de la première étude et 34 % des participants de la seconde), ce qui leur donnait le score de diversité maximum de 6. Ils ont été comparés à ceux dont les scores de diversité alimentaire étaient inférieurs à 6. 

Les auteurs ont trouvé que la diversité alimentaire s’accompagne de multiples paramètres de diversité microbienne intestinale. De plus, les compositions du microbiote intestinal différaient significativement entre ceux dont les scores de diversité alimentaire étaient de 6 et ceux dont les scores étaient inférieurs à 6. 

En pratique

Il reste à confirmer par d’autres études que la diversité alimentaire a réellement un impact sur la santé via le microbiote, sachant que certains aliments eux-mêmes peuvent avoir une influence de manière indépendante, comme les aliments fermentés. "Mais il est important de réaliser qu’en modifiant son alimentation on agit sur sa santé, via le microbiote, dit le Dr Cotinat. Pour favoriser la qualité du microbiote il faudrait consommer plus de végétaux, du poisson et éviter les aliments transformés, qui ont été associés à des modifications potentiellement néfastes du microbiote.

Le guide pour éviter les aliments ultra-transformés : Manger Vrai, de Pamela Ebner

Il faut noter que la diversité alimentaire est étroitement liée au statut socio-économique. De fait, les perturbations de la flore intestinale, ou dysbiose, affectent de manière disproportionnée les populations défavorisées.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top