Le régime Dukan

Par Lanutrition.fr Publié le 19/07/2010 Mis à jour le 17/02/2017

Le régime du docteur Pierre Dukan rencontre un énorme succès auprès du public. Quels sont les préceptes de ce régime et quelle efficacité pouvez-vous en attendre ?

 

Profil

Hypocalorique et riche en protéines

Principe

Augmenter fortement les apports quotidiens en protéines. Les protéines permettent une perte de poids rapide, sans fonte musculaire. Cependant ce régime est très déséquilibré et doit être soit très court (pour amorcer la perte de poids), soit effectué sous contrôle médical. Il est plus précisément indiqué aux personnes obèses ou en très fort surpoids.

Points forts

Perte de poids rapide

Pas de sensation de faim

Points faibles

Retour rapide des kilos perdus à l’arrêt du régime

Mauvaise haleine et constipation fréquentes

Risque de problèmes rénaux et de carences, risques de cancers et de maladies cardiovasculaires s'il est suivi longtemps

 

Les principales règles à suivre

Le docteur Pierre Dukan propose une méthode pour maigrir et se stabiliser en quatre temps :

1 – Une phase d’attaque au cours de laquelle seuls les aliments protéiques sont autorisés.

2 - Une phase de croisière au cours de laquelle le régime alimentaire fait alterner des journées composées soit uniquement de protéines (PP), soit de protéines + légumes (PL).

3 - Une phase de consolidation de 10 jours par kilo perdu caractérisée par le retour progressif des aliments autres que les protéines et les légumes. 1 fruit autorisé chaque jour sauf banane, cerise et raisin. 2 repas comprenant des écarts sont autorisés chaque semaine mais 1 journée par semaine doit être consacrée exclusivement aux protéines.

4 - Une phase de stabilisation qui doit se prolonger tout le reste de sa vie et tenir compte d'un équilibre alimentaire. Elle consiste à garder une journée par semaine de protéines pures, comme celles de la phase d'attaque.

Qu’en dit la recherche ?

Le régime Dukan est en fait une forme particulièrement dirigée du régime hyperprotéiné.

Il existe aujourd’hui de nombreuses preuves qu’en mangeant un peu plus de protéines que ce qui est recommandé par les autorités sanitaires, on peut perdre du poids et surtout des graisses corporelles. Les protéines agiraient en augmentant la thermogénèse, c’est-à-dire le nombre de calories brûlées par l’organisme même sans faire d’exercice, et en diminuant l’appétit, ce qui fait qu’avec ce type de régime on consomme moins d’énergie et qu’on en élimine plus. Il a été estimé qu’en passant d’un régime à 2000 calories par jour (kcal) avec 15% de protéines à un régime composé de 30% de protéines, on perd 23 calories par jour. Ce chiffre peut paraître faible mais à la longue, et combiné à un programme d’exercice, ce régime entraîne des différences significatives. (1) Par ailleurs le sentiment de satiété induit par ce type de régime évite le piège de la faim, souvent fatal (2).

Les inconvénients du regime Dukan

Les premières phases du régime excluent totalement les fruits et légumes, il peut donc être nécessaire de faire appel à des suppléments de vitamines et de minéraux. Par ailleurs l’absence de fibres peut entraîner une constipation dont se plaignent souvent les patients. Enfin l’acidose entrainée par cet apport massif de protéines provoque fréquemment une haleine désagréable caractéristique de ce type de régime.

Les régimes riches en protéines ont également été accusés de favoriser les maladies rénales et l’ostéoporose. En réalité, il n’existe aucune preuve qu’une alimentation riche en protéines soit néfaste pour les reins d’une personne en bonne santé mais il est certain que les diabétiques et les personnes qui souffrent de problèmes rénaux devraient faire preuve de prudence et prendre le conseil d’un médecin. (2) En ce qui concerne l’ostéoporose, le risque est essentiellement lié à la consommation de protéines animales, pas végétales. Ce risque pourrait s’expliquer par le fait que les protéines animales augmentent l’acidité de l’organisme, qui répondrait en puisant dans le calcium osseux (cette hypothèse fait l'objet de débats). Mais on peut se mettre à l’abri d’une telle acidose en augmentant sa consommation de fruits et de légumes. Avoir recours à des eaux minérales bicarbonatées de type Arvie ou Rozanna peut également être nécessaire. Lire aussi Le régime Dukan est-il dangereux ?

Le régime Dukan est-il fait pour moi ?

Si vous êtes amateur de diversité, évitez ce régime qui sera une source de frustration importante notamment au cours des premières phases. Idem si vous n’êtes pas fan de viande ou de poisson, ce régime n’est pas fait pour vous. En revanche si vous redoutez la faim vous serez comblé par le sentiment de satiété induit par les protéines et l’absence de restriction sur les quantités.

Les livres

La méthode Dukan illustrée, dr Pierre Dukan, Editions Flammarion, 2009

Je ne sais pas maigrir, dr Pierre Dukan, Editions Poche, 2003

L’avis de LaNutrition

Dans le cadre d’un régime amaigrissant de quelques semaines, LaNutrition conseille de consommer temporairement 20 à 25% de ses calories sous la forme de protéines, en privilégiant les protéines végétales (légumineuses). Pour des apports plus importants, un suivi médical est recommandé, comme il est recommandé dans tous les cas pour les patients diabétiques et les insuffisants rénaux qui souhaiteraient suivre ce type de régime.

LaNutrition conseille de privilégier les protéines végétales parce que certaines études ont trouvé qu’un excès de produits animaux peut augmenter le risque cardiovasculaire et celui de certains cancers pulmonaires, digestifs ou liés aux hormones (sein, prostate). Enfin, tout ce qui encourage l’élevage animal pèse sur l’équilibre écologique de la planète.

 

 

(1) Eisenstein J, Roberts SB, Dallal G, Saltzman E: High protein weight loss diets: are they safe and do they work? A review of the experimental and epidemiologic data. Nutr Rev60 :189 –200,2002

(2) Potier M, Darcel N, Tomé D. Protein, amino acids and the control of food intake. Curr Opin Clin Nutr Metab Care. 2009 Jan;12(1):54-8.

(3) Halton TL, Hu FB. The effects of high protein diets on thermogenesis, satiety and weight loss: a critical review. J Am Coll Nutr. 2004 Oct;23(5):373-85.

A découvrir également

Back to top