Michel Raymond : « le sucre nous a rendus myopes »

Par Lanutrition.fr Publié le 07/02/2012 Mis à jour le 10/03/2017
Les différents changements alimentaires survenus au cours du temps ont eu des conséquences majeures sur notre état de santé. Un exemple : la surconsommation de sucre serait responsable de nombreuses maladies… dont la myopie ! Explication avec Michel Raymond, chercheur en biologie évolutive et auteur de l’ouvrage « Cro-Magnon toi-même ».

LaNutrition.fr : Comment avez-vous eu l’idée d’écrire ce livre ?

Michel Raymond : Je me demandais quelle pourrait-être la meilleure alimentation pour ma fille qui avait trois-quatre ans à l’époque…Parce que c’est bien beau les messages selon lesquels il faut manger cinq fruits et légumes par jour pour être en bonne santé, encore faut-il savoir pourquoi. Cette interrogation a donné naissance à tout un chapitre consacré à l’alimentation.

Vous ne trouvez pas notre alimentation satisfaisante ?

Pas vraiment non, il n’y a qu’à voir toutes les maladies modernes qui en découlent. Et je ne parle pas seulement de l’obésité ou du diabète. On le sait moins mais de nombreuses autres maladies comme par exemple la myopie sont liées à nos mauvaises pratiques alimentaires. Si on regarde quelques décennies en arrière, il n’y avait presque pas de myopes, et encore il s’agissait principalement des myopies légères. Aujourd’hui environ 30 % des gens sont myopes, et il n’est pas rare de rencontrer des tout petits qui ont déjà besoin de lunettes.

Quel rapport avec notre alimentation ?

Le coupable c’est le sucre ! Au milieu du 19e siècle, le sucre était une denrée rare dont la consommation moyenne tournait autour de 2 kilos par an et par habitant. En 1920 on passe à 19 kilos et aujourd’hui ce sont 37 kilos de sucre que nous ingurgitons tous chaque année. Le problème c’est que cette surconsommation de sucre entraîne une augmentation du taux de glucose dans le sang et des hyperglycémies. En réaction le corps sécrète de l’insuline pour rétablir une glycémie normale. Ces hyper-insulinémies, qui affectent l’hormone de croissance, sont à l’origine d’un dérèglement de la croissance des axes optiques oculaire, ce qui provoque la myopie.

Comment peut-on être sûrs que c’est le sucre qui est en cause ?

Si vous allez voir ce qui se passe dans les sociétés où l’alimentation n’est pas occidentalisée et qui consomment peu de sucre, vous verrez la différence. Prenons par exemple les Inuits, du temps de leur vie traditionnelle: seul 0 à 2 % de la population souffre de myopies, et encore il s’agit de troubles légers. Si vous apportez une alimentation occidentalisée avec beaucoup de sucre vous verrez que vingt ans plus tard 60 % des enfants devenus adultes seront myopes, voire même fortement myopes !

Vous pensez qu’on devrait revenir à l’alimentation de nos ancêtres pour être en meilleure santé ?

Non je ne pense pas que cela soit la solution. Depuis le paléolithique nos modes de vie ont tellement évolué que l’alimentation de nos ancêtres ne nous conviendrait plus. Notre niveau d’activité physique a tellement diminué que cette alimentation ancestrale ne se justifie plus.

Je pense que pour bien faire il n’y a pas besoin de remonter aussi loin, remonter à l’alimentation du 19e siècle avant l’apparition des produits industriels transformés et raffinés serait peut-être une bonne chose. Le vrai responsable du changement alimentaire de ces dernières décennies, c’est l’avènement de la télévision qui, en permettant une diffusion massive des produits de l’industrie alimentaire, a fait beaucoup de mal. D’après moi le retour au régime alimentaire d’avant guerre résoudrait pas mal de nos problèmes de santé.

Et tout compte fait avez-vous trouvé quelle était la meilleure alimentation pour votre fille ?

Et bien je pense qu’il ne faut pas trop frustrer un enfant en lui interdisant par exemple le sucre. En revanche c’est vrai que je fais attention à ce qu’elle consomme les produits sucrés plutôt en fin de repas pour éviter ces fameuses hyperinsulinémies.

Et votre fille a-t-elle des problèmes de vue ?

Non, pas de myopie, et pas de lunettes. Pour l’instant…

Michel Raymond

A découvrir également

Back to top