La maladie de Lyme pourrait être sexuellement transmissible

Par Lanutrition.fr Publié le 17/02/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Des bactéries responsables de la maladie de Lyme sont présentes dans les sécrétions génitales de patients.

La maladie de Lyme est transmise par des morsures de tiques. Mais ce mode de transmission n'explique pas l'explosion des cas de Lyme dans le monde entier. D’après une étude inquiétante présentée au Western Regional meeting of the American Federation for Medical research, la transmission pourrait aussi se faire par voie sexuelle.

La maladie de Lyme est une infection causée par la bactérie Borrelia burgdorferi, une bactérie en forme de tire-bouchon, de la famille des spirochètes. Tout commencerait par l’infection via une tique, donnant souvent lieu à une lésion cutanée. Puis, plusieurs mois plus tard, d’autres symptômes apparaissent, comme  des douleurs articulaires et des manifestations cardiaques et neurologiques.

Lire : La maladie de Lyme, qu'est-ce c'est ?

Des chercheurs internationaux (canadiens, américains, australiens) ont voulu savoir si la maladie pouvait se transmettre sexuellement. En effet, la bactérie responsable de la maladie de Lyme est proche de l’agent de la syphilis. Pour cela, ils ont testé des échantillons de sperme et de sécrétions vaginales de 3 groupes de personnes : des témoins non-atteints par la maladie de Lyme, des sujets positifs à la maladie de Lyme, et des couples hétérosexuels positifs pour la maladie de Lyme qui avaient des relations non-protégées.

Comme prévu, tous les témoins étaient indemnes de Borrelia burgdorferi dans leurs sécrétions génitales. Mais toutes les femmes qui avaient la maladie de Lyme avaient des sécrétions génitales positives, de même que la moitié des hommes qui avaient la maladie. De plus, dans un des couples, l'homme et la femme avaient des souches identiques dans leurs sécrétions génitales. Les chercheurs ont aussi réussi à cultiver des bactéries B. burgdorferi provenant de sécrétions génitales de patients.

Pour Marianne Middelveen, le principal auteur de l’étude,  «Nos résultats vont changer la façon dont la maladie est vue par les médecins et les patients.»

Une transmission par voie sexuelle expliquerait que la maladie soit si fréquente. En France, plusieurs centaines de milliers de personnes sont concernées par la maladie de Lyme.

Lire : Maladie de Lyme : le témoignage d'une patiente

Source

Middelveen MJ, Bandoski C, Burke J, Sapi E, Mayne PJ, Stricker RB. Isolation and detection of Borrelia burgdorferi from human vaginal and seminal secretions. The Journal of Investigative Medicine. 2014;62:280-281.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top