Le Tribulus stimule-t-il la testostérone ?

Par Lanutrition.fr Publié le 01/12/2016 Mis à jour le 11/09/2017
Actualité

Dans une petite étude, le complément alimentaire augmente les niveaux de testostérone et réduit la masse graisseuse d’hommes d’âge moyen. Mais d'autres études sont négatives.

Une étude polonaise de la Jerzy Kukuczka Academy of Physical Education à Katowice suggère qu’une complémentation en Tribulus pourrait aider les hommes à contrer les effets du vieillissement, en augmentant leur taux de testostérone.

Lors du vieillissement, le contenu en graisses de l’organisme a tendance à augmenter, tandis que la densité minérale osseuse et la masse musculaire diminuent. Les hormones, comme la testostérone, jouent un rôle dans ces processus.

Lire : Comment les radicaux libres nous font vieillir 

Pour savoir comment contrer ces effets dus à l'âge, des chercheurs polonais ont étudié les réponses hormonales à l’entraînement physique et à une complémentation en Tribulus terrestris chez des hommes d’âge moyen. Tribulus terrestris est une plante à fleur jaunes, aussi appelée « Croix de Malte ». Le Tribulus contient des saponines, des molécules qui interagissent avec les membranes cellulaires et pourraient affecter le métabolisme des androgènes mâles. Le Tribulus est souvent présenté comme capable d’améliorer les performances sportives et sexuelles des hommes.

Lire : Les traitements de testostérone seraient sans risque pour le coeur

L'étude

L’objectif de ces travaux était de connaître les effets des saponines stéroïdiennes provenant de Tribulus terrestris sur la concentration d’hormones dans le sang : testostérone, hormone de croissance (GH) et IGF-1 (ou somatomédine). Les chercheurs ont étudié 14 hommes âgés de 45 à 65 ans, c’est-à-dire dans la tranche d’âge correspondant au début du déclin de la production de testostérone.

Les participants avaient un IMC allant de 25 à 33 et un pourcentage de graisse corporelle compris entre 23 et 30 %. Ils ont pris soit des saponines stéroïdiennes de Tribulus terrestris soit un placebo. L’expérience a duré douze semaines. Les volontaires ont suivi quatre séances d’entraînement par semaine, dont deux séances visant à améliorer leur puissance anaérobie et deux séances d’exercice d’endurance aérobie avec un vélo.

Les résultats montrent un effet significatif du Tribulus sur les hormones testostérone, GF-1 et la GH. Les chercheurs ont aussi observé une baisse significative de la masse de graisse corporelle. Ceci suggère que la complémentation en Tribulus permet de ralentir les effets de vieillissement chez les hommes.

Ce que dit la littérature scientifique

Les données issues des études chez l'animal montrent, sur la base d'un nombre limité d'études, que la plante augmente le niveau de testostérone. Mais prises collectivement, les études d'intervention contre placebo n'ont pas trouvé d'augmentation statistiquement significative de la testostérone, sauf lorsque la plante est associée à la testostérone. Dans l'attente d'études mieux conduites, sur un nombre plus important de volontaires, il faut considérer qu'il n'y a pas de preuves suffisantes à l'appui des effets du Tribulus sur la testostérone. En revanche, la plante pourrait augmenter la libération de monoxyde d'azote, ce qui pourrait expliquer sa réputation "aphrodisiaque". Le monoxyde d'azote intervient en effet dans le processus de l'érection.

Lire aussi le livre sur l'andropause, des Dr Dalle et Chauchard : Au-delà de 49 ans, votre ticket est toujours valable

Source

Wilk et al. Endocrine responses to physical training and tritulus teestris upplementation in middle-age men. Central European Jpurnal of Sport Sciences and Medicine. Vol 13, n°1. 2016: 65-71.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top