Les suppléments de zinc réduisent la durée du rhume

Par Lanutrition.fr Publié le 23/03/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Les pastilles de zinc réduisent la durée des symptômes du rhume : écoulement nasal, nez bouché, toux, mal de gorge…

Le rhume n’est peut-être pas une fatalité : d’après une méta-analyse parue dans BMC Family Practice, des pastilles de zinc limiteraient la durée des écoulements nasaux de 34 %, celle de la congestion nasale de 37 %, et la durée de la toux de 46 %.

Le rhume est une infection causée par une centaine de virus différents, la cause la plus courante étant un rhinovirus. Les sympômes du rhume peuvent être : écoulement nasal, nez bouché (congestion nasale), toux, gorge qui gratte, voix enrouée, maux de gorge, éternuements, mais aussi douleurs musculaires, fièvre et maux de tête. Le rhinovirus se répliquant mieux au frais dans le nez, il est conseillé de se cpuvrir le nez et de le garder au chaud pour éviter la multiplication du virus.

Lire : Pour éviter le rhume, gardez votre nez au chaud

Ici, des chercheurs australiens ont voulu connaître les effets des pastilles de zinc sur les symptômes du rhume. Des travaux précédents avaient montré que des enfants qui prenaient 10 ou 15 mg de zinc par jour étaient moins enrhumés.

Lire : Contre le rhume : se laver les mains et prendre du zinc

Les chercheurs ont rassemblé les résultats de trois essais cliniques, dans lesquels le zinc a été administré oralement à des doses de 80 à 92 mg/jour. Lorsque des pastilles de zinc se dissolvent dans la bouche, les ions zinc sont libérés dans la région pharyngée. On pourrait donc penser que ces pastilles auraient plus d’effets sur les symptômes liés à la région pharyngée, comme le mal de gorge, que sur d’autres symptômes, comme ceux touchant le nez.

Les chercheurs ont alors trouvé que les effets du zinc ne se limitaient pas à la région pharyngée. D’après leurs calculs, les pastilles d’acétate de zinc à haute dose réduisaient la durée des écoulements nasaux de 34 %, de la congestion nasale de 37 %, des éternuements de 22 %, de la gorge qui gratte de 33 %, du mal de gorge de 18 %, de l’enrouement de 43 %, de la toux de 46 % mais aussi la durée des douleurs musculaires de 54 %. Précédemment, une méta-analyse avait trouvé que des pastilles de zinc réduisaient la durée du rhume de 42 %.

En revanche, il n’y avait pas de preuve d’un effet du zinc sur la durée des maux de tête et de la fièvre, mais ces deux derniers symptômes n’étaient pas très fréquents dans les études choisies.

Les effets secondaires du zinc étaient mineurs, c’est pourquoi les chercheurs en concluent que « les pastilles d’acétate de zinc libérant des ions zinc à des doses d’environ 80 mg/jour pourraient être un traitement utile pour le rhume, commencé dans les 24 h, pour une période de moins de 2 semaines. »

Aux Etats-Unis, les apports recommandés en zinc sont de 11 mg/jour pour les hommes et 8 mg/jour pour les femmes. Les doses utilisées dans ces travaux sont donc largement supérieures à celles recommandées. Dans des essais cliniques utilisant des doses de 150 mg/jour pendant plusieurs mois, il n’y a pas eu d’effet nocif constaté ; il semble donc qu’une dose de 80 mg/jour pendant 2 semaines ne devrait pas causer d’effets secondaires majeurs.

En plus du zinc, une alimentation adaptée et des apports suffisants en vitamine D peuvent aider à prévenir les infections respiratoires.

Lire : Vitamine D et infections respiratoires : les preuves scientifiques

Source

Harri Hemilä, Elizabeth Chalker. The effectiveness of high dose zinc acetate lozenges on various common cold symptoms: a meta-analysis. BMC Family Practice, 2015; 16 (1) DOI: 10.1186/s12875-015-0237-6

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top