Si vous prenez l'avion, lavez-vous les mains

Par Juliette Pouyat Publié le 12/02/2020 Mis à jour le 12/02/2020
Actualité

Inciter les voyageurs à se laver les mains correctement dans seulement 10 grands aéroports du monde permettrait de ralentir la propagation des virus.

Pourquoi c’est important

La transmission des virus, comme celui de la grippe, est favorisée par les contacts physiques entre les individus et accélérée par leurs mobilités. Le transport aérien joue un rôle essentiel dans cette transmission car il permet des déplacements rapides et à longues distances tandis que les aéroports sont très peuplés et confinés. Les personnes qui les fréquentent touchent de nombreux endroits différents comme les accoudoirs, les bornes d’enregistrement, les poignées de portes, les robinets… et peuvent le cas échéant y déposer leurs microbes.

L’hygiène des mains est considérée comme un moyen de limiter la propagation des maladies en diminuant la quantité de bactéries présentes sur les mains. Dans une nouvelle étude parue dans la revue Risk Analysis, des chercheurs ont évalué l’impact d'un meilleur lavage des mains au sein des aéroports sur le risque de propagation mondiale des épidémies, en tenant compte des déplacements humains.

L’étude

Pour leur étude, les chercheurs ont réalisé des simulations épidémiologiques détaillées, basées sur des données concernant les vols mondiaux (durée, distances, interconnexions), des estimations du temps d’attente dans les aéroports, ainsi que des études sur les niveaux d’interaction des personnes avec divers éléments de leur environnement et avec d’autres personnes.

Selon les données d’une enquête menée précédemment par l'American Society for Microbiology, après être passées aux toilettes, 70% des personnes seulement lavent leurs mains et parmi elles seulement 50% le font correctement. Les autres se rincent rapidement les mains sous l’eau et ne respectent pas les recommandations (eau et savon pendant 15-20 secondes au moins). 

D’après ces chiffres, les scientifiques estiment que seulement 20% des personnes présentes dans un aéroport ont les mains propres, c’est-à-dire lavées pendant au moins 15 secondes à l’eau et au savon au cours de la dernière heure. Cela signifie donc que 80% des personnes peuvent potentiellement contaminer tout ce qu’elles touchent avec des germes présents sur leurs mains.

Les chercheurs estiment qu’améliorer le lavage des mains dans tous les aéroports du monde afin de tripler la proportion de personnes ayant les mains propres (et donc atteindre 60%), permettrait de ralentir de 69% la propagation des maladies. 10% de mains propres en plus dans tous les aéroports du monde permettrait de réduire de 24% le taux de propagation mondiale d’une maladie.

Il est difficile de déployer des mesures dans tous les aéroports du monde mais l’étude suggère qu’en choisissant les 10 aéroports les plus importants - en fonction de l’emplacement initial d’une épidémie virale - et en diffusant des messages sur le lavage des mains, on pourrait ralentir de 37% la propagation d’une maladie.

Certaines compagnies aériennes étudient des technologies antimicrobiennes innovantes capables d’éliminer virus et agents pathogènes des surfaces des avions (plateaux, housses de siège, écrans tactiles…) ou encore des lavabos autonettoyants qui utilisent la lumière ultraviolette pour tuer 99,99% des bactéries.

Les résultats de cette étude, qui concernent les maladies infectieuses en général, ont été publiés avant l’épidémie de coronavirus qui frappe particulièrement la Chine mais les chercheurs affirment que leurs conclusions pourraient également s’appliquer à cette maladie et à l’épidémie actuelle.

En pratique

Selon les auteurs de l’étude, l’hygiène des mains est un moyen simple et peu coûteux de limiter la propagation des maladies. C’est la première étape de prévention en cas d’épidémie. L’éducation, des affiches, des annonces publiques et un meilleur accès aux installations de lavage des mains - pas seulement dans les toilettes - pourrait permettre d’augmenter la proportion de personnes ayant les mains propres dans les aéroports mais également ailleurs.

Les résultats de cette étude sont en accord avec les recommandations actuelles du ministère de la Santé qui préconise le lavage de mains comme geste n°1 pour prévenir la transmission de tous les virus de l’hiver. Leurs recommandations sont en accord avec les conclusions de certaines études qui montrent que le lavage des mains procure une protection significative. Pourtant, des chercheurs estiment que le lavage des mains ne servirait à rien pour se protéger de la grippe.

Quoi qu'il en soit pour un lavage des mains optimal, il faut utiliser de l'eau et du savon, se laver les mains pendant 30 secondes en frottant les ongles, le bout des doigts, la paume et l'extérieur des mains, les jointures et les poignets puis bien se rincer et se sécher avec une serviette propre. 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top