Tout savoir sur la noix

4 articles
Dossier
noix_corbeille_et_feuilles.jpg
Voici un dossier complet sur la noix, avec son histoire, comment la préparer et, bien sûr, ses vertus santé.

Sommaire

1
Petite histoire de la noix
2
Les variétés de noix
3
La noix en pratique
4
Les atouts santé de la noix
1 Petite histoire de la noix

Quand et comment la noix est-elle arrivée dans nos assiettes ?

Par Sarah Amiri Publié le 03/10/2019 Mis à jour le 17/10/2019

Noms communs : noix, noix de Grenoble, noix perse, noix italienne, noix anglaise
Noms scientifiques : Juglans spp. (J. regia, J. nigra, J. cinerara)
Famille : juglandacées

Cet aliment dont la forme rappelle celle du cerveau a un fruit qui se nomme cerneau. Son origine est très ancienne, selon certains botanistes, la noix proviendrait de nos contrées (Europe) : elle pourrait être un reliquat des productions végétales de l’époque Tertiaire. Mais le noyer, après avoir disparu de nos régions, aurait pu également y être réintroduit à partir des Balkans ou des zones himalayennes... 

Avant d’être « cultivées », les noix étaient ramassées à l’état sauvage. On estime que la domestication du noyer date de plus de 12 000 ans. 
En France, les deux principales régions productrices sont le Dauphiné et le Périgord. 
La noix de Grenoble est le premier fruit à coque à avoir obtenu une appellation d'origine contrôlée (AOC) en 1938.
 

2 Les variétés de noix

Quelles sont les différentes variétés de noix ?

Par Sarah Amiri Publié le 04/10/2019 Mis à jour le 17/10/2019

Le genre Juglans est constitué d’une vingtaine d’espèces de noyers (noyer commun, noyer noir, noyer cendré, noyer de Hind…). Le noyer commun, ou Juglans regia, est l’espèce la plus courante, originaire d’une zone allant du Sud-Est de l’Europe jusqu’à la chaîne de l’Himalaya. 
La France est aujourd’hui le principal producteur de noix en Europe avec deux appellations contrôlées (AOP) la noix de Grenoble et la noix du Périgord.
En France, la variété la plus repandue est la Franquette (qui représente la majorité des noix de Grenoble). Il en existe cependant d'autres :

  • La Corne

Avec une coquille solide et un cerneau très clair, elle se retrouve en Dordogne et en Corrèze. Sa saveur sucrée s’associe à de nombreux desserts. 

  • La Fernor cov

Cette grosse noix est issue d’un croisement entre Franquette et Lara. On la trouve dans toute la France dès octobre. Son goût est agréable et simple.

  • La Franquette

Sa coque est allongée, son cerneau est blond. On la trouve partout en France à partir de la mi-octobre. On l’apprécie pour son petit goût de noisette !

  • La Grandjean

Elle possède une coque ronde, et un cerneau plutôt coloré. La Grandjean est typique de la Dordogne. Son goût est marqué d’amertume.

  • La Lara

On la reconnaît grâce à sa taille et à son cerneau blond, généreux et sans amertume. Elle est cultivée dans le Lot et la Garonne. La récolte se fait dès septembre.

  • La Marbot

Cette variété est plutôt de gros calibre, on la trouve en Lot et en Corrèze dès la mi-septembre. La couleur du cerneau est claire et son goût est très doux.

  • La Parisienne

Avec une coque très arrondie, cette variété renferme un cerneau clair et généreux au goût très doux. Elle est récoltée en Isère dès octobre.
 

3 La noix en pratique

Comment choisir, cuisiner et conserver la noix ? Comment en retirer le maximum de plaisir et de bénéfices santé ?

Par Sarah Amiri Publié le 14/10/2019 Mis à jour le 17/10/2019

Comment bien la choisir ?

À l’achat, vérifier qu’elle est assez lourde, avec les deux valves de la coque bien soudées, et sans traces de moisissures. Secouer les noix et choisir seulement celles qui ne font pas de bruit, si elles bougent c’est que le fruit est desséché.

Comment la conserver ?

  • Noix fraîche : à conserver au frais et à consommer rapidement
  • Noix sèche : à conserver quelques jours au sec

Comment la préparer ?

Pour vérifier si les noix ne sont pas desséchées avant de les ouvrir, mettre les noix dans l’eau froide et retirer celles qui remontent à la surface. L’utilisation d’un casse-noix est fortement conseillée pour venir à bout de la coque et avoir accès à la chair de la noix.

Comment la consommer et la cuisiner ?

La noix peut être consommée fraîche ou sèche, nature ou bien cuisinée dans des plats salés aussi bien que sucrés. Elle peut être dégustée entière, en morceaux ou en farine et chapelure dans des préparations comme les gâteaux. La noix peut aussi être consommée sous forme d’huile.
Les noix peuvent être cuisinées une dizaine de minutes au four ou sautées à la poêle (dans une poêlée de légumes par exemple).

Voici quelques recettes à base de noix :

4 Les atouts santé de la noix

La noix se révèle très protectrice, surtout lorsqu'elle est associée à un régime méditerranéen, riche en fruits et légumes, en huile d’olive et autres fruits oléagineux. Découvrez toutes ses vertus santé.

Par Sarah Amiri Publié le 16/10/2019 Mis à jour le 17/10/2019


Un élément crucial d'une alimentation équilibrées

Avec peu de calories, les noix apportent de nombreux éléments nutritifs : oméga-3, vitamines du groupe B, manganèse, magnésium, zinc, cuivre, fer... qui peuvent être intéressants dans le cadre d’une alimentation équilibrée.
Certaines études ont montré son effet bénéfique sur la satiété grâce à sa richesse en fibres et en matières grasses de bonne qualité. Les fruits oléagineux et notamment les noix peuvent donc se substituer à des aliments riches en matières grasses dans l’alimentation.

À lire aussi : On peut manger des noix chaque jour sans prendre un gramme 

Un allié de la santé cardiovasculaire

L’intérêt nutritionnel de la noix se trouve surtout dans la nature de ses graisses :

  • Une teneur élevée en acides gras poly-insaturés, notamment oméga-3 (acide alpha-linoléique) et un taux faible d'acides gras saturés
  • un pourcentage important d’acides gras mono-insaturés

C'est ce profil lipique qui explique qu’elle est recommandée dans la prévention des maladies cardiovasculaires, des troubles métaboliques comme le diabète, mais aussi du cancer.

À lire aussi : Noix, noisettes, amandes et cacahuètes : comment les consommer pour prévenir infarctus et AVC 

Utile contre les maladies inflammatoires

La noix est bonne source d’antioxydants, mais elle est aussi l’une des rares bonnes sources végétales d’oméga-3, nutriment connu pour ses propriétés anti-inflammatoires.
Or de nombreuses maladies sont en partie le résultat de l’inflammation et du stress oxydant (dyslipidémie, thrombose, syndrome métabolique, diabète de type 2, NASH, dégénération maculaire, maladie neurodégénérative, cancer, consommation de tabac…). Contre ces maladies, la consommation de noix semble utile.

Intéressante pour la santé intestinale

La richesse en fibres des noix est un atout pour améliorer le transit et lutter contre la constipation.
Les études sur ce sujet n’en sont encore qu’à leurs balbutiements, mais les noix, grâce à leur composition et à leurs fibres pourraient représenter un prébiotique de choix capable de nourrir les bactéries bénéfiques de l’intestin. 

À lire aussi : Noix de Grenoble : bénéfiques pour la flore intestinale ? 

Symbole d'un cerveau au top

La noix ayant une forme similaire à celle du cerveau, elle est soupçonnée depuis très longtemps d'être favorable à la santé de cet organe crucial. Ce que la science nutritionnelle a confirmé. La noix agit sur le cerveau de diverses manières :

  • En améliorant la santé cardiovasculaire, qui est elle-même un facteur de risque de maladies neurodégénératives et de déclin cognitif lié au vieillissement.
  • En réduisant le stress oxydatif et l'inflammation présents lors du vieillissement indépendamment des maladies grâce à ses polyphénols et ses tocophérols (de puissants antioxydants). De plus, ses acides gras poly-insaturés aident à maintenir l'intégrité et la souplesse des membranes des neurones ainsi qu'à atténuer l'agrégation des protéines bêta-amyloïdes impliquées dans la maladie d'Alzheimer. 

Les noix pourraient aussi, de par leur composition nutritionnelle, améliorer la vitesse de traitement des informations, la souplesse cognitive et la mémoire.

Pour en savoir plus : Un cerveau au top 

À lire aussi : 10 à 20 noix chaque jour : une ordonnance de longue vie et 4 raisons de manger des noix et graines oléagineuses 

Sources :
Rávila Graziany Machado de Souza, Raquel Machado Schincaglia, Gustavo Duarte Pimentel, and João Felipe Mota.Nuts and Human Health Outcomes: A Systematic Review.Nutrients. 2017 Dec; 9(12): 1311.
Lauri O. Byerley, Derrick Samuelson, Eugene Blanchard, Meng Luo, Brittany N. Lorenzen, Shelia Banks, Monica A. Ponder, David A. Welsh and Christopher M. Taylorc. Changes in the gut microbial communities following addition of walnuts to the diet. J Nutr Biochem. 2017 Oct; 48: 94–102.
Shibu M. Poulose, Marshall G. Miller, and Barbara Shukitt-Hale. Role of Walnuts inMaintaining Brain Health with Age. The Journal of Nutrition Supplement–What Comes First: The Food or the Nutrient? First published online February 5, 2014.
Claudia Sánchez-González & Maria Izquierdo-Pulido (2015): Health Benefits of Walnut Polyphenols: An Exploration beyond Their Lipid Profile, Critical Reviews in Food Science and Nutrition.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top