Tout savoir sur le raisin

5 articles
Dossier
raisin_noir_dans_mains.jpg
C'est le fruit le plus cultivé de par le monde. Voici un dossier complet sur le raisin avec son histoire, quelques repères chiffrés, comment le conserver et l'accommoder et, surtout, ses vertus santé.

Sommaire

1
Petite histoire du raisin
2
Les variétés de raisins
3
Les caractéristiques du raisin
4
Les atouts santé du raisin
5
Le raisin en pratique
1 Petite histoire du raisin

Quand et comment les vignes sont-elles apparues ?

Par Un Administrateur Publié le 10/08/2010 Mis à jour le 19/09/2017

On a coutume de faire naître le raisin dans le Caucase, entre Turquie, Arménie et Iran... Mais la vigne poussait déjà en Europe occidentale à la fin de l’ère tertiaire : on a dégagé des empreintes fossiles de feuilles de vigne dans des sédiments calcaires du Languedoc !

Présente à l’état sauvage dans de nombreuses parties du monde, la vigne, surtout destinée à la vignification, a été domestiquée au fil des siècles.

Au XVIIème siècle, dans les banquets de Louis XIV, apparaissaient les meilleurs raisins de table. Selon La Quintinie, il s’agissait du Chasselas de Bar-sur-Aube, du Muscat de Touraine et du raisin dit de Corinthe. Les raisins du Midi de la France, également réputés, étaient expédiés à Paris à dos de cheval ou de mulet, dans des caisses garnies de son.

Aujourd’hui, le raisin de table est abondant et disponible durant tout l’automne, et même au-delà. Et chacun peut choisir parmi les variétés qu’il préfère !

(Source : Interfel)

 

2 Les variétés de raisins

Quelles sont les différentes variétés de raisins ?

Par Un Administrateur Publié le 10/08/2010 Mis à jour le 19/09/2017

La saison de production du raisin de table français s’étale d’août à novembre, avec une pointe de la récolte entre septembre et fin octobre. Mais dès juillet, les raisins italiens apparaissent sur le marché, tandis que les récoltes de l’hémisphère sud (Chili, Afrique du Sud, Australie) assurent un petit approvisionnement entre janvier et juin. Voici les différentes variétés de raisins de table.

Raisin blanc

- Chasselas : mi-août/novembre. Grain sphérique moyen, peau fine, saveur bien sucrée. Sa qualité est optimale dans le sud-ouest. Le "Chasselas de Moissac", doté d'une appellation d'origine, est renommé.

- Italia (ou Idéal) : septembre/décembre - Très gros grain ovoïde, de saveur légèrement musquée. Raisin résistant, très cultivé en Italie.

- Danlas : mi-août/septembre - Grain rond, gros, peau assez épaisse, saveur sucrée. Raisin assez précoce, résistant.

- Alphonse Lavallée :  fin août/octobre. Gros grain sphérique  noir, à peau épaisse. Variété resistante au transport.

Raisin noir

- Cardinal : fin juillet/août - Gros grain sphérique rouge violacé, peau épaisse. Le plus précoce des raisins noirs (originaire des Etats-Unis).

- Lival : août - Gros grain noir, peau épaisse, pulpe ferme. Variété précoce, résistante, d'introduction récente.

- Muscat de Hambourg :  fin août/début novembre. Petit grain de forme allongée, peau assez fine, saveur musquée. Raisin au goût "musqué" caractéristique, et très apprécié. Conservé au froid, se commercialise jusqu'à Noël.

- Ribol : mi-octobre/novembre - Gros grain noir, ovoïde, peau épaisse,  pulpe charnue. Variété tardive et résistante.

Raisin rosé

La variété la plus répandue est la Red Globe dont les cultures dans le monde entier permettent d’approvisionner le marché toute l’année. Le grain sphérique, gros, rose à rose violacé, est ferme.
Citons également la Crimson, tardive. Son grain allongé, rouge, croquant, est acidulé.

3 Les caractéristiques du raisin

Quelles sont les principales caractéristiques du raisin ?

Par Un Administrateur Publié le 10/08/2010 Mis à jour le 19/09/2017

Composants

(g)

Glucides

16.0

Protides

0.60

Lipides

0.60

Eau

81.0

Fibres alimentaires

0.70

 

 

 

 

Minéraux

(mg)

Phosphore

22.00

Calcium

19.00

Magnésium

7.000

Soufre

8.000

Sodium

2.000

Chlore

2.000

Fer

0.300

Cuivre

0.100

Zinc

0.100

Manganèse

0.075

Nickel

0.008

Cobalt

0.001

Chrome

0.002

Fluor

0.014

 

 

 

Vitamines

(mg)

Vitamine C (ac. ascorbique)

4.000

Provitamine A (carotène)

0.030

Vitamine B1 (thiamine)

0.040

Vitamine B2 (riboflavine)

0.020

Vitamine B3 ou PP (nicotinamide)

0.300

Vitamine B5 (ac. panothénique)

0.050

Vitamine B6 (pyridoxine)

0.100

Vitamine B9 (ac. folique)

0.015

Vitamine E (tocophérols)

0.700

 

 

 

Apports énergétiques

KCalories

72.00

 

 

 

Riche en sucres et énergétique, le raisin est l’un des fruits les plus riches en glucides (sucres) : il en renferme 15 à 18 g aux 100 g en moyenne, à sa pleine maturité, mais ce taux peut atteindre 20 g, voire 22 ou 25 % (alors que dans la plupart des fruits frais, il ne dépasse pas 12 %). Ces glucides sont constitués de sucres simples, glucose et fructose à parts égales (d’autres glucides, comme le saccharose, ne sont présents qu’en très petites proportions).

 

 

Protides et lipides ne sont que faiblement représentés, comme c’est le cas dans la majorité des fruits. Ce sont donc les glucides qui fournissent l’essentiel du total énergétique du raisin : environ 72 kcalories (301 kJoules) aux 100 g net, avec des extrêmes variant entre 60 et 80 kcalories, selon la teneur en sucres.

Le raisin se situe parmi les fruits les plus caloriques, au même rang que la figue fraîche (seule, la banane le surpasse, avec environ 90 kcalories aux 100 g).

Dans l’eau de constitution du raisin, qui représente plus de 80 % du fruit, sont présents de nombreux éléments dissous, qui confèrent à ce fruit des qualités gustatives et nutritionnelles originales.

Les acides organiques atteignent 1 à 1,5 g pour 100 g. Il s’agit d’un mélange d’acide tartrique (acide organique naturel caractéristique du raisin) et d’acide malique, en quantités à peu près équivalentes, et de traces d’acide citrique et de quelques autres acides organiques plus rares (succinique, fumarique, etc...). Lorsque le raisin atteint sa pleine maturité, un équilibre harmonieux s’établit entre les taux de glucides et d’acides organiques. Ce sont ces derniers qui donnent au raisin une saveur rafraîchissante, qui compense agréablement sa saveur bien sucrée. Ils possèdent également une action légèrement stimulante sur les sécrétions digestives, ce qui facilite la bonne assimilation.

Les pigments donnent au raisin sa couleur (jaune doré ou jaune vert pour le raisin «blanc», pourpre ou violet foncé pour le raisin «noir»). Ils appartiennent au groupe des chlorophylles et des anthocyanes (ces derniers pour le raisin noir essentiellement). D’autres substances du groupe des polyphénols, apparentées aux tanins, confèrent au raisin une certaine astringence. Ces polyphénols, concentrés dans la pellicule du grain, sont plus abondants dans le raisin noir que dans le blanc.

Pigments anthocyaniques et polyphénols (vitamine P) sont d’un réel intérêt nutritionnel, puisqu’ils ont une «activité vitamine C» élevée. Ils augmentent en effet la résistance des parois des petits vaisseaux capillaires sanguins, et protègent ainsi le système vasculaire. Ils potentialisent également l’action de la vitamine C.

Il est donc intéressant de souligner que les 4 mg pour 100 g de vitamine C présents dans le raisin (ce qui est peu pour un fruit) sont «potentialisés» par la présence des anthocyaniques et des polyphénols dont les flavonoïdes.

Parmi les minéraux, c’est le potassium (sous forme surtout de bitartrate) qui domine largement, avec un taux de 250 mg aux 100 g. Le taux de sodium restant très bas (2 mg), il en résulte un rapport potassium/sodium élevé, ce qui confère au raisin des propriétés diurétiques.

La teneur en fer varie selon les origines du raisin de l’ordre de 0,3 mg aux 100 g en moyenne, elle peut atteindre 0,5 g, voire 0,7 mg. Le raisin apporte des quantités non négligeables de phosphore, de magnésium, de calcium, ainsi que de nombreux oligo-éléments (cuivre, manganèse, iode, fluor, etc.).

Dans le raisin, les vitamines du groupe B sont toutes bien représentées, en particulier les B1, B3 et B5. Leur taux varie avec le degré de maturité du raisin.

La teneur en vitamine C (plus abondante dans la partie externe du grain) varie entre 4 et 10 mg aux 100 g. Malgré ce niveau relativement modeste, l’activité «vitaminique C» du raisin est importante. En effet, grâce aux pigments anthocyaniques et aux polyphénols (voir plus haut), la vitamine C de ce fruit est très bien utilisée par l’organisme.

 

4 Les atouts santé du raisin

Coeur, cerveau, cancer, longévité... La liste des vertus du raisin n'en finit pas. Son secret de santé : les polyphénols !

Par test test Publié le 18/02/2008 Mis à jour le 19/09/2017

Fruit le plus largement cultivé dans le monde, le raisin doit ses vertus santé essentiellement à trois familles de substances présentes dans sa peau et ses grains : les acides phénoliques, le resvératrol et les flavonoïdes (anthocyanines). Dans de nombreuses études épidémiologiques, le raisin a été associé à un risque moindre de maladies chroniques. Les études in vitro et in vivo expliquent pourquoi : elles ont montré que les composés...

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné
Pas encore abonné
5 Le raisin en pratique

Comment choisir et consommer les raisins pour en retirer le maximum de plaisir et de bénéfices santé ?

Par Marie-Charlotte Rivet Bonjean Publié le 15/09/2017 Mis à jour le 19/09/2017

Le raisin est un fruit fragile, il faut en prendre soin après cueillette. Il se consomme rapidement, le plus souvent cru. Nos conseils pour le conserver correctement et le cuisiner.

Comment le choisir ?

Pour sélectionner les meilleures grappes, bien regarder les raisins : il faut que les grains soient fermes, non ridés et non tachés. Il faut veiller à ce que le fruit soit mûr, car une fois coupé il ne mûrit plus. 
La tige peut aussi être un bon indicateur : elle doit être verte, souple et cassante mais pas sèche. 
Parfois, on peut retrouver un voile blanc sur le fruit, nommé pruine, sous forme de petites paillettes de cire. La pruine protège le fruit de la chaleur, c’est un gage de fraîcheur, mais s’il n’y pas de pruine sur votre fruit cela ne signifie pas qu’il n’est pas frais.

Comment le conserver ?

Le mieux pour en retirer le maximum de plaisir et de bénéfices est de le consommer dans la journée. 
Mais vous pouvez conserver le raisin environ 5 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur emballé dans un sac en plastique. En revanche, pensez à sortir le raisin environ 30 minutes avant de le consommer afin d’optimiser ses saveurs. 

Comment le cuisiner ? 

Pour manger du raisin cru, rien de plus facile, il vous suffit de passer la grappe sous l’eau froide et de l’égoutter. Si vous souhaitez prendre qu’une branche de la grappe, coupez celle-ci avec un ciseau pour que la coupe soit nette et éviter d’endommager le grain. 
Si vous souhaitez manger du raisin sans pépins, ouvrez le grain en deux et épépinez-le à l’aide d’un couteau pointu.
Pour retirer la peau du raisin, il suffit de le passer quelques secondes dans de l’eau bouillante puis dans de l’eau froide, la peau s’enlèvera alors facilement avec un couteau. 
Plutôt facile à cuisiner, le raisin peut donner une touche sucrée à tous vos plats, crus ou cuits, sucrés ou salés. Il peut être poêlé, poché dans un sirop de sucre, de l’alcool ou tout simplement de l’eau, ou cuit au four entre 5 à 30 minutes en fonction de la texture désiré. 

Une idée de recette : Poêlée de raisin au miel et au romarin

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top