publicité

samedi 02 août 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Sodas, jus de fruits : 180000 décès par an selon Harvard

Sodas, jus de fruits et boissons sucrées directement liés à des dizaines de milliers de décès dans le monde selon une étude.

LaNutrition.fr - Lundi 25 Mars 2013
Partagez |
Sodas, jus de fruits : 180000 décès par an selon Harvard
AugmenterRéduireTaille du texte

Une étude d’impact présentée mardi 19 mars à la réunion annuelle de l'American Heart Association à Dallas (Texas) évalue à 180000 le nombre de décès dans le monde chaque année liés à la consommation de boissons sucrées, jus de fruits, boissons pour sportifs et sodas.

La même équipe a conduit un travail similaire sur les conséquences d'un excès de sel.

L’étude a été conduite par une équipe dirigée par Gitanjali M. Singh, de l’Ecole de santé publique de Harvard. Les chercheurs ont calculé les quantités de boissons sucrées consommées dans le monde, selon l’âge et le sexe. Ils ont ensuite estimé l’impact de cette consommation sur l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, les cancers et les décès qui leur sont liés, en utilisant les données de l’étude Global Burden of Diseases de 2010. Selon eux, ces boissons seraient à l’origine de 133000 décès par diabète, 44000 décès par maladies cardiovasculaires et 6000 décès par cancers. 78% de ces décès interviendraient dans des pays pauvres et les pays à PIB moyen. Des neuf régions examinées, les Caraïbes et l’Amérique latine supporteraient le plus de décès dus au diabète, l’Eurasie le plus de décès cardiovasculaires. Le record de décès dus aux boissons sucrées serait enregistré au Mexique (318 par million), alors que le taux le plus bas se rencontrerait au Japon (10 par million). L’étude ne s’est intéressée qu’aux adultes.

Pour Gitanjali Singh, ces données doivent encourager la mise en place partout dans le monde de politiques  plus efficaces pour limiter la consommation de boisson sucrées, en particulier taxes, campagnes de communication massives et réduction de la présence des sodas et autres boissons sucrées dans le commerce.

Les Français consommeraient en moyenne 25 litres de jus de fruit et près de 56 litres de sodas chaque année.

Lire aussi : Boissons sucrées et light augmenteraient le risque de diabète

Une canette de soda par jour augmenterait le risque d’infarctus

La consommation de sodas active les gènes de l’obésité

Comment le sucre et les féculents donnent le cancer

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Commentaires  

 
0 7 06-04-2013 14:13
Il faut MANGER des fruits car ils seront insalivés quand on les mastique, et ils seront un aliment complet avec leur pulpe...donc bien meilleurs pour la santé !!
 
 
-5 6 24-03-2013 13:12
c du n'importe koi ma gd mere buvait que de l'eau et avait du diabete quand meme et etait en surpoids.bientôt même l'eau on pourra plus en boire car sa donne trop de sueur lol
 
 
+5 5 24-03-2013 11:11
Citation en provenance du commentaire précédent de reghem :
Pour les sodas je veux bien, mais pour les jus de fruits quel est le rapport? apres le lait, les oeufs, la viande, le pain, les jus de fruits maintenant! Faudrait arreter de dire des conneries


Un beau verre de jus d'orange= 25grs et des poussières de glucide

Avec le même verre de coca cola= 25grs de glucide.

Vous ne voyez toujours pas le rapport?
Le taux de glucide est pratiquement identique.
Pour des futurs diabète pas de différence.


La "connerie" vient souvent de la bouche d'ignorant!

Arrêtons surtout de boire les fruits mangeons les! En parcimonie et sans excès.
 
 
+4 4 24-03-2013 09:44
Notez une chose si vous en avez fait l'expérience entre deux jus d'orange, l'un en bouteille de marque et l'autre pressé à la maison. Dans le premier on remarquera une particularité organoleptique qui tend vers l'amertume, dans le second le goût de l'orange est bien présent... Lorsque les industriels pressent les oranges, elles sont écrasés, avec la peau, c’est le zeste qui donne cette amertume. L'orange pressée ne laisse pas ce goût car le zeste n'est pas touché, ou vraiment très peu. Le problème est que la peau de l'orange est gorgée de pesticides qui se retrouvent dans les bouteilles...d'où l'amertume. Je vous laisse imaginer ce que ça donne sur notre organisme. Depuis que je sais cela, je prends 5 min chaque matin pour me faire une orange pressée et citron.
 
 
+3 3 22-03-2013 16:06
Citation en provenance du commentaire précédent de reghem :
Pour les sodas je veux bien, mais pour les jus de fruits quel est le rapport? apres le lait, les oeufs, la viande, le pain, les jus de fruits maintenant! Faudrait arreter de dire des conneries

En fait, de nombreuses études chez l'homme et l'animal ont trouvé un lien entre la consommation excessive de jus de fruits y compris 100% jus, et le risque d'obésité. Les jus de fruits peuvent amener une charge glycémique élevée. Il est évident qu'une consommation modérée ou occasionnelle est probablement sans risque.
http://ajph.aphapublications.org/doi/abs/10.2105/AJPH.2012.300719?url_ver=Z39.88-2003&rfr_id=ori:rid:crossref.org&rfr_dat=cr_pub%3dpubmed&
 
 
-5 2 22-03-2013 15:51
Pour les sodas je veux bien, mais pour les jus de fruits quel est le rapport? apres le lait, les oeufs, la viande, le pain, les jus de fruits maintenant! Faudrait arreter de dire des conneries
 
 
+4 1 22-03-2013 11:24
Certes..hélas le maire de New York ;Michael BLOOMBERG? qui tentait de faire taxer les sodas XXL - plus de 47cl !!!- dans sa ville a été débouté !!:

http://blog.slate.fr/bien-manger/2013/03/13/pas-touche-aux-sodas-xxl/

Merci au LOBBY des sucriers aux USA ...procès gagné !!! - par la droite conservatrice imbécile aussi - .
 

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires