publicité

mercredi 28 septembre 2016

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Calcium : aucun effet sur les fractures ou le cancer

  • Les suppléments de calcium ne protègeraient pas des fractures chez la personne âgée
  • Ils ne protègeraient pas du cancer non plus
Jacques Robert - Mardi 06 Mars 2012
Partagez |
Calcium : aucun effet sur les fractures ou le cancer
AugmenterRéduireTaille du texte

En 2005 étaient publiés les résultats de l'étude RECORD. Menée en Angleterre, celle-ci avait suivi sur une période de 2 à 5 ans 5292 personnes âgées d'au moins 70 ans qui étaient actives physiquement et qui avaient connu une première fracture osseuse récente. Les patients avaient été divisés en 4 groupes et avaient reçu soit de la vitamine D (800IU) soit du calcium (1000mg), soit les deux, soit un placebo. Au terme de l'étude le résultat était net: aucun bénéfice du calcium, de la vitamine D ou des deux en combinaison dans la prévention des fractures.

Cette première étude d'intervention souffrait de certains biais méthodologiques notamment pour la vitamine D: le taux sanguin des patients n'ayant pas été mesuré, l'absence de bénéfice pouvait provenir du fait que la plupart des personnes suivies avaient des taux relativement bons. Autre bémol: la dose utilisée, trop faible si on en croit les experts: cliquez pour consulter notre dossier. En revanche pour les suppléments de calcium, aucune équivoque.

Les patients de cette étude ont continué à être suivis sur une période d'encore 3 ans. Cette fois, au terme de l'étude, les chercheurs ont examiné l'influence de cette supplémentation sur le risque de développer une maladie vasculaire ou un cancer mais aussi le lien avec la mortalité totale.

Résultats : aucune réduction du risque de maladie vasculaire, aucune diminution du risque de cancers, aucune baisse de la mortalité avec les suppléments de calcium. Le calcium fait donc chou blanc. Même s'il s'agit de supplément isolé, et non d'aliment, la nouvelle risque de déplaire à l'industrie laitière qui attribue depuis des décennies des vertus quasi-magiques au calcium laitier.

Et la vitamine D ? Le bénéfice semble nul également. Néanmoins, dans une deuxième analyse en essayant de tenir mieux compte de la compliance au traitement, il ressort que la vitamine D réduit légèrement la mortalité. A l'inverse les suppléments de calcium l'augmentent légèrement. Les suppléments de calcium sont d'ailleurs soupçonnés d'augmenter le risque cardiovasculaire, selon une méta-analyse récente.

L'avis de LaNutrition.fr Cette étude confirme l'ensemble des données recueillies à ce jour sur les suppléments de calcium, qu'il s'agisse de calcium laitier ou sous la forme de comprimés. Ni l'un ni l'autre ne semble apporter de bénéfices pour la santé osseuse. A la suite des responsables nutrition des autorités sanitaires et des nutritionnistes qui oeuvrent pour l'industrie laitière (souvent les mêmes), les médecins conseillent souvent aux personnes âgées de surconsommer des laitages et/ou de prendre des suppléments de calcium. Cette stratégie centrée sur le calcium paraît de plus en plus inefficace pour prévenir les fractures. Elle confirme que l'idée que le calcium peut résoudre à lui seul l'ostéoporose, une maladie surtout répandue dans les populations qui consomment le plus... de calcium, est une idée saugrenue qui doit être abandonnée. Elle détourne en effet des vrais moyens de prévenir l'ostéoporose (pas de tabac, activité physique régulière, exposition au soleil, consommation élevée de fruits et légumes, d'aliments riches en oméga-3, d'eaux bicarbonatées, prise éventuelle de sels de potassium chez les personnes à risque). Les seuls bénéfices documentés des 3 à 4 laitages par jour sont une baisse modeste du risque de cancer colorectal (que l'on peut aussi obtenir avec un régime riche en végétaux et aliments peu transformés) et une amélioration de certains paramètres immunitaires et digestifs avec les bonnes bactéries des laits fermentés (également présentes dans tous les aliments fermentés). Mais à ce niveau de consommation, les laitages pourraient exposer à des risques pour la santé. Il en va de même des suppléments de calcium.

Référence: Grant AM, Avenell A, Campbell MK, McDonald AM, MacLennan GS, McPherson GC, Anderson FH, Cooper C, Francis RM, Donaldson C, Gillespie WJ, Robinson CM, Torgerson DJ, Wallace WA; RECORD Trial Group. Oral vitamin D3 and calcium for secondary prevention of low-trauma fractures in elderly people (Randomised Evaluation of Calcium Or vitamin D, RECORD): a randomised placebo-controlled trial. Lancet. 2005 May 7-13;365(9471):1621-8.

Avenell A, Maclennan GS, Jenkinson DJ, McPherson GC, McDonald AM, Pant PR, Grant AM, Campbell MK, Anderson FH, Cooper C, Francis RM, Gillespie WJ, Robinson CM, Torgerson DJ, Wallace WA; the RECORD Trial Group. Long-Term Follow-Up for Mortality and Cancer in a Randomized Placebo-Controlled Trial of Vitamin D3 and/or Calcium (RECORD Trial). J Clin Endocrinol Metab. 2011 Nov 23.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Commentaires  

 
+3 4 thebigboss67 19-06-2013 07:21
"3" typiquement le genre de personne qui pense qu'au pognon, je suis content qu'un site comme lanutrition existe pour dénoncer les méfait des médias ect.
 
 
0 3 01-04-2012 10:43
A lire votre article, c'est tout un pan des médecines,natur elles,tradition nelles, homéopathie, que vous mettez en doute et que vous rejetez. je ne met pas en doute la qualité et la véracité de vos arguments,mais cela me semble un peu gros. Vous êtes pour la suppression de tout une économie mondiale, ce qui entraînerait des bouleversements colossaux, et la mise au panier de toutes les études et pratiques alimentaires officielles qui existent depuis le début de l'humanité. Je ne suis pas un extrêmiste, puisque moi-même je ne consomme pas de produits laitiers depuis une soixantaine d'années,remplacé s par une alimentation variée à base végétale...ce qui ne m'empêche pas d'être atteint de problèmes articulaires et d'ostéoporose !!!! Ceci dit, j'ai constaté au cours de ma carrière professionnelle dans le monde entier que certaines populations (asie) ne souffraient pas de ces problèmes ????!!!!!!MB
 
 
+3 2 06-03-2012 13:05
Lanutrition a été le premier site à soulever la question de l'efficacité du calcium sur les fractures osseuses. Combien de temps faudra-t-il aux médias gangrénées par le lobby laitier pour revenir au bon sens ?
 
 
+6 1 06-03-2012 10:08
Et ça fait combien d'années que les naturopathes et autres praticiens de santé le disent !!!
mais personne ne les écoutaient...

juste pour exemple, un client que je suis depuis un an pour un problème de polypes nasaux récidivants, je lui ai ddé de modérer fortement la conso de gluten et de produits laitiers, ce qu'il a fait, mais lorsque son médecin a appris ça !! hou là là !! vite contrôlons le taux de calcium, ce Monsieur ne doit plus en avoir !! un an sans laitage !!!
après prise de sang et contrôle... et bien non, tout va bien... taux de calcium normal...
bien sûr ce monsieur consomme du sésame, bcp de fruits et de légumes par jour, des oléagineux, etc...

CQFD !

e. kasbarian
coaching nutritionnel
 

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Le lait et le cancer

L'idée que les produits laitiers pourraient favoriser certains cancers a longtemps été niée par les autorités sanitaires et bien sûr l'industrie laitière. Quels sont les liens réels entre laitages et cancers ? Par quels mécanismes ? LaNutrition.fr fait le point sur les preuves scientifiques et vous explique les risques possibles selon les cancers ainsi que les portions quotidiennes à ne pas dépasser

>> Lire le dossier (Abonnés)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires