publicité

jeudi 24 avril 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

L’usage régulier d’aspirine augmenterait le risque de dégénérescence maculaire

    L'aspirine favoriserait la forme exsudative de la DMLA

LaNutrition.fr - Mardi 22 Janvier 2013
Partagez |
L’usage régulier d’aspirine augmenterait le risque de dégéné...
AugmenterRéduireTaille du texte
Mots-clés aspirine, DMLA

Une étude prospective australienne suggère que la consommation d’aspirine augmente le risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). L’étude, qui embrasse une période de 15 ans, a porté sur 2389 participants ; 257 personnes (10,8%) utilisaient régulièrement de l'aspirine et 63 d'entre eux (24,5%) ont développé une DMLA de forme exsudative « humide ». L'incidence cumulée sur 15 ans était de 9,3% chez les utilisateurs et de 3,7% chez les autres.

Après ajustement pour l'âge, le sexe, le tabagisme, les antécédents de maladie cardio-vasculaire, la pression artérielle et l'indice de masse corporelle, les utilisateurs réguliers d'aspirine avaient par rapport aux autres, un risque multiplié par près de 2,5 de développer une DMLA exsudative. L'aspirine n’était pas été associée à l'incidence de l’autre forme de DMLA (atrophique).

En décembre 2012 une étude américaine (Beaver Dam Eye Study) avait déjà trouvé une association entre la prise d’aspirine 10 ans plutôt et le diagnostic de DMLA exsudative. Un peu plus tôt, un lien similaire avait été observé dans une étude européenne ( European Eye Study).

Le risque semble augmenter avec la fréquence des prises et la durée d'utilisation.

Référence

Liew G. The Association of Aspirin Use With Age-Related Macular Degeneration . JAMA Intern Med. 2013;():1-7.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires