publicité

jeudi 31 juillet 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Plus les bébés consomment de lait infantile plus ils développent de leucémie

  • Une utilisation prolongée des laits infantiles chez les bébés augmenterait le risque de leucémie aiguë lymphoblastique, un cancer des cellules de la moelle osseuse.
  • Les chercheurs supposent que le lait maternel contiendrait des facteurs protecteurs.
Jacques Robert - Mercredi 24 Octobre 2012
Partagez |
Plus les bébés consomment de lait infantile plus ils dévelop...
AugmenterRéduireTaille du texte

Des chercheurs du centre médical de l'université de Columbia (New York, Etats-Unis) ont souhaiter examiner les liens entre l'utilisation de différents laits infantiles, l'allaitement, l'introduction des aliments et le risque de développer une leucémie aiguë lymphoblastique. La leucémie aiguë lymphoblastique est le cancer le plus fréquent chez le bébé. Il touche les cellules de la moelle osseuse et plusieurs études ont suggéré un lien entre son apparition et l'alimentation, le développement du système immunitaire ou les niveaux d'hormones de croissance.

Les chercheurs ont collecté des informations sur 284 mères et leurs enfants ayant connu un développement normal et 142 enfants ayant été touchés par une leucémie aiguë lymphoblastique. L'analyse des données révèle alors que le risque de développer cette maladie augmente de 16% à chaque mois supplémentaire d'utilisation d'un lait infantile. Parallèlement les chercheurs notent aussi une augmentation du risque de 14% pour chaque mois où l'alimentation solide est repoussée.

Ils expliquent : "ce double risque représente probablement le même effet compté deux fois : les enfants qui passent à une alimentation solide plus tardivement consomment aussi un lait infantile plus longtemps." puis "si un enfant reçoit un lait infantile uniquement alors il n'obtient de facteurs immunitaires via le lait de sa mère qui pourraient être protecteurs."

Ces résultats relancent encore le débat sur les produits laitiers alors qu'une étude très sérieuse a démontré en Mars 2012 que le lait de vache augmente le risque de diabète de type 1 chez l'enfant.

A ne pas manquer : Ces pédiatres très proches de l'industrie laitière et Les laits pour bébé

Référence

Schraw J, et al. Longer formula feeding and later age at introduction of solids increase the odds ratio of pediatric acute lymphoblastic leukemia. AACR-FCPR 2012; Abstract A102.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Commentaires  

 
0 2 25-10-2012 11:45
Comme tous les labos de lait maternisé donnent complaisamment une jolie valisette pour continuer ses habitudes prises lors du passage en maternité, les mômans sont prises par la main invisible du Marketing et en plus, elles trouvent ça formidable !!!

Par ailleurs, la France en tête de l'Europe procréatrice est aussi en queue de liste des pays européens pour l'allaitement infantile ...ce qui fait la joie de Nutricia etc ....

Sur le site cadremploi des postes de commerciaux sont recrutés pour maintenir la pression à l’hôpital et en pharmacie de ces lait maternisés .
 
 
0 1 24-10-2012 15:01
Les études outre Atlantique ont semble-t-il un temps d'avance sur l'émergence de sujets problématiques en France.

Il est vrai que le Lobby laitier ici est très prégnant et que "l’exception française" compte bien s’exonérer de ce qui se découvre ailleurs ...

C'est très dommageable et comme pour les suppléments vitaminiques aux USA, La mammographie addiction ici en regard de ce qui se pratique dans les pays scandinaves et en Allemagne, on freine des quatre fers dès que d'autres font des recherches ...
 

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires