publicité

samedi 30 août 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Une étude reconnaît l’utilité de la naturopathie pour prévenir les maladies cardiaques

Le conseil d'un naturopathe peut améliorer le syndrome métabolique et aider à réduire le risque d'infarctus

Marc Gomez - Jeudi 02 Mai 2013
Partagez |
Une étude reconnaît l’utilité de la naturopathie pour préven...
AugmenterRéduireTaille du texte

Voici une étude qui devrait mettre du baume au cœur des naturopathes, mal considérés en France par la médecine classique. La consultation d’un naturopathe permettrait en effet de réduire la prévalence du syndrome métabolique, un facteur de risque de maladie cardiaque, de 17% sur un an, si l’on en croit les résultats d’un essai contrôlé randomisé.

Le syndrome métabolique est une condition qui englobe au moins trois des anomalies suivantes :

- Une obésité avec indice de masse corporelle supérieur à 30 kg/m² .

- Un tour de taille supérieur à 102 cm chez l'homme, 88 cm chez la femme (avec un rapport tour de taille sur tour de hanches supérieur à 0,85 pour une femme et 0,9 pour un homme)

- Un excès de triglycérides : plus de 1,45 g/l

- Un taux de cholestérol HDL bas (<35 mg/dl chez l'homme et < 40 mg/dl chez la femme)

- Une hypertension artérielle (plus de 140 mm Hg pour la pression systolique et plus de 90 mm pour la pression diastolique)

- Une glycémie à jeun supérieure à 1,10 g/l

Les chercheurs ont recruté à 3 sites d'étude (Toronto, Vancouver et Edmonton) 246 membres du syndicat canadien des postiers pour qu’ils participent à un essai clinique d'un an afin de déterminer si des conseils de mode de vie donnés par les naturopathes peuvent aider à réduire le risque de maladie cardio-vasculaire. De l'échantillon initial, 207 personnes ont terminé l'étude.

Le groupe témoin a reçu des soins et conseils classiques tandis que le groupe d'intervention bénéficiait des mêmes soins, avec en plus des conseils de naturopathie qui ont été donnés à 7 reprises au cours de l'étude. Les naturopathes ont fait des recommandations alimentaire et donné des conseils mode de vie afin que les patients perdent 2,3 à 4,2 kg grâce à une diminution des calories, grâce aussi à de l'exercice physique régulier ainsi que des produits diététiques et des compléments alimentaires (oméga-3, fibres solubles, coenzyme Q10 et autres).

Les résultats ont porté sur l’évolution de la prévalence du syndrome métabolique et la réduction du score Framingham de risque cardiovasculaire sur 10 ans, un score utilisé pour estimer le risque de maladie cardiaque. Ce score Framingham prend en compte l’âge, le sexe, le cholestérol total, le cholestérol HDL, le tabagisme, la pression artérielle.

Par rapport aux valeurs de base, le groupe « naturopathie » a été amélioré après un an, alors que la situation dans le groupe témoin s'est détériorée.

La prévalence du syndrome métabolique a été réduite de 17% sur un an dans le groupe « naturopathie » par rapport au groupe de contrôle. Le risque de maladie cardiovasculaire selon le score Framingham a aussi diminué.

Les auteurs écrivent que leur étude montre que « la naturopathie est un complément réalisable et potentiellement efficace aux soins médicaux habituels pour réduire l'incidence du syndrome métabolique et le risque cardiovasculaire. »

Dans un éditorial associé, le Dr Matthew Stanbrook, rédacteur en chef adjoint du Canadian Medical Association Journal écrit que ces résultats « apportent la preuve que certains aspects de la prévention cardiovasculaire pourraient (…) être déléguées à des naturopathes. (…) Les éléments de base de l'intervention naturopathie incluent plusieurs recommandations sur l'alimentation et l'exercice qui individuellement ont été bien validés scientifiquement. »

Source

D. Seely, O. Szczurko, K. Cooley, H. Fritz, S. Aberdour, C. Herrington, P. Herman, P. Rouchotas, D. Lescheid, R. Bradley, T. Gignac, B. Bernhardt, Q. Zhou, G. Guyatt.Naturopathic medicine for the prevention of cardiovascular disease: a randomized clinical trial.Canadian Medical Association Journal, 2013.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Commentaires  

 
+1 7 07-05-2013 10:38
Le syndrome métabolique n'est pas une maladie, mais un syndrome : un agrégat de différentes valeurs, très basses.

Et le score de Risque de Framingham est critiquable car il ne porte pas sur l'alimentation, le stress et l'activité physique, alors qu'il met en avant un marqueur de peu d'importance : le cholestérol.

Comment voulez-vous faire une étude sérieuse avec des paramètres aussi mauvais ???
 
 
0 6 elvire.nerin 03-05-2013 16:29
@ Melinda

Juste pour information, le site Passeport Santé.net est français depuis 1 an.

Cdlt
 
 
0 5 03-05-2013 14:44
tres interressant
 
 
0 4 03-05-2013 14:43
ss commentaire
 
 
+1 3 snoopyne 03-05-2013 06:45
"Les résultats ont porté sur l’évolution de la prévalence du syndrome métabolique et la réduction du score Framingham de risque cardiovasculair e sur 10 ans, un score utilisé pour estimer le risque de maladie cardiaque. Ce score Framingham prend en compte l’âge, le sexe, le cholestérol total, le cholestérol HDL, le tabagisme, la pression artérielle."

Ce score de Framingham est un peu désuet il me semble... sa validité scientifique a été remise en question...
 
 
+3 2 02-05-2013 12:59
Cette étude a été réalisée ..au Canada .

La France dont toutes les institutions -HAS, Académie de Médecine , Ordre des Médecins - promeut de façon conservatrice voire rigide la médecine Allopathique et inféodée à la prescription de molécules pharmaceutiques a peu de chances de s'inspirer de cette étude canadienne.

Il sera hélas toujours du ressort exclusif des patients de trouver - ce qui reste souvent les coulisses de l'exploit - un naturopathe et de le consulter à ses frais.

Et ce ne sont pas les directives européennes anti-traitements alternatifs phytothérapique s notamment qui vont changer la donne.

Bruxelles est la chambre d'enregistrement des lobbys industriels contre les tentatives de se soigner différemment .

Passeport Santé.net qui est site ouvert sur de thérapeutiques alternatives est ..canadien.

Lien interessant :http://blogue.passeportsante.net/raissa-blankoff/2013/04/la_naturopathie _ou_comment_acc .html
 
 
+2 1 02-05-2013 11:25
A condition que les naturopathes sachent rester également dans le rôle qui est le leur et ne se prennent pas pour des gourous.
A noter le développement de l'OMNES qui justement oeuvre pour que les naturopathes se professionnalis ent plus.
 

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires