publicité

dimanche 26 juin 2016

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Autisme : Faut-il éliminer le gluten ?

De nombreux parents rapportent que la santé de leur enfant autiste est améliorée lorsqu’ils suivent un régime sans gluten et de caséine. Que dit la science ?

Sylviane Passard - Jeudi 28 Janvier 2016
Partagez |
Autisme : Faut-il éliminer le gluten ?
AugmenterRéduireTaille du texte

Le régime sans gluten sans caséine (SGSC) est très populaire dans les familles où il y a un enfant autiste. Les parents rapportent souvent des améliorations, notamment en termes de qualité de sommeil, de comportement, de diminution des accidents et des blessures, de troubles et maladies (infections, inflammations de la peau. Beaucoup font état d'une diminution des traitements par psychotropes. 

Cependant la science reste difficile à interpréter.

Tout récemment a été conduite une petite étude américaine, qui portait sur 14 enfants autistes âgés de 3 à 5 ans. Les enfants ont suivi un régime SGSC pendant 4 à 6 semaines, puis, au cours des 12 semaines suivantes, ils ont soit consommé des repas SGSC, soit des repas classiques qui contenaient ces protéines. L'étude a été conduite en double aveugle : ni les parents, ni les chercheurs ne savaient ce que recevait chaque enfant avant la fin de l'étude. Cette étude n'a pas permis de montrer de bénéfice d'un régime SGSC sur les fonctions physiologiques, les troubles du comportement ou les symptômes de l'autisme. 

D'autres travaux, en revanche, ont trouvé des résultats positifs.

Le gluten est un ensemble de protéines (gliadine, gluténine) du blé, du seigle, de l'orge, du triticale qui peut déclencher une perméabilité intestinale, une inflammation et favoriser le passage dans la circulation d'antigènes (comme les protéines laitières).

Sur le plan biologique, une étude a montré que les enfants autistes ont plus d'anticorps anti-gliadines que les autres, alors qu'ils ne sont pas céliaques. Cela traduit une réponse immunitaire augmentée au gluten. Dans cette étude, 70% des enfants souffraient de troubles intestinauxLes enfants autistes souffriraient donc de problèmes gastro-intestinaux qui les empêcheraient d’absorber correctement certains peptides alimentaires au niveau intestinal. Ces peptides passeraient dans la circulation sanguine et seraient retrouvés en quantité importante au niveau cérébral.

LaNutrition.fr a revu les données scientifiques sur l'autisme et le régime SGSC dans cet article (réservé abonnés) et vous dit s'il est utile d'instaurer un tel régime pour un enfant autiste.

 
Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Commentaires  

 
+1 2 dominique.de_vito 28-01-2016 16:03
Cf. aussi cette très intéressante interview du Dr Corinne Skorupka (présidente de l'association Ariane) http://www.nutranews.org/sujet.pl?id=255

Les pistes évoquées sont multiples: perturbation intestinale, intolérance au gluten et à la caséine, métaux lourds...

Néanmoins, dixit ce Dr, vu les protocoles disponibles, si l'on s'y prend tôt, on peut espérer une guérision totale.

Ce Dr a écrit le livre "Autisme : on peut en guérir !" préfacé par le Pr Luc Montagnier (prix Nobel)
 
 
+1 1 dominique.de_vito 28-01-2016 15:57
je conseille la courte conf TED suivante illustrant le combat d'une mère contre l'autisme de sa fille.

Unblind My Mind: What are we eating?: Dr. Katherine Reid at TEDxYouth
https://www.youtube.com/watch?v=iL4SD5f2toQ
http://tedxtalks.ted.com/video/Unblind-My-Mind-What-are-we-eat

L'éviction des laitages et du gluten a eu un effet positif sur sa fille. Mais ce qui a eu le plus d'effet c'est l'éviction du glutamate, qui se retrouve dans les aliments industriels sous différents noms.

Dixit le billet (2011) «Autism & Glutamate Dysfunction» http://www.ageofautism.com/2011/03/autism-and-glutamate-dysfunction-avoid-the-cause-race-to-the-cure.html les causes pourraient être multiples.
De ma lecture rapide, une piste réside dans l’altération des récepteurs du glutamate (via par ex le mercure de certains vaccins) qui rendrait ensuite les individus plus sensibles au glutamate libre particulièremen t présent ds les aliments transformés.
 

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Le lait et le cancer

L'idée que les produits laitiers pourraient favoriser certains cancers a longtemps été niée par les autorités sanitaires et bien sûr l'industrie laitière. Quels sont les liens réels entre laitages et cancers ? Par quels mécanismes ? LaNutrition.fr fait le point sur les preuves scientifiques et vous explique les risques possibles selon les cancers ainsi que les portions quotidiennes à ne pas dépasser

>> Lire le dossier (Abonnés)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires