publicité

vendredi 26 août 2016

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

La viande rouge mauvaise pour la santé et pour la planète

  • La consommation de viande rouge et surtout de jambons et charcuteries augmenterait la mortalité, toutes causes confondues.
  • L'impact écologique de l'élevage des animaux serait également catastrophique.
Jacques Robert - Mardi 13 Mars 2012
Partagez |
La viande rouge mauvaise pour la santé et pour la planète
AugmenterRéduireTaille du texte

La viande rouge mauvaise pour la santé

Une nouvelle étude pointe à nouveau du doigt les viandes rouges. Cette fois c'est l'école de nutrition de Harvard, la plus grande unité de recherche au monde, qui publie les résultats d'une étude de vaste ampleur.

Les chercheurs ont recueilli les informations de deux études importantes ayant portées sur 37 698 hommes et 83 644 femmes suivis pendant une durée de 22 à 28 ans respectivement. En compilant les données sur les habitudes alimentaires et l'état de santé les chercheurs constatent que consommer :

  • Une portion quotidienne de viande rouge est associée à un risque de mortalité augmenté de 13%
  • Une portion quotidienne de charcuterie est associée à un risque de mortalité augmenté de 20%

La mortalité cardiovasculaire est augmentée de 18 et 21% et la mortalité par cancer est augmentée de 10 et 16% pour la consommation de viande rouge et de charcuterie, respectivement. Le lien statistique mis en évidence par les chercheurs est robuste et tient compte des facteurs confondants, c'est-à-dire que la mortalité est augmentée même en tenant compte des différences d'âge, de poids, d'activité physique et d'état de santé qui peuvent exister entre les différentes personnes.

Les chercheurs constatent également que changer ses sources de protéines serait protecteur : la mortalité diminue de 7% en choisissant du poisson, 13% pour la volaille, 19% pour les oléagineux, 10% pour les légumes, 10% pour les produits laitiers à 0% et 14% pour les céréales complètes. Selon eux, la diminution de la consommation de viande rouge aurait pu sauver la vie à 9,3% des hommes et à 7,6% des femmes au terme de l'étude. Le Dr Franck Hu, un des chercheurs à l'origine de l'étude, déclare : "Cette étude amène une preuve claire que la consommation régulière de viande rouge et en particulier de charcuterie, contribue significativement à une mortalité prématuré. D'un autre côté, faire de meilleurs choix pour ses sources de protéines en lieu et place de la viande rouge peut amener un bénéfice significatif pour la santé en réduisant les maladies chroniques et la mortalité."

Comment expliquer ces résultats : Différents facteurs semblent poser problème dans la viande rouge. Le fer notamment qui joue un rôle oxydant, favorisant les maladies inflammatoires et le vieillissement lorsqu'il est présent en trop grande quantité, en particulier chez les hommes ou les femmes ménopausées (voir notre article). Les graisses présentes dans la viande rouge, en majorité saturées ou de type oméga-6, pourraient également jouer un rôle. Dans les viandes cuisinées ou préparées industriellement, c'est la présence de sodium, de nitrites ou la formation de composés cancérigènes qui posent problème (voir notre article sur la glycation et la "réaction de Maillard"). Néanmoins, même si les chercheurs reconnaissent le danger de tous ces éléments, ils constatent aussi qu'il existe probablement des éléments nocifs actuellement non identifiés.

La viande rouge mauvaise pour la planète

Dans un article accompagnant l'étude, le Dr Dean Ornish, un chercheur végétarien et ex-médecin de Bill Clinton, connu pour promouvoir et avoir montré l'importance de la prévention et du mode de vie dans la lutte contre les maladies chroniques, étend encore les conséquences de ces résultats. Pour lui, ce qui est bon pour nous est également bon pour la planète et son écosystème.

Il explique que l'élevage des animaux dans le monde produit plus de gaz à effet de serre que tous les moyens de transports humains réunis mesurés en "équivalent de dioxyde de carbone" (18% pour l'élevage contre 13% pour les moyens de transports). L'élevage industriel serait également responsable de 37% des émissions de méthane, un gaz 23 fois plus toxique pour la couche d'ozone que le dioxyde de carbone et produirait jusqu'à 65% de tout l'oxyde nitrique produit par l'homme, un gaz qui réchaufferait la planète 296 fois plus que la dioxyde de carbone. A cela s'ajoute le fait que l'ensemble des cheptels utiliseraient 30% de la surface du globe, contribuant à la déforestation lorsque les animaux vont en pâture.

Dean Ornish s'attaque ensuite au bilan énergétique. Il expose les chiffres, références à l'appui : 40% des céréales cultivées à travers le monde partent à l'élevage animal. La production de 1 kg de viande de bœuf nécessitera 13 kg de céréales et 30 kg de fourrage. Cette quantité de céréales et de fourrage aura eu besoin de 43 000 litres d'eau pour arriver jusqu'aux animaux.

Il conclut en déclarant : "Dans une époque où 20% des citoyens Américains vont se coucher en ayant faim chaque nuit et où presque 50% de la population mondiale est sous-nourrie, choisir de manger plus de produits végétaux et moins de viande rouge est meilleur pour chacun d'entre nous - nous-mêmes, ceux que nous aimons et notre planète."

Il y aurait plus de 56 milliards d'animaux d'élevage à travers le monde.

Référence : An Pan, Qi Sun, Adam M. Bernstein, Matthias B. Schulze, JoAnn E. Manson, Meir J. Stampfer, Walter C. Willett, Frank B. Hu. Red Meat Consumption and Mortality: Results From 2 Prospective Cohort Studies. Arch Intern Med. 2012;0(2012):archinternmed.2011.2287.

Dean Ornish. Holy Cow! What's Good For You Is Good For Our Planet. Arch Intern Med. 2012;0(2012):archinternmed.2012.174.

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Commentaires  

 
0 10 30-05-2013 15:29
Citer :
Vous oubliez de mentionner que les viandes quelles qu'elles soient sont obtenues de CADAVRES!!!
L'Homme serait-il devenu un charognard? !!!
Bon appétit.
P.S.: Un Végétarien depuis 47ans et tès bien portant!


Chez les mammifères beaucoup de prédateurs tuent leurs proies avant de les manger... Cela n'en fait pas pour autant des charognards. Vous ne voudriez tout de même pas qu'on mange un boeuf vivant?

un ex-végétarien devenu bien portant depuis qu'il a remplacé les céréales et les légumineuses par la viande.
 
 
0 9 Patrick K. 03-06-2012 14:54
Citation en provenance du commentaire précédent de Un Végétarien depuis 47ans et tès bien portant :
Vous oubliez de mentionner que les viandes quelles qu'elles soient sont obtenues de CADAVRES!!!
L'Homme serait-il devenu un charognard? !!!
Bon appétit.

Petite précision à apporter par rapport à la réponse de Thierry Souccar: outre le fait que nous étions des charognards depuis nos origines il y a plus de 2 millions d'année, nous avons cessé de l'être le jour ou nous avons tué nous même les animaux que nous mangions, peut-être que ce détail de la définition du terme "charognard" vous a échappé...
 
 
-2 8 09-04-2012 18:10
[Oui on peut se passer de viandes que celui qui dit manger de la viande rouge n'a jamais tué personne! ..cela dépend en tout cas y a bien un qui est mort c le pauvre animal pour vous nourrir à vous! et ce n'est pas nécessaire!! on peut très bien trouver dans les légumes les œufs et les céréales de quoi satisfaire à la santé et bien au delà .
Il y a aussi d'autres aspects de la chose que de voir la santé dans la viande rouge...il y a les toxines qui s’accumules dans cette viande quand l'animal sait et sent qu'il va mourir pour satisfaire vos instincts!ça aucune industrielle de la viande ne vous le diront parce que tout simplement ils ne le savent pas ou s'en désintéressen t ! parce que c vrai,la viande est banalisée pour la plus part des gens ..les bbq, les brochettes etc trop de recettes succulentes!
il y a trop d'argent en jeu!!
voilà la vérité elle est tellement simple que personne s'y intéressent..
 
 
-2 7 dominique.mescolotto 09-04-2012 16:16
la viande rouge mangée avec modération n'a jamais tuée personne, on donnait de la viande crue avec un bouillon dessus pour fortifier les enfants dans le temps
 
 
+2 6 kiloway 06-04-2012 16:40
Citation en provenance du commentaire précédent de ETILE Georges-Norber :
Vous oubliez de mentionner que les viandes quelles qu'elles soient sont obtenues de CADAVRES!!!
L'Homme serait-il devenu un charognard? !!!
Bon appétit.
P.S.: Un Végétarien depuis 47ans et tès bien portant!

L'homme n'est pas devenu charognard, il l'était déjà il y a 2 à 2,5 millions d'années (Homo habilis)...
 
 
-3 5 06-04-2012 14:13
Vous oubliez de mentionner que les viandes quelles qu'elles soient sont obtenues de CADAVRES!!!
L'Homme serait-il devenu un charognard? !!!
Bon appétit.
P.S.: Un Végétarien depuis 47ans et tès bien portant!
 
 
+1 4 06-04-2012 13:45
C connu comme le loup blanc quel a viande rouge est en réalité mauvaise pour la santé mais les lobby sont trop nombreuses et comme il y a les élections en vue personne ne prendra la défense de cette vérité alors faites bon comme il vous semble mais ensuite ne vous plaignez pas!!
un livre vous montrera ce qu'il faut faire de a...z *c sans viande et sans regret ..vous le trouverez sur le net si vous cherchez ...il ne faut rien de plus pour bien comprendre en plus avec recettes!!
 
 
-1 3 06-04-2012 12:30
salut !! que manger , que ne pas manger !!!puisque même les viandes rouges sont dangereuses!!! adieu les brochettes ; et les steaks...bonjours les légumes....
 
 
-12 2 15-03-2012 14:50
Je pensais que le jambon n'était réellement assimilé et du coup n'était pas un risque.
Je suis super décu de cette étude, moi qui consomme beaucoup de jambon par facilité pour manger des protéines animales avec des légumes variés
 
 
-2 1 13-03-2012 20:00
Attention au caractère épidémiologiq ue de l'étude et Simon Fairlie a sorti un livre au titre évocateur de "Meat, a benign extravagance".
 

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Le lait et le cancer

L'idée que les produits laitiers pourraient favoriser certains cancers a longtemps été niée par les autorités sanitaires et bien sûr l'industrie laitière. Quels sont les liens réels entre laitages et cancers ? Par quels mécanismes ? LaNutrition.fr fait le point sur les preuves scientifiques et vous explique les risques possibles selon les cancers ainsi que les portions quotidiennes à ne pas dépasser

>> Lire le dossier (Abonnés)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires