publicité

jeudi 23 octobre 2014 - pour plus de confort utilisez mozilla firefox ou google chrome

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Les alcools forts passent plus vite dans le sang que le vin ou la bière

A jeun, la consommation de la même dose d’alcool conduit à un pic plus élevé et plus précoce dans le sang avec la vodka tonic qu'avec le vin ou la bière.

Marie-Céline Jacquier - Vendredi 04 Avril 2014
Partagez |
Les alcools forts passent plus vite dans le sang que le vin ...
AugmenterRéduireTaille du texte
Mots-clés alcool, bière, sang, vin

Tous les alcools ne sont pas assimilés de la même façon : d’après une étude américaine parue dans Alcoholism: Clinical and Experimental Research, la vodka induirait à jeun un pic d’alcool dans le sang plus rapide et plus élevé que le vin ou la bière, pour une même quantité d’alcool bue. Ce qui pourrait expliquer pourquoi les ados recherchent en priorité des alcools forts dans les soirées de "binge drinkings".

Les boissons alcoolisées sont souvent synonymes de fêtes et de convivialité, qu'elles soient consommées à table au moment du repas, lors d'un apéro entre amis, accompagnées ou non de nourriture. Dans l'organisme, l'élimination de l’alcool dépend des enzymes du foie : les déshydrogénases hépatiques, qui métabolisent l’alcool. Celles-ci sont saturées à de faibles concentrations d’alcool. L’alcool est absorbé plus rapidement lorsque l’on est à jeun que lorsqu’on a mangé.

Lire : Je bois quoi à l'apéro ?

L’objectif de ces travaux était de comparer l’absorption de différentes boissons alcoolisées à jeun. 15 hommes en bonne santé, non-fumeurs et âgés de 25 à 65 ans, ont participé. Ils devaient s’abstenir de boisson alcoolisée 48 h avant l’expérience. Après une nuit à jeun, ils ont bu, en fonction de leur poids, 0,5 g d’alcool par kg, soit sous forme de bière à 5,1 %, soit de vin blanc à 12,5 % (Chardonnay) ou soit de vodka/tonic à 20 %. Chacune des 3 sessions de test durait 20 min : les participants devaient prendre la moitié du volume de boisson dans les 10 premières min, et l’autre moitié dans les 10 dernières. La concentration d’alcool (éthanol) dans le sang a été mesurée dans les heures suivant.

Résultats : Le pic d’alcool dans le sang était plus élevé après la consommation de vodka/tonic (77,4 mg/dL) qu’après la bière (50,3 mg/dL) ou le vin (61,7 mg/dL). Le pic d’alcool dans le sang arrivait plus tôt après la vodka/tonic (36 minutes) qu’après le vin (54 mn) ou la bière (62 mn). La bière et le vin sont donc absorbés moins vite que la vodka/tonic.

Ces résultats suggèrent qu’à jeun, les boissons moins alcoolisées comme la bière et le vin, sont absorbées plus lentement que les boissons plus alcoolisées. Les auteurs notent cependant que d'autres études n'ont pas donné les mêmes résultats (surtout après un repas). Ils font remarquer que la bière est plus calorique que le vin ou la vodka/tonic, ce qui pourrait jouer un rôle : l’estomac, lorsqu’il se vide, est influencé par les calories ingérées plus que par la composition du repas. Mais le vin et la vodka/tonic ont des valeurs caloriques similaires mais des pics bien différents.

Lorsque l’on mange des aliments solides, l’estomac se vide plus lentement, ce qui expliquerait que le taux d’absorption de l’éthanol soit plus bas lors d’un repas. De plus, la nourriture accélérerait l’élimination de l’alcool.

L’exposition des organes comme le cerveau à l’alcool serait plus faible après avoir bu les mêmes quantités d’alcool sous forme de bière ou de vin que de vodka/tonic.

Lire : Alcool et santé cardiovasculaire, une question de dose

Source

Mitchell, Mack C. Teigen, Erin L. Ramchandani, Vijay A. Absorption and Peak Blood Alcohol Concentration After Drinking Beer, Wine, or Spirits. Alcoholism: Clinical and Experimental Research. 2014. dx.doi.org/10.1111/acer.12355

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Commentaires  

 
0 2 21-06-2014 04:09
IL Y A ENTRE 6 ET 7 CANCERS CONNUS PAR ALCOOLISME QUI NE SONT QUE LES PREMIERS A ETRE RECONNUS SCIENTIFIQUEMEN T :D AUTRES SUIVENT ET ALLONGENT LA LISTE SUR UNE DIZAINE ENVIRON ;IL MANQUE SOIT DISANT DE PREUVES SCIENTIFIQUES POUR LES APPROUVER :COMME PAR EXEMPLE LE CANCER DU CERVEAU QUI EST POURTANT CONNU CHEZ LE FAETUS HUMAIN .LE CANCER DU PANCREAS SERAIT AUSSI DU A L ALCOOLISME .CE N EST PAS TANT LES PREUVES QUI MANQUENT MAIS IL MANQUE PLUTOT DE SCIENTIFIQUES INTELLIGENTS ET QUI NE BOIVENT PAS :CAR ENVIRON 70 % DES SURDOUES ECHOUENT LEURS ETUDES DANS CE CONTEXTE DE SOCIETE ALCOOLIQUE.CANCERS RECONNUS :
_LARYNX PHARYNX
_COLORECTAL
_EUSOPHAGE
_SEINS
_FOIE
_BOUCHE
ON EST PASSE A LA MODE DU 0,0 % ALC :CHAMPAGNE SO JENNIE 0,0 ,BAVARIA 0,0 ,WHISKYS SANS ALCOOL … ETC
LE VIN EST UNE FORME DE PUTREFACTION ET BEAUCOUP SONT PERIMES SELON L ESTIMATION QU UNE BOUTEILLE DE LIQUIDE DOIT ETRE CONSOMMEE AVANT LES 2 ANS !
 
 
-2 1 04-04-2014 17:11
BOIRE DU JUS DE RAISIN DONNE LE MEME RESULTAT! certains jus de fruit aussi! L'alcool n'est pas obligatoire!...
 

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Recettes sans gluten et sans lait à IG bas

Un régime sans gluten ni laitages peut vous changer la vie, à condition de ne pas se tromper. La plupart des aliments farineux sans gluten font grimper la glycémie parce que le blé y est remplacé par des farines de riz ou de maïs qui ont un index glycémique élevé. Si bien qu'on risque de prendre du poids ! Mais Christine Calvet vient de publier un recueil de recettes sans gluten et sans lait, à index glycémique bas : A table ! Sans gluten et sans lait. Une bonne idée pour se faire du bien sans fausse note ! Pour commander ce livre, c'est ici. (Publicité)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires