Je bois quoi à l’heure de l’apéro

Par Lanutrition.fr Publié le 19/08/2009 Mis à jour le 20/02/2017
Avec ou sans alcool, tout est possible à l’heure de l’apéro... mais tout n’est pas recommandable. Quelles boissons éviter et par quoi les remplacer ? LaNutrition.fr vous invite à l’apéro santé.

 

Au rayon des boissons alcoolisées


Préférez les alcools blancs

Evitez les alcools « foncés ». Whisky, cognac, bourbon ont un gros défaut : ils ont une teneur en méthanol élevé. Conséquence : un petit excès et c’est la gueule de bois assurée. Si vous êtes amateur de spiritueux, préférez les alcools blancs comme le rhum, le gin ou la vodka.

 

Une bière désaltère

Blonde, brune ou blanche, rien de tel qu’une bière fraîche pour se désaltérer par forte chaleur. Bonne nouvelle pour ses adeptes : grâce à l’éthanol qu’elle contient, la bière limite le risque de diabète de type 2. Le houblon qu’elle renferme permettrait même de limiter la résorption osseuse et de lutter contre l’ostéoporose. Enfin une étude tord le cou aux idées reçues : non la bière ne ferait pas particulièrement grossir. Aucune étude expérimentale ou épidémiologique n’a mis en évidence un lien entre la consommation modérée et régulière de bière et la prise de poids.

 

Le vin, roi des alcools santé

Les vertus santé du vin ne sont plus à démontrer. Baisse de la mortalité cardiovasculaire, diminution du risque de maladie d’Alzheimer… Tout ça grâce à ses polyphénols aux effets antioxydants. L’idéal : privilégiez les vins rouges qui sont les plus riches en polyphénols. Les vins jeunes ont également des teneurs en polyphénols plus élevées que les autres vins.

 

Une astuce pour moins boire à l’apéro : changez de verre

Une astuce pour moins boire à l’apéro : changez de verre

Une équipe de chercheurs américains de l’université Cornell à New York a montré qu’en utilisant des verres de forme haute et étroite, on aurait tendance à servir moins d’alcool.

Les chercheurs ont demandé à 198 étudiants et 86 barmans de remplir des verres de formes différentes. Résultat : tous versaient plus d’alcool dans les verres bas et larges comme les verres à whisky que dans les grands verres étroits. Même les barmans les plus expérimentés servaient jusqu’à 20 % d’alcool en trop dans les verres bas.

 

Au rayon des boissons sans alcool


Evitez les sodas

Ces boisons sucrées sont souvent montrées du doigt comme un des responsables de l’obésité galopante. Et pour cause : leur apport calorique est très levé pour un pouvoir satiétant quasi nul. Même les versions light sont à déconseiller. Motif : l’absence de sucre est compensée par une variété d’édulcorants et d’additifs. D’ailleurs la consommation de sodas est associée à une perte osseuse, des problèmes musculaires et même une augmentation du risque de syndrome métabolique.

 

Choisissez les bons jus de fruits

Les jus de fruits sont largement plus recommandables, à condition de bien les choisir ! Le secret : surtout privilégiez les « pur jus sans sucres ajoutés ». Les « smoothies » ont la cote en ce moment et c’est plutôt une bonne nouvelle puisque ces préparations aux fruits mixés sont en général très fréquentables, en veillant toujours à les choisir sans sucre ajouté.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top