publicité

dimanche 26 février 2017

Abonnez vous à la newsletter de lanutrition.fr

Aliments à la loupe

Baisse de la mortalité avec un régime Paléo ou Méditerranéen

Les personnes d'âge mûr qui suivent un régime paléo ou un régime méditerranéen auraient un risque réduit de décès par cancer et maladie cardiovasculaire.

LaNutrition.fr - Mardi 14 Février 2017
Partagez |
Baisse de la mortalité avec un régime Paléo ou Méditerranéen...
AugmenterRéduireTaille du texte

Le régime méditerranéen est universellement reconnu comme bon pour la santé. Riche en fruits, légumes, noix, céréales complètes, légumes secs, huile d’olive, avec aussi du poisson et un peu de viande : il préviendrait les maladies cardiovasculaires et plus généralement les maladies dégénératives.

Lire : Le régime méditerranéen aussi efficace que les médicaments, effets secondaires en moins

Le régime paléo, de son côté, consiste à se rapprocher de l’alimentation de nos ancêtres pré-agricoles : peu ou pas de produits transformés, de sucre et de sel ajoutés, de produits céréaliers, de produits laitiers, et une majorité de végétaux (fruits, légumes, noix, tubercules) avec des parts variables de viande, poisson, coquillage.

Lire : Qu'est-ce que le régime paléo ?

Autant les études sur les effets du régime méditerranéen sont nombreuses et anciennes, autant celles sur le paléo sont encore rares et récentes.

Des chercheurs américains ont voulu savoir si les personnes qui suivent une alimentation de type méditerranéen et de type paléo ont un risque de mortalité différent de celles qui ne suivent aucun des deux régimes.

A partir des questionnaires alimentaires de l’étude REGARDS (REasons for Geographic and Racial Differences in Stroke), ils ont construit des scores d’adhésion à l’un et l’autre de ces régimes et analysé la mortalité toutes causes et par causes pour des hommes et femmes âgés de 45 ans et plus.

La cohorte comprenait 21 423 personnes au départ, et au total 2513 sont mortes au cours d’un suivi médian de 6,25 ans.

Résultats : la mortalité toutes causes chez les personnes se rapprochant le plus du mode d’alimentation paléo étaient de 23% plus faible que chez celles qui s’en éloignaient le plus. Pour le régime méditerranéen, la mortalité était réduite de 37%. La mortalité par cancer avec le régime paléo était réduite de 28%, et de 36% avec un régime méditerranéen. Enfin la mortalité cardiovasculaire était diminuée de 22% avec le paléo, et de 32% avec le régime méditerranéen.

Lire : Comment passer au paléo

Cette étude suggère donc qu’en suivant un régime méditerranéen ou paléo on pourrait voir sa mortalité diminuer, avec dans ce cas un petit avantage au régime méditerranéen. Il faut cependant noter qu’il s’agit d’une étude d’observation, ne permettant pas de conclure sur une relation de cause à effet. D'autres travaux ont montré un bénéfice de ces deux types de régime sur l'inflammation et le stress oxydant, notamment du fait d'une charge glycémique modérée.

Lire : Régimes paléo et méditerranéen diminuent inflammation et stress oxydant

Notre avis : Les bénéfices du régime méditerranéen sont très largement documentés. Les quelques études publiées sur le régime paléo ont jusqu'ici mis en évidence des avantages sur le poids et les marqueurs de risque cardiovasculaire. On peut donc opter en confiance pour un régime méditerranéen, ou (avec moins de preuves) pour un régime paléo, à condition dans ce cas de limiter la part de la viande et des aliments d'origine animale. Des travaux récents suggèrent d'ailleurs que jusqu'au paléolithique supérieur, l'alimentation était très largement composée de végétaux. 

Lire : Ligne : le régime paléo plus efficace que les conseils classiques ?

Réduire Augmenter Taille du texte
Partagez |

Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Pour publier un commentaire sur cet article, vous devez être abonné(e) à LaNutrition.fr

Le lait et le cancer

L'idée que les produits laitiers pourraient favoriser certains cancers a longtemps été niée par les autorités sanitaires et bien sûr l'industrie laitière. Quels sont les liens réels entre laitages et cancers ? Par quels mécanismes ? LaNutrition.fr fait le point sur les preuves scientifiques et vous explique les risques possibles selon les cancers ainsi que les portions quotidiennes à ne pas dépasser

>> Lire le dossier (Abonnés)

La boutique

publicité

publicité

Les guides de A à Z

Les traitements

Les maladies

Les aliments

Les régimes

Les compléments alimentaires