Dévoiler son homosexualité est bon pour la santé

Par Lanutrition.fr Publié le 31/01/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Les homosexuels et les bisexuels qui ne cachent plus leur orientation sexuelle ont moins d'anxiété et de dépression.Selon des chercheurs l'acceptation des orientations sexuelles serait maintenant une question de santé publique.

Alors que la question du mariage gay secoue la France, des chercheurs de l'université de Montréal au Canada ont voulu connaître la santé mentale des personnes homo ou bisexuelles et si le fait d'avoir fait son "coming out" en dévoilant son orientation sexuelle avait un impact. L'équipe de chercheurs a recruté 87 hommes et femmes âgés d'environ 25 ans qui ont effectué des visites régulières à l'hôpital et au cours desquelles on a mesuré une vingtaine de paramètres de santé : le taux de sucre dans le sang, d'insuline, de cholestérol, la pression artérielle, l'adrénaline, des marqueurs inflammatoires, les variations du taux de cortisol, une hormone du stress et l'état de santé psychologique.

Contrairement à leurs attentes les chercheurs ont constaté que les personens homo ou bisexuelles étaient moins stressées et moins victimes de dépression que les hétérosexuels s'ils ont dévoilé leur orientation sexuelle à leur entourage. A l'inverse les personnes qui la garde secrète ont plus de symptômes psychologiques comme l'anxiété ou la dépression ainsi que des perturbations hormonales liées au stress. Les chercheurs expliquent que le stress chronique provoque une véritable cascade de réactions dangereuses dans le corps humain et suggèrent que les homosexuels sont plus résistants à la dépression d'une manière générale car ils ont développé des stratégies de gestion du stress plus efficaces.

Les chercheurs commentent leurs résultats ainsi : "Ces résultats soulignent le rôle de l'acceptation et de la révélation sur le bien-être des personnes homo ou bisexuelles. Il s'agit d'informations importantes dans le débat politique actuel. Mais dévoiler son orientation sexuelle n'est bénéfique que si la politique sociale est tolérante et si elle facilité le processus de révélation. Un rejet de la part de la société dégrade l'image de soi et génère un stress important qui contribue aux problèmes de santé physiques et psychologiques." Selon eux si la société veut véritablement améliorer la santé des citoyens il est important de supprimer tous les signes de rejet associés à l'orientation sexuelle. Ils concluent : "Le "coming out" n'est plus seulement une question de débat politique mais aussi une question de santé publique. Dans tous les pays la société doit promouvoir la tolérance et faire des efforts pour intégrer les minorités."

Référence

Robert-Paul Juster, Nathan Grant Smith, Émilie Ouellet, Shireen Sindi, Sonia J. Lupien. Sexual Orientation and Disclosure in Relation to Psychiatric Symptoms, Diurnal Cortisol, and Allostatic Load Psychosom Med PSY.0b013e3182826881; published ahead of print January 29, 2013, doi:10.1097/PSY.0b013e3182826881

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top