Les oméga-3 préserveraient le volume du cerveau

Par Lanutrition.fr Publié le 10/02/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Les femmes qui ont les niveaux les plus élevés d’oméga-3 DHA et EPA conservent un volume cérébral plus important en vieillissant.

Des niveaux élevés d'acides gras oméga-3 à longues chaînes permettraient de gagner une à deux années de santé cérébrale lors du vieillissement. C’est le résultat d’une étude américaine parue dans Neurology qui a comparé les volumes des cerveaux de femmes ménopausées.

Les acides gras oméga-3 à longues chaînes, comme l’EPA et le DHA, se trouvent notamment dans les poissons gras. Ils existent aussi sous forme de compléments alimentaires. On les fabrique aussi à partir du précurseur, l'acide alpha-linolénique (pourpier, noix, graines de lin et de chia, huiles de colza et de cameline) mais cette synthèse varie d'une personne à l'autre et semble diminuer avec l'âge.

Leurs effets bénéfiques sur le cerveau et la mémoire ont déjà été démontrés.

Lire : Quand les oméga-3 nourrissent la mémoire

Ici, des chercheurs de l’université du Dakota du Sud ont voulu savoir si les niveaux d’acides gras oméga-3 étaient associés à des modifications du volume cérébral. L’équipe a analysé les données de 1 111 femmes qui faisaient partie de la Women’s Health Initiative Memory Study. Les niveaux d’EPA et de DHA ont été relevés dans le sang, et le volume cérébral mesuré par IRM 8 années plus tard, quand les femmes avaient en moyenne 78 ans.

Résultats : les participantes dont les niveaux sanguins d'acides gras oméga-3 étaient les plus élevés avaient un volume cérébral plus important. De plus, le volume de leur hippocampe était aussi 2,7 % plus élevé. L’hippocampe est l’aire cérébrale qui joue un rôle important dans la mémoire. Dans la maladie d’Alzheimer, l’hippocampe s’atrophie avant même l’apparition des symptômes.

Lire : Alzheimer : vers un diagnostic plus précoce

D’après James Pottala, le principal auteur de ces travaux,  « Ces niveaux plus élevés d’acides gras peuvent être atteints grâce à l’alimentation et à l’utilisation de compléments alimentaires ; les résultats suggèrent que les effets sur le volume du cerveau équivalent à repousser d’une à deux années la perte normale de cellules cérébrales lors du vieillissement.»

En conclusion, des niveaux élevés d’acides gras oméga-3 sont liés à des volumes du cerveau et de l’hippocampe plus élevés chez les femmes ménopausées  8 années plus tard.

Consulter notre dossier sur les oméga-3

Source

Pottala JV, Yaffe K, Robinson JG, Espeland MA, Wallace R, Harris WS. Higher RBC EPA + DHA corresponds with larger total brain and hippocampal volumes: WHIMS-MRI Study. Neurology. 2014 Feb 4;82(5):435-42. doi: 10.1212/WNL.0000000000000080.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top