Migraine : pourquoi la lumière fait mal

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 19/01/2010 Mis à jour le 06/02/2017
Un groupe de chercheurs américains vient de découvrir les mécanismes qui font que les souffrances des migraineux en crise sont aggravées par la lumière.

Des chercheurs ont identifié un circuit emprunté par la lumière jusqu’à notre cerveau qui expliquerait pourquoi de nombreux migraineux sont obligés de se réfugier dans le noir.

Lors d’une crise de migraine, la douleur envahit la moitié du crâne, provoquant d’autres symptômes comme la nausée, la fatigue ou les troubles visuels. La lumière devient parfois insupportable (la « photophobie »). Les personnes doivent fuir la lumière pour tenter d’apaiser la crise.

Les chercheurs de l’École de médecine de l’université d’Harvard (États-Unis) se sont intéressés à des personnes aveugles qui deviennent sensibles à la lumière quand elles souffrent de migraine.

Un premier groupe réunissait des personnes devenues aveugles à cause de maladies des yeux (cancer de la rétine, glaucome) et donc incapables de percevoir la lumière ou une quelconque image. Le second groupe réunissait des personnes devenues aveugles du fait de maladies dégénératives de la rétine et donc capables de ressentir l'intensité de la lumière.

L'équipe de Rami Burstein, professeur d'anesthésie, a constaté que « les patients du premier groupe ne ressentaient pas une aggravation de leurs maux de tête quand ils étaient à la lumière, tandis que les seconds éprouvaient une intensification de leurs douleurs, particulièrement à la lumière bleue ou grise ».

« Cela suggère que le mécanisme de la photophobie implique le nerf optique, puisque chez des individus totalement aveugles le nerf optique ne transporte pas les signaux lumineux au cerveau », indique Rami Burstein.

Les chercheurs pensent que des cellules rétiniennes récemment découvertes seraient liées à ce problème. Ces cellules possèdent des photorécepteurs contenant de la melanopsine, un déclencheur biologique du sommeil et de l'éveil. Or, ce sont les seuls récepteurs de lumière qui fonctionnent chez des personnes aveugles.

Des tests réalisés sur des rats ont permis de découvrir un groupe de neurones stimulés pendant la migraine. La lumière dégage une activité électrique dans ces neurones, qui restent activés même après retour à l'obscurité. « Ceci explique pourquoi les gens disent que leurs maux de tête s'intensifient après l'exposition à la lumière et mettent 20 à 30 minutes à s'apaiser après qu'ils sont revenus dans l'obscurité », ajoute le Pr Burstein.

Lecture conseillée : En finir avec la migraine du Dr J. Turknett (Lire un extrait ICI >>)

Rodrigo Noseda, Vanessa Kainz, Moshe Jakubowski, Joshua J Gooley, Clifford B Saper, Kathleen Digre, Rami Burstein. A neural mechanism for exacerbation of headache by light. Nature Neuroscience 10 January 2010 doi:10.1038/nn.2475

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top