Les épices diminueraient le risque de cancer du sein

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 14/12/2009 Mis à jour le 06/02/2017
Le curcuma et le poivre pourraient contribuer à prévenir le cancer du sein, en limitant le renouvellement des cellules cancéreuses.

La curcumine, extraite du curcuma, et la pipérine, substance présente dans les grains de poivre, diminueraient le nombre de cellules responsables du cancer du sein sans affecter les cellules non cancéreuses selon une nouvelle étude.

Les chercheurs de l’université du Michigan (États-Unis) ont ajouté de la curcumine et de la pipérine sur des cultures de cellules mammaires. Ils ont utilisé des doses allant jusqu’à 20 fois ce que l’alimentation peut apporter.

Résultats : la curcumine et la pipérine bloquent la multiplication des cellules souches cancéreuses, empêchant la croissance des tumeurs.

LaNutrition.fr conseille de consommer plusieurs fois par jour des épices au premier rang desquelles le curcuma, en cuisine ou sous la forme de complément alimentaire.    

Pour tout savoir sur le pouvoir des épices, lire notre dossier.

M. Kakarala, D.E. Brenner, H. Korkaya, C. Cheng, K. Tazi, C. Ginestier, S. Liu, G. Dontu, M.S. Wicha. Targeting breast stem cells with the cancer preventive compounds curcumin and piperine. Breast Cancer Research and Treatment. 2009 Nov 7. doi: 10.1007/s10549-009-0612-x

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top