Les substituts nicotiniques inefficaces pour arrêter de fumer

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 09/01/2012 Mis à jour le 06/02/2017
Les patchs, gommes et autres substituts à la nicotine sont inefficaces pour arrêter de fumer.

L'arrivée sur le marché depuis de nombreuses années des substituts nicotiniques pour aider les fumeurs à arrêter de fumer a fortement stimulé les ventes de ces produits. Certaines mutuelles santé proposent même un remboursement partiel ou total de tels produits. Mais sont-ils efficaces ?

Par le passé plusieurs études cliniques sur l'utilisation de ces substituts leur avaient attribué un bénéfice mais la certitude de leur efficacité à long terme manquait. Cette fois ce sont les chercheurs de l'école de santé publique de Harvard qui se sont penchés sur la question. Ils ont recruté 787 adultes qui avaient arrêté de fumer et les ont suivis entre 2001 et 2006. Ils ont dû noter s'ils avaient utilisé un substitut nicotinique, de quel type, pendant combien de temps mais aussi s'ils avaient fait parti d'un programme d'aide psychologique ou reçu une aide quelconque.

Résultat : Au cours de toute la période étudiée, 30% des personnes qui avaient arrêté de fumer ont repris la cigarette. L'utilisation de substituts nicotiniques n'a eu aucune influence sur le taux de rechute, indépendamment des autres facteurs comme l'aide psychologique ou la quantité de cigarettes fumées avant l'arrêt. Hillel Alpert, le directeur de l'étude déclare : "Cette étude montre que les substituts nicotiniques ne sont pas plus efficaces sur le long terme que l'arrêt de la cigarette seul, de sa propre volonté." Il rappelle que même si de précédentes études ont montré un bénéfice, de telles études empiriques à long terme sur la population générale restent indispensables.

Ces résultats s'expliquent probablement car la dépendance réelle à la cigarette n'est pas provoquée par la nicotine mais par des mécanismes psychologiques. Une notion déjà abordée dans un précédent article Arrêter de fumer diminue le stress.

Référence: Hillel A. et al. A Prospective Cohort Study Challenging the Effectiveness of Population-based Medical Intervention for Smoking Cessation. Tobacco Control. January 9, 2012

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top