Pourquoi l'alcool rend parfois agressif?

Par Lanutrition.fr Publié le 20/12/2011 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Des chercheurs ont trouvé pourquoi certains d'entre nous ont "l'alcool mauvais"

Les effets de l'alcool varient selon les personnes. L'alcool désinhibe la plupart des gens et les rend plus sociables, moins anxieux, plus enjoués et humoristiques. Toutefois il existe un certain nombre de personnes qui ont "l'alcool mauvais", c'est-à-dire qui deviennent agressifs lorsqu'ils boivent trop. Jusqu'alors la raison exacte de cette différence n'était pas connue et tous types d'explications étaient parfois avancées allant du simple vin bouchonné à la révélation d'une grave maladie mentale.

Un groupe de chercheurs Américains, menés par Brad Bushman, chercheur et professeur de psychologie et de communication à l'Université de Colombus dans l'Ohio a mené une étude pour déterminer si l'agressivité engendrée par l'alcool était liée à un trait de personnalité très précis.

Pour cela ils ont sélectionné 495 adultes, âgés en moyenne de 23 ans, buvant régulièrement en société. Après s'être assurés qu'aucun n'avait de maladie psychiatrique, n'était alcoolique ou utilisateur de drogues, ils leur ont fait passer un test appelé "échelle de considération des conséquences futures". Ce test permet de déterminer à quel degré une personne est d'accord avec des affirmations telles que : "Je n'agis que pour satisfaire mes problèmes immédiats, le futur s'occupera de lui-même.". Les scores obtenus sur cette échelle permettent de savoir si les personnes sont plutôt "focalisées sur le présent" dans leur vie ou plutôt "focalisées sur le futur".

Ensuite la moitié des participants a reçu soit du jus d'orange alcoolisé, soit un placebo (du jus d'orange avec un spray d'alcool pour le rendre indicernable).  Les personnes qui ont consommé le jus alcoolisé ont vu leur taux d'alcool dans le sang dépasser le seuil légal, indiquant qu'ils étaient ivres. Ensuite les chercheurs ont voulu testé leur agressivité à l'aide du test du : "Paradigme de la machine agressive".

Paradigme de la machine agressive: Il s'agit d'un test de psychologie destiné à mesurer l'agressivité. Ce test, particulièrement efficace et fiable a été inventé en 1961 par Arnold Buss et commenca à être largement utilisé dès 1967. Il est relativement simple à mettre en oeuvre: premièrement, on soumet les participants à un ensemble de chocs électriques pour déterminer leur limite de sensibilité à la douleur. Ensuite on assoit chaque personne devant un ordinateur face à un jeu. On lui explique qu'une autre personne est reliée à l'ordinateur depuis une autre pièce et que celui qui réagit le plus vite au challenge proposé par le jeu sur l'ordinateur est déclaré vainqueur. Le vainqueur choisit ensuite en appuyant sur un bouton d'envoyer un choc électrique, d'une intensité qu'il détermine, au perdant. En réalité, aucun autre participant n'est relié à l'ordinateur et le candidat reçoit des chocs électriques d'intensité constamment croissante. Ce mécanisme pousse le participant à croire qu'il a comme opposant une personne un peu sadique qui devient de plus en plus agressive à mesure que l'expérience continue. On se rapproche ainsi d'une situation réelle ou l'agressivité progresse généralement de manière croissante et par un effet "boule de neige".

En faisant passer ce test aux personnes ivres et sobres et en les comparant avec les résultats des tests de personnalité précédents, les chercheurs constatent des résultats très clairs : "Moins les gens pensent au futur, plus il y a de chance pour qu'ils cherchent à se venger, et encore plus lorsqu'ils ont bu. Les participants qui se focalisaient sur le présent dans leur vie et qui étaient ivres ont envoyé des chocs électriques plus longs et plus intenses que toutes les autres personnes." Brad Bushman ajoute : "l'alcool n'a pas eu d'effet sur l'agressivité des personnes qui sont concentrées sur le futur."

Les chercheurs notent également que, si l'agressivité des hommes est, en moyenne, un peu plus élevée que celle des femmes, l'effet de l'alcool sur l'agressivité est parfaitement identique pour les deux sexes. Ils mettent en garde les personnes qui ont ce trait de personnalité et les incitent à ne pas boire.

Référence: Brad J. Bushmana. Peter R. Giancolab, Dominic J. Parrottc, Robert M. Rothd. Failure to Consider Future Consequences Increases the Effects of Alcohol on Aggression. Journal of Experimental Social Psychology. 8 December 2011.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top