Un peu d’alcool réduit bien la mortalité cardiovasculaire, mais le cholestérol n’y serait pour rien

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 28/11/2011 Mis à jour le 10/03/2017
Boire de l’alcool est bénéfique pour le cœurCes bénéfices ne sont pas expliqués par l’effet de l’alcool sur le « bon » cholestérol

De très nombreuses études ont déjà montré les bénéfices de la consommation modérée d’alcool sur la mortalité cardiovasculaire. Comme l’alcool augmente le taux du « bon » cholestérol (HDL), certains chercheurs pensent qu’il faut voir là l’explication à ces effets positifs.

Pour en avoir le cœur net des chercheurs norvégiens de l’Institut norvégien de santé publique à Oslo, ont suivi jusqu’en 2006 dans l’étude CONOR (Cohort of Norway) 149729 adultes recrutés à partir de 1994. Au début de l’étude, les participants ont rempli un questionnaire sur leur consommation d’alcool et leur taux de cholestérol-HDL a été mesuré.

Résultats : les hommes qui consomment de l’alcool plus d’une fois par semaine ont un risque de mortalité coronarienne réduit de 48% par rapport à ceux qui n’en consomment jamais ou rarement. Chez les femmes, le risque est réduit de 38%. La prise en compte des taux de HDL ne change pas de manière importante ces chiffres. Les chercheurs concluent que le taux sérique de HDL-cholestérol n’est pas une variable intermédiaire importante dans la relation entre la consommation d’alcool et la maladie coronarienne. (1)

A noter que l’équipe de Michel de Lorgeril a de son côté montré en 2007 que la consommation d’alcool augmente les taux des acides gras oméga-3 à longues chaînes (EPA et DHA) du poisson, dont la consommation est elle-même associée à un risque cardiovasculaire faible. (2)

Références

(1) Magnus P, Bakke E, Hoff DA, Høiseth G, Graff-Iversen S, Peggy Knudsen G, Myhre R, Trygve Normann P, Næss O, Tambs K, Thelle DS, Mørland J. Controlling for high-density lipoprotein cholesterol does not affect the magnitude of the relationship between alcohol and coronary heart disease. Circulation. 2011 Nov 22;124(21):2296-302. Epub 2011 Oct 31. PubMed PMID: 22042888.

(2) de Lorgeril M, Salen P, Martin JL, Boucher F, de Leiris J. Interactions of wine drinking with omega-3 fatty acids in patients with coronary heart disease: a fish-like effect of moderate wine drinking. Am Heart J. 2008 Jan;155(1):175-81. Epub 2007 Sep 27.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top