Vos ados grossissent ? Voici pourquoi (et ce n'est pas que le McDo)

Par Lanutrition.fr Publié le 16/09/2016 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité
Les adolescents dépensent moins de calories au repos, ce qui peut conduire au surpoids si leur alimentation est déséquilibrée.

D’après une étude parue dans la revue International Journal of Obesity, les jeunes dépenseraient moins de calories au repos pendant l’adolescence. Un résultat de l’évolution humaine qui pose des problèmes dans une société d’abondance.

Au repos, l’organisme dépense de l’énergie afin de permettre le bon fonctionnement cerveau, du cœur, du foie, des reins, et de maintenir sa température corporelle : c’est le métabolisme de base. Comme l’adolescence est une période de croissance rapide, qui devrait logiquement nécessiter plus de calories.

Mais ce n’est pas vraiment ce qui a été trouvé dans cette étude de l’université d’Exeter (Grande-Bretagne) qui a duré une douzaine d’années entre 2000 et 2012. 279 enfants ont été suivis tous les 6 mois entre 5 et 16 ans. Les chercheurs ont été surpris de constater que le nombre de calories brûlées au repos chutait à la puberté : à 15 ans, l’énergie utilisée au repos serait de 25 % inférieure à celle nécessaire à 10 ans, ce qui représente une diminution de 500 calories par jour. C’est l’équivalent d’une heure d’un exercice important chaque jour. Chez les enfants étudiés, la dépense énergétique augmentait après cinq ans, mais diminuait après 10 ans pendant la puberté.

Or les jeunes ne semblaient pas faire plus de sport à l’adolescence. En effet, à la puberté il y avait aussi une baisse notable de l’activité physique, notamment chez les filles, ce qui pouvait accroître la prise de poids : le niveau d’activité des filles diminuait d’un tiers entre 7 et 16 ans.

Lire : publicité, écrans, popstars : comment ils font grossir nos ados

A l’adolescence, les besoins sont de 1.600 calories par jour. Ce n’est que vers l’âge de 16 ans que la quantité de calories brulées au repos recommençait à monter. Pour expliquer ce phénomène, une hypothèse est qu’il s’agit d’un moyen sélectionné par l’évolution pour conserver des calories pour les changements qui ont lieu à la puberté. Mais aujourd’hui, dans une société d’abondance alimentaire, cela représente un risque d’accroissement de l’obésité.

Lire : les ados qui dorment peu mangent mal

Ces résultats pourraient expliquer que beaucoup d’adolescents prennent du poids à cette période de leur vie. Les parents doivent donc rester vigilants pour éviter que leur ado ne grossisse trop.

Lire : manger en famille : un remède au surpoids

Source

Mostazir M, Jeffery A, Hosking J, Metcalf B, Voss L, Wilkin T. Evidence for energy conservation during pubertal growth A 10-year longitudinal study (EarlyBird 71). Int J Obes (Lond). 2016 Sep 8. doi: 10.1038/ijo.2016.158

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top