Améliorer son image de soi et empêcher les troubles du comportement alimentaire

Par Lanutrition.fr Publié le 21/05/2012 Mis à jour le 06/02/2017
5 paramètres nécessaires à une bonne image de soi et protecteurs des troubles du comportement alimentaire ont été identifiés par des chercheurs Américains.

Des chercheurs de l’université de l’Arizona dirigés par Shannon Snapp ont souhaité déterminer des paramètres psychologiques qui protègent les femmes des troubles du comportement alimentaire (TCA) dans un effort pour améliorer le traitement de celles qui en souffrent. Pour se faire ils ont demandé à plus de 300 jeunes filles, en première année à l’université, de remplir des questionnaires très détaillés.

L’équipe de chercheurs explique que dans nos sociétés occidentales modernes, beaucoup de femmes sont insatisfaites de leur corps, ce qui augmente fortement leur risque d’être victimes de TCA. Les jeunes étudiantes de première année ont fréquemment tendance à se comparer physiquement aux autres en raison de leur implication dans une société et des organisations qui placent une valeur élevée sur l’apparence, ce qui en fait un bon modèle d'étude.

Ils ont ainsi pu constater et vérifier qu’une image physique positive de soi était très fortement reliée au bien-être mais aussi que les jeunes femmes bénéficiant d’un fort soutien familial et ayant le sentiment d’une faible pression socio-culturelle de la part des amis, des médias ou de la famille concernant l’idée d’être « mince et belle » étaient celles qui avaient une image d’elles-mêmes la plus positive (et donc un plus grand bien-être).

Après l’analyse de tous ces résultats, le groupe de recherche offre 5 recommandations pratiques de prévention pour les jeunes femmes à risque de TCA :

  • Apprendre à évaluer et à gérer les attentes que la société place en elles et qui sont souvent contradictoires.
  • Apprendre des stratégies de gestion du stress.
  • Améliorer l’image des capacités physiques en faisant du sport.
  • Améliorer son hygiène de vie dans un ensemble global  pour avoir une vie équilibrée (selon les besoins : activité physique, soutien psychologique, vie sociale et amicale, prendre soin de soi, limiter le stress, etc.).

Les chercheurs concluent l’étude en expliquant : « il est particulièrement important que les femmes développent un sens de l’amour propre pas uniquement basé sur l’apparence et construisent des capacités de résilience (ndlr : de protection psychologique) face aux pressions exercées par la famille, les amis ou les médias. »

 

Référence : Shannon Snapp, Laura Hensley-Choate, Ehri Ryu. A Body Image Resilience Model for First-Year College Women. Sex Roles, 2012; DOI: 10.1007/s11199-012-0163-1.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top