L’excès de sel, le manque de potassium ferait grossir

Par Lanutrition.fr Publié le 05/03/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Les personnes qui mangent salé et consomment peu de potassium ont une masse grasse plus importante

Une étude américaine conduite auprès de 2782 hommes et femmes âgés de 44 ans en moyenne vient de conclure qu’un régime alimentaire riche en sel, pauvre en potassium (mesurée par le ratio sodium/potassium urinaire) est associé à une augmentation de la masse adipeuse. L'étude est publiée dans l'édition en ligne de l'American Journal of Clinical Nutrition.

Un ratio sodium/potassium élevé témoigne d’une alimentation riche en sel, pauvre en fruits et légumes. Ce type d’alimentation peut favoriser, l’âge aidant, un état d’acidose chronique, en particulier si la fonction rénale est diminuée.

Lire les explications du Dr Lynda Frassetto, spécialiste de l'équilibre acide-base

En effet, le chlorure du sel favorise la production d’acide chlorhydrique, acidifiante. C’est aussi le cas des viandes et des fromages qui apportent de l’acide phosphorique. A l’inverse les végétaux, à l’exception notable des céréales, sont alcalinisants du fait de leurs bicarbonates et de leur potassium. En général, l’alimentation occidentale est acidifiante, elle apporte 75 à 100 mEq d’acide par jour.

Lire : l'alimentation moderne est trop acide

L’acidose chronique conduit à une diminution de la masse musculaire, donc à une baisse du métabolisme de base (calories brûlées au repos) et une augmentation de la masse grasse.

Dans cette étude, le pourcentage de masse grasse augmentait de 0,43 à 0,75 chaque fois que le ratio urinaire sodium/potassium augmentait de 3 unités. Il s'agit cependant d'une étude prospective ne permettant donc pas de conclure formellement à un lien de cause à effet. Elle vient s'ajouter à d'autres travaux ayant relevé le même type d'association.

On peut neutraliser l'acidose en suivant un régime pauvre en sel, riche en potassium et bicarbonates.

Deux livres pour réguler l'acidité du corps : Le guide de l'équilibre acide-base (lire un extrait ICI  >>) et Potassium, mode d'emploi (Lire un extrait ICI  >>)

Source

Jain N, Minhajuddin AT, Neeland IJ, Elsayed EF, Vega GL, Hedayati SS. Association of urinary sodium-to-potassium ratio with obesity in a multiethnic cohort. Am J Clin Nutr. 2014 Feb 19.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top